Une carte animée montrant l'évolution des zones climatiques (1980-2100)


La carte de classification des climats la plus fréquemment utilisée est celle de Wladimir Köppen, présentée dans sa dernière version en 1961 par Rudolf Geiger (voir ici). Un très grand nombre d'études climatiques et de publications ultérieures ont adopté cette version de la carte de Köppen-Geiger. Cette carte a été ré-actualisée et fournie avec une résolution plus élevée en 2017. Elle est disponible en différents formats (gif, pdf et kmz).

Pour accéder à la carte climatique de Köppen-Geiger et à ses différentes versions :
http://koeppen-geiger.vu-wien.ac.at/

Les données au format kmz sont disponibles en trois résolutions (5 , 10 et 30 mètres) :
http://koeppen-geiger.vu-wien.ac.at/present.htm




Parallèlement une carte animée permet de montrer l'évolution des zones climatiques entre 1980 et 2100 (prévisions).



Pour télécharger les scénarios de changement climatique aux Etats-Unis :
http://gisclimatechange.ucar.edu/

Pour accéder aux données (1950-2013) du Programme des Nations Unies pour l'Environnement :
http://geodata.grid.unep.ch/results.php

En complément, voici une animation qui permet de visualiser le verdissement de l'Afrique en fonction des saisons à travers l'indice d'intensité de la végétation (NDVI) en Afrique (source = Data is beautiful).



Depuis l’automne 1997, les satellites de la NASA ont observé de manière continue toute la vie végétale à la surface du globe. Il en résulte une animation saisissante montrant la "respiration saisonnière" de la Terre (source : The changing colors of our living planet)



Le site Visual Capitalist a par ailleurs produit une animation permettant de visualiser la productivité des systèmes écologiques en fonction de la période de l'année. Cette carte par anamorphose réalisée avec Worldmapper donne à voir les "pulsations de la nature".



Selon une étude conduite à partir des données satellites 2000-2017 de la NASA, le monde est plus "vert" qu'il ne l'était il y a 20 ans. De manière quelque peu contre-intuitive, ce verdissement  provient en grande partie de la Chine et de l'Inde, deux pays parmi les plus peuplés au monde. Ce résultat est globalement le fait de programmes ambitieux de plantations d'arbres en Chine et d'une agriculture intensive dans les deux pays :
http://www.nasa.gov/


Articles connexes

Comment la cartographie animée et l'infographie donnent à voir le changement climatique

De l'intérêt et des limites des cartes par anamorphose

L'Atlas de Woodbridge et la première carte des isothermes à l'échelle mondiale (1823)