Un avenir pour les enfants du monde ? (Rapport OMS - UNICEF - Lancet)


Aucun pays ne protège de manière appropriée la santé des enfants, leur environnement et leur avenir, selon les constatations d’un rapport marquant publié le 19 février 2020 par une commission qui rassemble plus de 40 experts de la santé de l’enfant et de l’adolescent venus du monde entier. Cette commission a été créée par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), l’UNICEF et The Lancet.

Le rapport, intitulé A Future for the World’s Children ? (Un avenir pour les enfants du monde ?), constate que l’avenir de chaque enfant ou adolescent dans le monde est compromis par la menace imminente que représentent la dégradation écologique, les changements climatiques et les pratiques commerciales abusives qui poussent les enfants à la consommation d’aliments hautement transformés issus de la restauration rapide, de boissons sucrées, d’alcool et de tabac.

Le rapport comprend un nouvel indice mondial incluant 180 pays permettant de comparer les résultats en matière d’épanouissement de l’enfant, et incluant des mesures :
  • de la survie et du bien-être de l’enfant qui s’appuient sur la santé, l’éducation et la nutrition ;
  • de la durabilité, moyennant un indicateur relatif aux émissions de gaz à effet de serre ;
  • de l’équité, ou des écarts de revenus.

Indice mondial d'épanouissement de l’enfant en fonction de plusieurs critères (source : OMS-UNICEF-Lancet)
 
Selon le rapport, tandis que les pays les plus pauvres doivent faire davantage pour que leurs enfants puissent vivre en bonne santé, les émissions excessives de carbone – provenant de façon disproportionnée des pays les plus riches – sont une menace pour l’avenir de tous les enfants. Si le réchauffement climatique dépasse 4°C d’ici à 2100, conformément aux projections actuelles, les conséquences sanitaires pour les enfants seront dévastatrices, du fait de l’augmentation du niveau des océans, des vagues de chaleur, de la prolifération de certaines maladies telles que le paludisme et la dengue, et de la malnutrition.

Le rapport met aussi en lumière une autre menace qui pèse sur les enfants : le marketing nocif. Dans certains pays, les enfants voient, comme le suggèrent les données factuelles disponibles, jusqu’à 30 000 publicités sur les seuls écrans télévisés au cours d’une même année, tandis que l’exposition des jeunes à la publicité pour le vapotage (les cigarettes électroniques) a bondi de plus de 250 % aux États-Unis au cours des deux dernières années, atteignant plus de 24 millions de jeunes gens.

Pour protéger les enfants, les membres de la Commission indépendante appellent à un nouvel engagement mondial en faveur des enfants et guidé par ceux-ci. Leurs recommandations sont notamment les suivantes :
  • Mettre un terme aux émissions de CO2 de toute urgence, pour garantir que les enfants aient un avenir sur cette planète
  • Placer les enfants et les adolescents au centre de nos efforts pour parvenir à un développement durable
  • Inciter tous les secteurs à élaborer de nouvelles politiques et à investir dans les domaines de la santé et des droits de l’enfant
  • Intégrer la voix des enfants dans le processus de décision politique
  • Renforcer la réglementation du marketing commercial nocif au niveau national, en s’appuyant sur un nouveau protocole facultatif à la Convention relative aux droits de l’enfant.
  •  

Articles connexes

L'histoire par les cartes : les collections de Paris Musées


Paris Musées regroupe depuis 2013 les musées de la ville de Paris. Le site donne accès à des expositions et des parcours thématiques ainsi qu'à des oeuvres d'art, des cartes, des estampes (plus de 150 000 oeuvres accessibles sur Internet).

L'intérêt est de pouvoir disposer d'un catalogue et d'un moteur de recherche pour faire des recherches sur plusieurs collections. On y trouve des plans anciens de Paris et de la France (pour la plupart issus du Musée Carnavalet), déjà connus et référencés par ailleurs, mais également d’autres documents inédits : voir la sélection de trésors cartographiques proposée par le site Decryptagéo

Il peut être intéressant de chercher des documents avec les termes cartographie, plan, paysage, caricature, etc.


L'occasion de découvrir la collection de gravures et de caricatures d'Albert Robida mise à disposition par les Musées de Paris (notamment le Musée Carnavalet). Sa vision futuriste du XXe siècle est également à découvrir (cf Le vingtième siècle, texte et dessins par A. Robida sur Gallica). Voir aussi les nombreuses ressources disponibles sur le site de l'Association des Amis d'Albert Robida


Articles connexes

Plans et rues de Paris d'hier à aujourd'hui

Une cartographie historique du Paris populaire de 1830 à 1980
 
 

Géolocaliser les documents numérisés avec Gallicarte (BNF)


Signalé sur le blog de Gallica (Bibliothèque nationale de France). Voir aussi @GallicaBNF

Projet lauréat de la première édition du Hackathon de la BnF, Gallicarte a été développé pour permettre une géolocalisation des recherches effectuées dans Gallica. Un outil participatif, L'Arpenteur, est mis en ligne simultanément : il vous permet de préciser, en temps réel, la position de documents mal ou non géolocalisés.


Gallicarte, c'est quoi ?


Le projet Gallicarte permet de voir la localisation d’un document (image ou carte) dans la liste des résultats de Gallica. Si un document est géolocalisé, il est identifié par l'icône ci-dessous.


180 000 documents sont concernés. Pour ce lancement, la majorité des coordonnées ont été calculées par des algorithmes se basant sur le catalogage et les entités nommées (pour plus d'explications, voir cet article publié dans "Gallica Studio").

Des erreurs de géolocalisation peuvent donc subsister : parfois les coordonnées sont fausses, parfois l’algorithme n’a pas réussi à placer le document. Même si, vous le verrez, le résultat est souvent bluffant !

C’est pour cela que le projet s’accompagne d’une opération de corrections collaboratives de ces données. Il vous est possible de préciser ou de corriger les positions d’un document en utilisant la fonctionnalité "Préciser la position". De quoi se lancer quelques défis amusants, n'est-ce pas ?


Vous pouvez aussi accéder à un ensemble de documents non localisés en utilisant l’outil Arpenteur. Attention, sévères risques d'addiction !

La position que vous aurez corrigée sera aussitôt visible dans Gallica. Dans un second temps, des opérations de modération seront réalisées par les équipes de la BnF.

Comment bien localiser un document ?


L’opération consiste à placer le plus précisément possible le document sur la carte en déplaçant le point "Ici" (en vert ci-dessous).



  • Pour les images, il s’agit de positionner le sujet de l’image. Dans le cas des panoramas ou paysages, le point devra être placé sur le centre de celui-ci.
  • Pour les cartes, il faut positionner le point au centre de la carte.
Si le document est impossible à localiser (par exemple, les portraits), vous pouvez alors utiliser la fonctionnalité "Impossible à localiser".

Comment suivre les résultats de l'opération ?


Chaque jour, la carte ci-dessous sera mise à jour et permettra de voir l'avancée des travaux.
Voir en plein écran

Vous commencez à bien nous connaître, nous sommes assez joueurs dans l'équipe Gallica. Nous vous lançons donc quelques défis pour démarrer cette campagne participative. N'hésitez pas à proposer les vôtres, avec les mots-dièse #Gallicarte, #DéfiGallica et #Gallica6Millions. Nous serons heureux de les relayer.

Prolongements



Articles connexes

Comment géoréférencer une carte disponible dans Gallica ?
 

L'histoire par les cartes : les lieux de résistance et de mémoire (1940-1945)


Le Musée de la Résistance en ligne met à disposition un grand nombre de ressources pour travailler sur l'histoire de la Résistance et de la Libération (1940-1945).

Outre les dossiers pédagogiques, le site propose une carte qui recense plus de 2 400 lieux en lien avec les formes d'occupation, les actes de résistance, les combats lors de la libération et les lieux de mémoire, les monuments, les musées et mémoriaux.



Cette carte interactive permet une recherche libre par mots-clés, mais également un repérage des lieux en fonction de différentes thématiques et sous-thématiques : 
  • Résistance
    • propagande, grèves et manifestations
    • sabotages et attentats
    • arrestations
    • exécutions, assassinats
    • autres lieux de résistance
  • Occupation
    • bâtiments réquisitionnés par les forces d'oocupation
    • lieux de collaboration
    • exécutions et massacres
    • lieux d'internement
  • Libération
    • lieux de combat
    • barricades
    • lieux emblématiques
    • autres lieux
  • Mémoire
    • noms des rues
    • monuments et plaques
    • musées et mémoriaux

Une application mobile Lieux de mémoire 1940-1945 vient compléter ce travail de cartographie collaborative présenté et commenté par une équipe d'historiens. Cette application est disponible sur téléphone portable ou tablette à partir de Google Play et App Store.

 Grâce à l’application mobile, chacun peut :
  • Géolocaliser les lieux de mémoire se situant à proximité et découvrir les événements associés,
  • Rechercher des lieux de mémoire dans d’autres secteurs géographiques,
  • Photographier et envoyer à l’équipe du Département AERI les lieux manquants, contribuant ainsi à l’enrichissement de l’application.

Accessible à tous, cette application permettra par exemple aux collégiens et lycéens qui étudient cette période, d’aller dans les rues de leur ville avec leur professeur à la recherche des lieux de mémoire et de photographier les lieux non répertoriés, contribuant ainsi à l’enrichissement de notre mémoire collective.

En interrogeant la base de documents disponibles sur le site, il est également possible d'accéder à de nombreuses sources de l'époque, dont des cartes historiques très intéressantes pour travailler sur l'organisation des réseaux de Résistance ou pour disposer de cartes d'analyse produites par des historiens.


Articles connexes

L'histoire par les cartes : l'Atlas historique mondial de Christian Grataloup (avec la revue L'Histoire)

L'histoire par les cartes : la carte animée des missions aériennes des Alliés pendant la 2e Guerre Mondiale

Carte d'Europe avec la date où chaque pays a été occupé pour la dernière fois (Map Porn)

L'histoire par les cartes : la recension des symboles franquistes en Espagne
 
La rubrique Cartes et atlas historiques du blog Cartographie(s) numérique(s)



Le Brexit en cartes. Un florilège pour travailler sur les sentiments divers qu'il suscite


Depuis le 1er février 2020, le Royaume-Uni a officiellement quitté l'Union européenne après plusieurs années d'âpres négociations. L'événement a largement été relayé par la presse internationale. Nous avons sélectionné un florilège de cartes montrant les sentiments divers qui s'expriment à propos de ce départ vécu comme un soulagement pour les partisans du "leave" et comme un drame pour ceux qui avaient soutenu le "remain" lors du référendum de 2016.


































Prolongements


L'Europe entre associations, alliances et partenariats (Geoconfluences)

L’UE post-Brexit : de l’effacement accéléré au rebond espéré ? (Diploweb.com)

Le Brexit et la frontière irlandaise (Géoconfluences)

L'ouverture d'une nouvelle phase de négociation post-Brexit (SES ENS)

Ce qui change en pratique pour les résidents, les voyages scolaires, les formalités (Brexit.gouv.fr)