Cartographier les espaces du tourisme et des loisirs



Dans l'esprit de l'atelier cartographique proposé sur ce blog, il s'agit de proposer des scénarios pédagogiques permettant non seulement d'utiliser des productions cartographiques existantes, mais également de pouvoir élaborer ses propres cartes en fonction du thème d'étude et de l'outil cartographique que l'on souhaite mobiliser. L'étude des espaces du tourisme figure dans les programmes de géographie, au sein des filières professionnelles et dans le cadre de la question de géographie des concours du CAPES et de l'Agrégation (2018-2020). C'est un thème sur lequel on peut trouver de très nombreuses données statistiques, mais souvent à manipuler avec précaution. Nous renvoyons à notre approche critique des sources Où trouver des informations statistiques sur le tourisme ? L'entrée par les espaces ne dispense pas d'étudier les acteurs économiques et les enjeux sociaux ou culturels du tourisme, mais l'accent est mis sur la dimension spatiale, ce qui incite à raisonner cartes à l'appui.

Nous donnons ci-dessous des ressources pour aider les étudiants et les enseignants à "avoir les cartes en main", pour être à même de comprendre les grands enjeux sur une question qui a fait l'objet de profonds renouvellements épistémologiques. L'approche nécessite d'être conduite à différentes échelles et en lien avec des notions importantes de la géographie actuelle : tourisme et mobilité, tourisme et mondialisation, tourisme et développement durable, tourisme et aménagements, tourisme et patrimoine, tourisme et habiter, tourisme et pratiques spatiales... Concernant les mobilités et pratiques urbaines liées au tourisme, voir le billet Quels apports du Géoweb et de la géolocalisation pour représenter les mobilités touristiques ?

Nous avons classé les ressources selon deux entrées : d'une part  les "cartes à voir" à travers une banque de productions cartographiques déjà disponibles et d'autre part les "cartes à faire" à travers des jeux de données à utiliser et à adapter selon vos propres besoins.


1) BANQUE DE CARTES SUR LE TOURISME ET LES LOISIRS

  • Atlas mondial du tourisme et des loisirs. Du Grand Tour aux voyages low cost. Maria Gravari-Barbas, Sébastien Jacquot, Atlas autrement (extrait)
  • La diffusion des lieux touristiques dans le monde selon la période de la première fréquentation. Carte animée sur Géoconfluences et article sur Mondes du tourisme
  • Le classement des villes les plus visitées dans le monde en 2014 selon le Global Destination Cities Index de Mastercard
  • La mondialisation en fonctionnement : l’exemple des mobilités liées au tourisme. Le site Cartolycée livre une série de cartes thématiques sur les principaux pôles et les recettes touristiques en Europe et dans le monde, avec quelques cartes sur le tourisme de croisière.
  • Les mobilités touristiques dans le monde avec une carte sur les espaces et les flux du tourisme mondial sur le site Le livre scolaire
  • Le tourisme en France et dans le monde avec une carte animée et un croquis de synthèse sur les espaces productifs à dominante touristique en France sur le site HG Sempaï
  • Un atlas pour montrer et dénoncer la "touristification" à Barcelone et à Madrid (en espagnol)
  • Conseils aux voyageurs par pays et par destination. Cartes donnant le degré de sécurité ou d'insécurité pour chaque pays sur le site du Ministère des Affaires Etrangères
  • Les pays où l'on peut boire ou non l'eau du robinet sur le site Globe Hunters.
  • Les espaces du tourisme en France en 2013. Documentation Photographique n°8096 (Magali Reghezza-Zitt) sur le site de La Documentation française  
  • Les établissements d'hébergements touristiques par région, département et commune en 2018 sur le site INSEE
  • Carte interactive des hébergements touristiques et des résidences secondaires par communes en France sur BFM-TV 
  • En vacances, où partent les Français ? Et où vont les touristes étrangers ? Une étude cartographique par Le Monde - Les décodeurs à partir des données de la DGE de 2018.
  • Les hôtels 1 à 5 étoiles et les chambres AirBnB à Paris en fonction du prix et de l'emplacement avec une répartition par IRIS.
  • L'Atlas du tourisme en France. Une série de cartes statistiques élaborées par le service Etudes et statistiques de la Direction Générale des Entreprises
  • Typologie des bassins de vie à dominante rurale en France (économie touristique, littorale et montagnarde) sur le Web pédagogique
  • Cartes et graphiques sur le tourisme dans le monde et notamment en Afrique sur CTIG
  • Le tourisme international dans le monde : logiques des flux et confins de la touristicité. Cartes et modélisation des grands bassins touristiques  sur Etudes caribéennes
  • Émergence des lieux touristiques dans le monde (1800-2000) par Andreea Antonescu qui, dans sa thèse, a étudié les liens entre mondialisation et tourisme dans une approche géo-historique centrée sur les lieux. 
  • Les pays où les touristes dépensent le plus d'argent sur le site How much : une vision de "l'archipel touristique mondial" ?
  • Petit atlas du sport (en allemand mais avec des cartes). Disponible sur le journal Zeit online.
  • Cartographie des sports les plus populaires dans le monde sur le site Map Porn
  • La fréquentation et les types d'hébergement dans les parcs naturels américains en fonction de la saison. Site de Jordan Vincent.
  • L’écotourisme au Hluhluwe-Imfolozi Park (Afrique du Sud). Séance pédagogique avec cartes sur le site de l'académie de Paris
  • La cartographie numérique, nouvelle voie de développement durable pour les destinations touristiques de montagne. Mémoire de master d'Emilie Dupin. En lien avec l'application Rando Ecrins.
  • Carte des villes ayant accueilli les Jeux olympiques d'été et d'hiver depuis 1896 sur Cartolycée avec une animation des pays boycottés ou absents (approche géopolitique).
  • Les grands stades et l'aménagement du territoire en France sur Géoconfluences
  • Du football aux foot-ball : étude comparative de la géographie des cultures sportives « balle au pied ». De nombreuses cartes sont disponibles dans cette thèse de Vincent Gaubert sur les pratiques du football, du futsal, du beach soccer à l'échelle du monde, de la France et de l'agglomération lilloise.
  • Une cartographie des clubs de football à travers les réseaux sociaux, notamment Twitter.
  • L'implication des villes américaines dans les grandes compétitions sportives (NBA, MLS, NHL, MLB)
  • La notion de "haut-lieu" à travers la fréquentation touristique des monuments dans les grandes villes via Facebook.

2) JEUX DE DONNÉES A UTILISER ET À ADAPTER SELON VOS BESOINS

  • Exploiter les données touristiques de la base Datatourisme fournies par le site Data.gouv.fr
  • Réaliser un croquis d'un littoral touristique à partir de la ressource Edugéo. Séance pédagogique sur le site de l'académie de Lille
  • Bénidorm, l'essor du tourisme de masse. Séance pédagogique avec Google Earth (fichier kmz) sur Voyages virtuels
  • Les littoraux touristiques, l'exemple des Maldives. Séance pédagogique avec Google Earth (fichier kmz) sur le site de l'académie de Nantes
  • Réaliser des cartes thématiques sur le tourisme en France et dans le monde avec Géoclip sur le site Géoconfluences
  • Cartographier les nuitées de résidents étrangers en France (2015) en jouant sur différents modes de discrétisation. Application pédagogique Géotest de Laurent Jégou présentée sur M@ppemonde.
  • Utilisation du SIG de l'Observatoire du littoral. Séance de prise en main d'un SIG en ligne sur le site de l'académie de Nantes
  • Le tourisme de croisière dans le monde et aux Caraïbes. Jeu de données pour QGIS disponible sur Github
  • Les jeux olympiques de Paris en 2024. Entreprendre une démarche de prospective avec un SIG. Disponible sur Github.
  • Une chaîne hôtelière vous demande de trouver un site pour installer un complexe hôtelier de 200 chambres. Tâche complexe proposée par Laurent Fillion sur Slideshare
  • Vous êtes responsable d'un Office du tourisme et vous souhaitez faire réaliser une carte “inspirante” valorisant l’âme de votre territoire, sans pour autant verser dans le marketing territorial. Faites vos choix. Avant de produire cette carte, lisez ce billet qui fait écho à une discussion entre les directeurs des offices de tourisme alsaciens engagée sur Facebook.
  • Cartes du Tour de France avec les parcours étapes par étapes de 1947 à 2018 sur le Dicodutour. A utiliser en lien avec la présentation "Le Tour de France, ou comment le vélo dessine la France" par Gilles Fumey sur les Cafés géographiques.
  • Les grands stades de la Coupe du monde de football. Jeu de données avec Google Earth, Google Maps et Street View concernant l'Afrique du Sud (2010), le Brésil (2014) et la Russie (2018). 
  • Le tourisme international et son impact sur les émissions de CO₂. Décryptage d'une carte issue d'une étude récente de 2018 dans un autre billet de ce blog.
  • Etudier les sites classés patrimoine mondial de l'humanité à partir du recensement réalisé par l'UNESCO. Fichier KML utilisable dans Google Earth et Google Maps ou fichier SHP utilisable dans un SIG. Carte interactive des sites officiels sur le site de l'UNESCO et carte adaptée le site de France-Info.
  • Etudier la carte des sites classés Plus beaux Villages de France sur le Géoportail.
  • Destiné aux touristes, Atlas obscura répertorie plus de 15 000 sites remarquables dans le monde à partir d'une carte interactive. Intéressant pour travailler sur la notion de haut-lieu ou d'hyper-lieu touristique, tout en discutant la façon dont les guides touristiques font la promotion des "merveilles cachées".
  • Utiliser des sites d'agences de réservation pour chercher les destinations les plus courues en fonction du type d'activités touristiques. Voir par exemple La mappemonde du #Kif réalisée à partir du nombre de photos sur Instagram (en partenariat avec Booking.com) ou encore la plateforme NameMyTrip (choix de destinations en fonction de son prénom en partenariat avec la chaîne Accord Hôtel). Tripadvisor fournit une carte des destinations les plus attractives dans le monde en fonction des commentaires laissés par les touristes. Roadgoat propose aussi de partager des impressions de voyage à partir de lieux visités. Routitude permet de choisir un vol aérien en fonction de la période de l'année, du type de passeport, des conditions climatiques, ce qui donne à voir une représentation en fonction des pays d'origine et destination.
  • Utiliser l'application Tour Builder en lien avec Google Earth pour préparer des circuits touristiques et faire réfléchir à la notion de haut-lieux touristiques avec des élèves.
  • Utiliser le site des routes culturelles de la Commission européenne  pour travailler sur le tourisme culturel en Europe.
  • Cartographier les circulations touristiques pour observer les pratiques mémorielles. Cartes sur le tourisme mémoriel dans la Somme et le Calvados en fonction du nombre de photographies postées sur les réseaux sociaux (Flickr et Instagram).
  • Utiliser les cartes d'Eric Fisher réalisées à partir de Flickr pour saisir les mobilités touristiques dans les grandes métropoles mondiales.
  • Analyser et discuter le classement des sites touristiques les plus présents sur Instagram.
  • Analyser et discuter les cartes des pays à éviter pour les voyageurs en utilisant le site du Ministère des Affaires Étrangères.
  • Utiliser des sites sur Internet pour localiser les lieux soumis au sur-tourisme
  • Utiliser le site de cartographie en ligne de la Vallée de la Seine pour étudier les sites et les dynamiques touristiques (à compléter par le rapport sur le tourisme fluvial et maritime et cette carte touristique de l'estuaire de la Seine).
  • Images satellites du CNES commentées sur le site Geoimage pour les enseignants d'histoire-géographie (nombreux exemples sur la France, la Polynésie, les Seychelles, les Maldives, Venise, Amsterdam...)
  • Utiliser les informations, les images et les cartes du site Datadista, qui dénonce la bulle immobilière et les excès de l'urbanisation sur la côte méditerranéenne espagnole. 
  • Le cas de Monastir en Tunisie, comparaison diachronique de l'aménagement du littoral, site Géoconfluences.
  • The Green Book, un guide touristique qui donne à voir la géographie des lieux "fréquentables" par des Noirs dans l'Amérique de l'après guerre sur le site de la New York Library.

En complément :
  • Les espaces du tourisme et des loisirs : indications bibliographiques Capes et Agrégation
  • Vocabulaire et notions générales sur le tourisme sur Géoconfluences
  • La géographie du tourisme et des loisirs dans les programmes scolaires (à télécharger
  • Recueil de textes épistémologiques sur le tourisme (à télécharger
  • Les nouvelles frontières du tourisme, émission Le Dessous des cartes, Arte, mai 2016 
  • Les risques liés au tourisme, émission Le Dessous des cartes, Arte, juillet 2008 
  • Quel tourisme demain en France ? Compte-rendu de la conférence donnée par Eudes Girard et Thomas Daum au FIG 2018 (à partir de leur ouvrage "Du voyage rêvé au tourisme de masse", aux éditions CNRS Editions)

Si vous voyez d'autres ressources cartographiques à ajouter, merci de nous les signaler...


Articles connexes :

Où trouver des informations statistiques sur le tourisme ?

Des tentatives pour cartographier les lieux affectés par le sur-tourisme

Analyser et discuter les cartes des "pays à éviter" pour les voyageurs

Quels apports du Géoweb et de la géolocalisation pour représenter les mobilités touristiques ?

Le tourisme international et son impact sur les émissions de CO₂

Approche multiscalaire des pratiques sportives. L'exemple des sports de "balle au pied"

Cartographier les espaces ruraux en France

Cartographier l'Afrique (du Sahel et du Sahara à la Méditerranée)



Quels apports du Géoweb et de la géolocalisation pour représenter les mobilités touristiques ?


 Paris et son « Central Tourists District » (CTD)
(source : projet Locals and Tourists, 2010).


Une des questions qui intéresse particulièrement les géographes est de savoir comment appréhender les mobilités qui impliquent des variations importantes de populations présentes au même moment sur un territoire, qu’il s’agisse des résidents locaux ou des touristes qui y séjournent temporairement.

Nous présentons ici les cartes élaborées par Éric Fischer qui, depuis 2010, a progressivement mis au point une cartographie ingénieuse pour rendre compte de ces mobilités touristiques. Les points bleus sur la carte correspondent à des photos prises par les « locaux » : ainsi sont désignées les personnes qui ont pris des photos dans la ville pendant plus d’un mois. Les points rouges renvoient aux photos prises par des « touristes » (il conviendrait plutôt de parler de personnes extérieures à la ville) qui ont pris des photos pendant moins d’un mois. Les points jaunes sont des images où il n’est pas possible de déterminer si le photographe était ou non un « touriste », car il n’a pas pris d’autres photos.

Ces magnifiques cartes ont beaucoup circulé sur les réseaux sociaux, mais au-delà de leur esthétique, quel crédit peut-on leur accorder et quel sens peut-on leur donner ?

Lire la suite de l'article sur le site de la revue M@ppemonde.

Pour compléter l'article, voici l'exemple de Londres pour lequel nous reprenons les commentaires du site Brillants maps. D'autres villes ont donné lieu à des analyses intéressantes sur le site du Guardian.


 Les rues et quartiers touristiques à Londres (source : projet Locals and Tourists, 2010).


La carte montre que la ville de Londres est parcourue par de nombreux touristes et voyageurs d'affaires, du moins ceux qui tweetent, indiquant potentiellement des visiteurs plus jeunes et plus riches que dans d'autres villes. Le nord et l'ouest de Londres - ainsi que des sites centraux comme Trafalgar Square, Westminster, St James et Regent's Park - sont nettement plus rouges que l'est et le sud. A Londres, la plupart des touristes vont visiter le palais de Buckingham, les chambres du Parlement, la cathédrale Saint-Paul, Oxford Street, etc... Mais ils sont peu nombreux à visiter East Croydon, Hendon, Dagenham ou tout autre quartier périphérique. À l'inverse, les Londoniens peuvent passer des années sans jamais visiter les pièges à touristes du centre de Londres.

D'autres études ont été conduites à partir de données de connexion GPS sur téléphone portable. Luca Scherrer & alii. (2018) ont analysé les données de l’application de navigation mobile Sygic pour déterminer les comportements des locaux et des touristes en Australie (lire leur article Travelers and locals). A partir de l'exemple de Sydney et de Melbourne, les deux villes australiennes les plus peuplées, ils montrent que les « voyageurs » se rendent dans des zones distinctes pour un temps plus long, tandis que les « locaux » se déplacent sur des distances plus courtes et revisitent souvent les mêmes lieux. Etant donné que ces données de mobilité ne comportent pas d'informations précises sur les utilisateurs, il reste difficile d'établir si ces "voyageurs" sont effectivement des touristes.





En complément il est possible d'étudier la fréquentation touristique des monuments dans les grandes villes via les échanges sur Facebook. Sur leur téléphone mobile, les internautes sont incités à partager leur position et ce qu'ils font avec des amis. Au départ en 2010, Facebook envisageait de rentabiliser cette activité par des offres « d'enregistrement » permettant d'obtenir des réductions en fonction de la fréquence à laquelle un utilisateur visitait un magasin ou un restaurant. Mais ce projet a dû être abandonné, d'autres concurrents faisant déjà reposer leur modèle sur ce type de commentaires (comme Tripadvisor). Cette cartographie réalisée par Facebook dans un but promotionnel livre un classement des sites les plus "sociaux" à l'échelle mondiale et détaille la liste des 5 lieux les plus fréquentés pour 8 grandes villes (Berlin, Londres, New York, Melbourne, Paris, Sao Paulo, Séoul, Tokyo). L'analyse de ces cartes permet d'aborder la notion de "haut-lieu" touristique en géographie, tout en interrogeant la tendance des réseaux sociaux à cartographier et à orienter nos pratiques.

Principaux monuments partagés sur le réseau social Facebook (source : Column Five)



Les 5 principaux monuments partagés sur Facebook dans 8 grandes villes (source : Column Five)



Pistes d'analyse :
  • Classer chacune des 8 villes par types de lieux (monuments historiques, musées, stades et autres centres sportifs, salles de concert, centres d'activités commerciales, grands parcs...)
  • Les lieux culturels (monuments historiques, musées...) sont-ils encore les "haut-lieux" du tourisme aujourd'hui ?
  • Nuancer selon les villes

La même étude conduite en 2012 pour 25 villes mondiales fait apparaître pour les sites classés au premier rang :
    - Sept stades / grands centres sportifs
    -
Six espaces publics : places / avenues / parcs / jardins
   
- Deux parcs d'attraction
   
- Deux salles de concert
   - 
Deux lieux d'activités commerciales : shoppings centers / malls



Articles connexes

Où trouver des informations statistiques sur le tourisme ? (lire l'article)

Cartographier les espaces du tourisme et des loisirs (lire l'article)

Le tourisme international et son impact sur les émissions de CO₂ (lire l'article)

Approche multiscalaire des pratiques sportives. L'exemple des sports de "balle au pied"  (lire l'article)