Autour d’OpenStreetMap, les tensions grandissent sous l'influence des entreprises


Source : Inside the ‘Wikipedia of Maps’, Tensions Grow Over Corporate Influence (Bloomberg CityLab)

Depuis son lancement en 2004, OpenStreetMap (OSM) est devenu un élément essentiel de l’infrastructure cartographique mondiale. Des centaines de millions d'utilisateurs mensuels interagissent avec des services dérivés de ses données, des applications de covoiturage à la géolocalisation sur des réseaux sociaux comme Snapchat ou Instagram, en passant par les opérations de secours humanitaire à la suite de catastrophes naturelles. Mais récemment, OSM a commencé à changer en raison de l'impact croissant des entreprises du secteur privé qui en dépendent. 

Dans un article de 2019 publié dans l'ISPRS (International Journal of Geo-Information), une équipe de chercheurs a montré comment Facebook, Apple, Microsoft et d'autres entreprises ont gagné en notoriété en tant que contributeurs d'OSM. Selon les chercheurs, leurs priorités entraînent des changements significatifs dans ce qui est cartographié par rapport au passé. « Les données d’OpenStreetMap sont issues du crowdsourcing, ce qui a toujours rendu les observateurs un peu méfiants quant à la qualité des données », déclare Dipto Sarkar, professeur de géoscience à l’Université Carleton à Ottawa et l’un des coauteurs de l’article. « Au fur et à mesure que les données gagnent en valeur et sont utilisées pour une liste toujours croissante de projets, l'intégrité des informations doit gagner en perfection. Ces entreprises doivent s'assurer qu'elles peuvent disposer d'une carte satisfaisante des lieux où elles souhaitent se développer. Comme personne d'autre ne le propose, elles ont décidé de remplir cette carte par elles-mêmes. "

 Pour accéder à l'article scientifique :

Anderson, J.; Sarkar, D.; Palen, L. Corporate Editors in the Evolving Landscape of OpenStreetMap. ISPRS Int. J. Geo-Inf. 2019, 8, 232. https://doi.org/10.3390/ijgi8050232 (voir également cette présentation vidéo)

Dix entreprises sont devenues des acteurs en coulisse d'OpenStreetMap
(source :
Anderson, Sarkar & Palen, 2020)



La montée en puissance des services de cartographie privés a suscité des tensions au sein des forums en ligne où les éditeurs OSM débattent de longue date de l’avenir à donner au projet. Plusieurs entreprises qui utilisent des données OSM collectent également des données géospatiales concernant leurs utilisateurs - par exemple, des applications comme AllTrails et Strava gardent les traces de géolocalisation de leurs utilisateurs. Mais ces informations ne sont pas toujours réinjectées dans OSM, ce qui conduit certains cartographes à considérer l'influence de ces entreprises comme une menace pour les valeurs fondamentales que sont l'attribution et la réciprocité des données dans un projet open source. Ce phénomène semble s'inscrire dans un mouvement plus global de privatisation et de gentrification d'Internet.

La communauté OpenStreetMap collecte des données dans le monde entier sur les routes, les voies ferrées, les rivières, les forêts, les bâtiments, etc... dans le but de créer un carte du monde, libre et réutilisable. Le projet  cherche à garder son esprit de cartographie collaborative. Il a édité pour cela un guide de bonnes pratiques. Il recense actuellement plus de 5 millions d'utilisateurs enregistrés, dont environ 20% éditent des cartes. Il est l'un des services les plus utilisés pour cartographier en urgence les zones dévastées par des catastrophes. Un outil dédié (uMap) permet de créer des cartes personnalisées sur des fonds OpenStreetMap et de les afficher sur un site. OpenStreetMap a commencé à mettre en place OpenStreetCam, mais le service n'atteint pas la qualité d'images de StreetView (Google Maps) et de StreetSide (Bing Maps). Depuis juin 2018, Bing Maps a accepté de mettre à disposition l'API de service de photographie géographique dans l'éditeur d'OpenstreetMap. OSM dispose aussi d'un moteur de recherche dédié GeoDataMine. OSM repose largement sur l'open source, ce qui lui vaut parfois le surnom de Wikipedia des cartes (voir ce tutoriel de prise en main).

ShowMeTheWay est une carte interactive qui permet de suivre en temps réel les modifications apportées dans OSM. Superposée à l'imagerie satellite, la carte affiche les nœuds, les voies et les relations en cours d'édition et fournit des informations sur ces changements. OSM In RealTime récapitule tous les changements sur un planisphère (plus de 100 millions de modifications apportées). Lorsque les utilisateurs modifient OSM, ils peuvent ajouter de nouvelles entités à la carte ou modifier des données existantes. Lorsque ces modifications sont effectuées, l'utilisateur écrit un court message décrivant la modification, puis ce message et la modification sont enregistrés en tant que « changeset ». 






Articles connexes

Tentative de "caviardage cartographique" à l'avantage de la Chine dans OpenStreetMap

Wikipédia fête ses 20 ans. Mais connaissez-vous ses ressources cartographiques ?

Strava et les enjeux des big data

Big data et choix d'aménagement urbain pour les piétons et les cyclistes

Google Street View et sa couverture géographique très sélective

Facebook prend le contrôle de Mapillary, le principal concurrent de Google Street View