Les nouvelles perspectives offertes par la cartographie des odonymes et autres toponymes


L'étude des noms de lieux ou de rues est en plein essor avec les nouvelles perspectives offertes par le traitement de gros volumes de données en opendata.

Il suffit pour s'en convaincre de consulter le blog Néotoponymie qui fournit des pistes d'application et de réflexion intéressantes dans ce domaine : http://neotopo.hypotheses.org

La toponymie a toujours revêtu un caractère politique : nommer un lieu, c'est une manière de se l'approprier. Changer son nom, c'est aussi une façon de changer sa destination, de le réinventer. Les noms choisis pour les rues, les bâtiments ou les monuments ne sont jamais le fruit du hasard. En voici quelques exemples.

  • Frédéric Giraut s'est livré à une géopolitique de la planète Mandela à partir des noms de rues portant son nom dans le monde : http://neotopo.hypotheses.org/201
     
Nombre d'occurrences parmi les 240 rues citées dans les 31 romans retenus dans le corpus
(source : Research Gate)

  • Mapping urban fingerprints of odonyms automatically extracted from French novels. Par Ludovic Moncla, Mauro Gaio, Thierry Joliveau, Yves-François Le Lay, Noémie Boeglin & Pierre-Olivier Mazagol Pages 2477-2497. International Journal of Geographical Information Science Volume 33, 2019 - Issue 12.
  • Pour connaître l'origine des noms de rues à Paris, Paris Data fournit un jeu de données de toutes les voies actuelles avec leurs origines. Ces odonymes peuvent être consultés à travers le site Paristique : http://www.paristique.fr/
Le site Paristique pour chercher des noms de rues et leurs origines


  • En France, l'un des outils les plus pratiques pour chercher des noms de lieux reste le géocatalogue proposé par le Géoportail. L'IGN a produit en outre un glossaire des noms de lieux. La BD NYME de l'IGN a été remplacée par le thème "Toponymes" de la BD TOPO (plus précise que Geonames pour chercher des toponymes à l'échelle locale).

Liens ajoutés le 15 septembre 2019

Mettre un copyright sur des cartes en inventant des rues ou des lieux fictifs (Atlas obscura)
http://www.atlasobscura.com/articles/trap-streets-with-no-names

Avec tout le temps et l'énergie dépensés par les cartographes pour préparer les cartes, il est logique qu'ils veuillent protéger leur investissement. L’une des façons de le faire - bien qu’ils ne l’admettent pas toujours - consiste à inclure des "rues pièges", des erreurs délibérées ajoutées aux cartes afin de confondre les auteurs de violations du droit d’auteur. L’annuaire TeleAtlas, à la base de Google Maps, aurait inclus plusieurs rues pièges qui aurait été retiré depuis.


Liens ajoutés le 11 juin 2020

Les noms de rues attribués à des femmes célèbres sont très nombreux dans le monde :
- à Vancouver, sur 651 rues la plupart portent les noms d'hommes, de terrains de golf, de caractéristiques géographiques (par exemple, «plage») et de nombreux Européens morts (voir le détail)
- Las Calles de las Mujeres a cartographié les rues portant le nom d'hommes ou des femmes dans plusieurs villes d’Amérique latine et d’Espagne
- En Allemagne, Zeit Online a également cartographié des rues portant des noms d'hommes et de femmes.
- Une analyse des noms de rue à Vienne révèle que 4 269 rues ont été nommées avec des noms d'hommes, seulement 356 avec des noms de femmes
- Selon Mapping Female versus Male Street Names, les rues de Bengalore, de Chennai, de Londres, de Mumbai, de New Delhi, de Paris et de San Francisco sont toutes beaucoup plus susceptibles de porter des noms d'hommes que de femmes.


 
Lien ajouté le 28 janvier 2021

L’odonymie à l’épreuve de l’art urbain, esthétisation oppositionnelle, dans l’espace public, à la ville officielle (Géoconfluences - Image à la une)
Pour se repérer en ville, tout le monde lit les noms des espaces publics (odonymie) : rues, avenues, passages, montées, impasses, places, etc., inscrits sur des plaques indicatrices murales. Autour de ces noms s’agglutinent les différents modes opératoires de l’art urbain (tag, lettrage, graffiti, pochoir, collage, autocollant, mosaïque, fresque, moulage, etc.), faisant de l’emplacement des plaques odonymiques des lieux stratégiques pour cet art. Cet article s'intéresse aux relations entre les noms de rues et l’art urbain.

Liens ajoutés le 19 avril 2021


Lien ajouté le 2 juillet 2021


Lien ajouté le 19 juillet 2021


Lien ajouté le 22 novembre 2021


Blake Robert Mills a eu l'idée de colorer les rues des grandes villes en fonction de leur altitude. Plans disponibles : New York, Londres, Paris, Mexico, Berlin, Milan, Buenos Aires, Mumbai, Amsterdam, Caracas, Montreal, Zurich. 


Lien ajouté le 5 décembre 2021

Lien ajouté le 12 janvier 2021

Lien ajouté le 24 janvier 2022

Lien ajouté le 18 juin 2022

Articles connexes

Recensement des noms de rues en Italie portant des noms de personnes ayant résisté ou combattu contre le fascisme