La carte, objet éminemment politique : l’Etat islamique, de la proclamation du « califat » à la fin de l’emprise territoriale


Le « califat » a été proclamé en juin 2014 à Mossoul, en Irak. L’emprise territoriale de l’Etat islamique s’est terminée 58 mois plus tard à Baghouz, en Syrie.

Pierre Breteau revient en 58 cartes sur l'essor et le déclin de l'Etat islamique entre 2014 et 2019, en expliquant aussi les choix qui ont présidé à l'élaboration de ces cartes. De la cartographie des forces en présence à l'analyse des zones qu’elles contrôlent, toutes ces cartes n'ont pour but que de refléter un rapport de force, un équilibre provisoire à un instant T.

Consulter l'animation cartographique sur le site du Monde - Les décodeurs.
http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2019/03/26/l-ei-en-58-cartes-de-la-proclamation-du-califat-a-la-fin-de-l-emprise-territoriale_5441495_4355770.html


Articles connexes :

La carte, objet éminemment politique : les camps de rééducation de Ouighours au Xinjiang (Chine)

La carte, objet éminemment politique : la montée des tensions entre l'Iran et les Etats-Unis

La carte, objet éminemment politique : le monde vu à travers les tweets de Donald Trump

La carte, objet éminemment politique : exemple à travers la crise au Vénézuéla

La carte, objet éminemment politique : exemple des élections européennes

La carte, objet éminemment politique : la répression des Gilets jaunes

La carte des ZAD en France : entre cartographie militante et recensement des projets contestés