Les investissements de la Chine dans les secteurs de l'Intelligence artificielle et de la surveillance


Une carte sur les investissements de la Chine dans les secteurs de l'IA et de la surveillance :
http://chinatechmap.aspi.org.au/#/map/




Le site de l'Australian Strategic Policy Institute (ASPI) a entrepris de recenser les projets de la Belt and Road Initiative (BRI) conduit par la Chine. Le projet Mapping China’s Tech Giants vise à documenter les entreprises, les secteurs, les partenariats qui interviennent dans le domaine de l'Intelligence artificielle (IA) et de la surveillance.

Sur cette carte, on trouve plus de 26 000 points de données permettant de géolocaliser plus de 2 500 points de présence chinoise à l'étranger. Le but est de "donner aux décideurs politiques, aux universitaires, aux journalistes, aux représentants du gouvernement et aux lecteurs intéressés une vue globale de l'internationalisation des géants chinois des technologies". 

En avril 2019, l'ASPI avait déjà cartographié les entreprises travaillant dans les secteurs d'Internet, des télécommunications et de la biotechnologie, notamment Huawei, Tencent, Alibaba, Baidu, Hikvision, China Electronics Technology Group (CETC), ZTE, China Mobile, China Telecom, China Unicom, Wuxi AppTec Group et BGI. Cet ensemble de données a été mis à jour et de nouveaux points de données ont été ajoutés pour ces entreprises, notamment concernant les connexions 5G, les villes intelligentes, les laboratoires de R&D et les data centers. 

A cette première base de données viennent désormais s'ajouter 11 autres entreprises et organisations : iFlytek, Megvii, ByteDance (qui possède TikTok), SenseTime, YITU, CloudWalk, DJI, Meiya Pico, Dahua, Uniview et BeiDou. SenseTime, par exemple, est l’une des start-ups IA les plus riches au monde. iFlytek est une société de reconnaissance vocale partiellement détenue par l'État. Meiya Pico est une société de criminalistique et de sécurité numérique qui a fait la une des médias en 2019 grâce à son application mobile de surveillance MFSocket. DJI est spécialisé dans les technologies de drones. BeiDou, qui n'est pas une entreprise, désigne le système de navigation par satellite du gouvernement chinois.

Avec cette base de données, l'International Cyber Policy Center de l'ASPI souhaite combler "un manque de données quantitatives et qualitatives accessibles au public, en particulier en anglais, concernant les activités à l'étranger de ces entreprises technologiques clés. Certaines entreprises chinoises divulguent peu d'informations dans des domaines qui affectent pourtant la sécurité, la confidentialité, la liberté d'expression et la censure. TikTok a notamment attiré la colère des régulateurs du monde entier, notamment en Indonésie, en Inde, au Royaume-Uni et aux États-Unis, où la société a conclu un règlement de 5,7 millions de dollars avec la Federal Trade Commission pour violation de la loi sur la protection de la vie privée en ligne des enfants.

Présentation et méthodologie du projet Mapping China’s Tech Giants :





Articles connexes

Comment la Chine finance des méga-projets dans le monde

Mesurer le rayonnement des grandes puissances à travers leurs réseaux diplomatiques

Global innovation index 2020. Les pays les plus innovants classés par groupe de revenus

La carte, objet éminemment politique : la carte de la Technopolice en France

La carte mondiale de l'Internet selon Telegeography