L'histoire par les cartes : les essais nucléaires français en Polynésie et au Sahara


Enquête sur les essais nucléaires en Polynésie française (Disclose et Interprt, 9 mars 2021)

Disclose et Interprt, en collaboration avec le programme Science & Global Security de l’université de Princeton, aux Etats-Unis, ont enquêté pendant deux ans sur les conséquences des essais atmosphériques en Polynésie française. A l’aide de milliers de documents militaires déclassifiés, de centaines d’heures de calculs par ordinateur et de plusieurs dizaines de témoignages inédits, cette enquête démontre pour la première fois l’ampleur des retombées radioactives qui ont frappé ce territoire vaste comme l’Europe. Elle dévoile également comment les autorités françaises ont tenté de dissimuler l’impact réel de cette campagne dévastatrice pour la santé des populations civiles et militaires.




Le projet Mururoa Files (Mururoa files)

Ce projet éditorial est né de la rencontre entre le collectif de chercheurs et d’architectes Interprt et le média d’investigation Disclose. L'objectif était simple et inédit : écrire les pages manquantes de l’histoire des essais nucléaires en Polynésie française. Pour conduire cette enquête internationale, ils se sont associés au chercheur Sébastien Philippe. Membre du programme Science and Global Security de l’Université américaine de Princeton, sa tâche a été d’analyser scientifiquement, une à une, toutes les données émises à l’époque par l’Armée française. Cette plateforme interactive expose des informations soustraites au débat public par les autorités françaises depuis un demi-siècle. Entre 1966 et 1996, la France a procédé à 193 essais nucléaires en Polynésie française. En trente ans, le programme a laissé des traces dans la société polynésienne, dans les corps de ses habitants et de nombreux vétérans, dans l’environnement de ce territoire vaste comme l’Europe.

Interview. Essais nucléaires en Polynésie : « C’est désormais à la société civile de se saisir de ce travail », confie Tomas Statius, co-auteur de « Toxique : enquête sur les essais nucléaires français en Polynésie » (Outre-mer 360°)

Essais nucléaires : en Polynésie française, l’explosion atomique qui ne s’est pas passée comme prévu (France Culture)

La cellule investigation de Radio France, en partenariat avec Disclose, montre que l’État français a menti sur un essai nucléaire effectué en juillet 1974 en Polynésie française. 110 000 personnes ont potentiellement été touchées par son nuage atomique.

Du nouveau sur les essais nucléaires français du Sahara (Histoire coloniale, 15 février 2014)

Une carte de l’armée française de 1960, déclassifiée en 2013 et publiée par Le Parisien, montre que les retombées radioactives du premier essai nucléaire français dans le Sahara algérien, baptisé Gerboise bleue, ont été beaucoup plus importantes qu’on ne l’avait admis jusqu’à présent, s’étendant à toute l’Afrique de l’ouest et au sud de l’Europe.


Essais nucléaires : Alger hausse le ton après un long silence (Le Monde, 21 janvier 2021)

Le gouvernement algérien demande à Paris d’assumer ses responsabilités pour les dégâts sanitaires et environnementaux causés par les essais nucléaires au Sahara.

France-Algérie : les essais nucléaires au cœur des questions mémorielles (Le Point, 13 février 2021)

61 ans après le premier essai nucléaire français dans le Sahara algérien, la question des indemnisations et de la décontamination des sites est toujours d’actualité.

Des traces d'essais nucléaires retrouvées dans le Jura (France 3, 28 février 2021)

Quand un nuage de sable jaune orangé nous rappelle le passé. 60 ans après les tirs nucléaires en Algérie, ces traces d’essais nucléaires nous reviennent comme un boomerang. Du sable ramassé dans le massif du Jura a été analysé par un laboratoire près de Rouen en Normandie. On y retrouve des traces des essais nucléaires français au Sahara au début des années 60.


Lien ajouté le 18 mars 2021

Depuis la première explosion d'essai nucléaire le 16 juillet 1945, au moins huit pays ont réalisé 2056 essais nucléaires sur des dizaines de sites d'essais, notamment à Lop Nor en Chine, sur les atolls du Pacifique, dans le Nevada, en Algérie où la France a mené ses premiers essais nucléaires, à l'ouest de l'Australie où le Royaume-Uni a fait exploser des armes nucléaires, l'Atlantique Sud, Semipalatinsk au Kazakhstan en ce qui concerne la Russie...

Le site Atomic Archive fournit une cartographie de l'ensemble de ces sites d'essais nucléaires :



Lien ajouté le 8 juin 2021


Sebastian Grevsmühl. Nucléaire : Visualiser la contamination nucléaire de la planète pendant la Guerre froide. Béatrice Delaurenti & Thomas Le Roux. De la contagion, Editions Vendémiaire, pp.257-263, 2020.

Aujourd'hui, des polluants d'origine anthropique, à commencer par les microplastiques, sont partout sur notre planète, déposés dans les glaces des régions polaires, dispersés dans la haute atmosphère, transportés jusqu'aux abysses océaniques. Nos savoirs scientifiques sur la distribution globale de ces polluants ne datent pas d'hier et nos connaissances sur la contamination du monde ont déjà connu un développement considérable tout au long du xix e siècle avant de se prolonger ensuite. Le suivi, la surveillance et les études sur les nombreux essais nucléaires pendant la Guerre froide, dont il sera question ici, n'en sont qu'une très récente manifestation. Néanmoins, il s'agit là d'une étape historique cruciale car elle aboutit à la réalisation de premières cartes globales d'une contamination nucléaire du monde, celles-ci rendant visibles et palpables certains effets d'une possible guerre nucléaire. Plus important encore, ces nouvelles vues planétaires ont renforcé notre vision de l'ensemble de la biosphère comme un espace écologique radicalement interconnecté. Ils ont ainsi solidifié des savoirs environnementaux globaux qui forment les piliers de nos craintes environnementales actuelles.


Lien ajouté le 12 janvier 2022

Lien ajouté le 15 mars 2022

Lien ajouté le 9 avril 2022

Articles connexes

Bomb Blast, un outil pour cartographier l'impact d'une explosion nucléaire

MissileMap et NukeMap : deux sites pour cartographier l'impact de missiles à longue portée

Les ventes d'armes des Etats-Unis et de la Russie (1950-2017)

La carte, objet éminemment politique : la montée des tensions entre l'Iran et les Etats-Unis

Battle Nodegoat, toutes les batailles de l'humanité sur une seule carte interactive