Mesurer le rayonnement des grandes puissances à travers leurs réseaux diplomatiques


On mesure habituellement le poids des grandes puissances en fonction de la taille de leur économie, de l'importance de leurs relations commerciales et financières, ou encore de leurs forces militaires.

Il est plus rare de pouvoir les comparer du point de vue de leur rayonnement diplomatique. En 2019, la Chine a dépassé les Etats-Unis par l'importance de son réseau diplomatique comme le souligne l'article The New Geography of Global Diplomacy publié par Foreign Affairs. L'étude s'appuie sur l’index de diplomatie mondiale publié chaque année par le Lowy Institute qui permet de mettre en évidence l'implantation des missions diplomatiques dans le monde en fonction des pays.

Lowy Global Diplomacy Index :
http://globaldiplomacyindex.lowyinstitute.org/


Les réseaux diplomatiques de 61 pays dans le monde (source : Lowy Institute)
Déplacer la souris sur un pays pour faire apparaître son rayonnement


Pendant longtemps, les Etats-Unis ont bénéficié du plus grand réseau diplomatique au monde. Aujourd'hui, la Chine dispose de 276 missions diplomatiques, qu'il s'agisse d'ambassades, de consulats ou de missions permanentes auprès d'organisations internationales. Le réseau des États-Unis, quant à lui, s’établit à 273 missions diplomatiques (un poste de moins depuis 2017). En 2017, la Chine s'est hissée à la deuxième place, dépassant la France, avant de conquérir la première place en 2019. 

Pékin a ouvert cinq nouvelles ambassades entre 2017 et 2019 : au Burkina Faso, en République dominicaine, au Salvador, en Gambie et à São Tomé et Príncipe. Cette liste de pays n'est pas due au hasard. La Chine compte également un très grand nombre de consulats. Après avoir longtemps pratiqué la « diplomatie du carnet de chèques », la Chine a réussi à récupérer une partie des partenaires diplomatiques de Taïwan. Récemment, deux pays de la région très controversée des îles du Pacifique - Kiribati et les Îles Salomon - ont rompu leurs relations diplomatiques avec Taïwan et ont rejoint la Chine, réduisant ainsi le nombre de pays reconnaissant Taïwan de 22 en 2016 à seulement 15 aujourd'hui (dont le Guatemala , le Honduras et la Cité du Vatican). Cette stratégie a renforcé l’isolement politique grandissant de Taïwan et augmenté la capacité de la Chine à faire avancer ses propres intérêts économiques et stratégiques.

Comparaisons entre pays ou entre villes (source : Lowy Institute)


Le Brexit a conduit également un certain nombre de gouvernements européens à apporter des changements dans leurs relations diplomatiques. L'Irlande a renforcé son réseau de huit missions, ce qui lui a permis de gagner trois places dans l'indice depuis 2017 (la plus forte augmentation de tous les pays européens). Les Pays-Bas ont également ouvert sept nouvelles missions en deux ans et de nouvelles ouvertures sont prévues pour 2021. Le Royaume-Uni, en revanche, a fermé ou déclassé 11 consulats et bureaux diplomatiques depuis 2016, passant de la neuvième place il y a trois ans à la onzième aujourd'hui. 

Le Japon s'est hissé à la quatrième place en 2019, dépassant pour la première fois la Russie. Face à un nouvel équilibre géopolitique dans son voisinage, lié notamment à l'affirmation de la Chine, le Japon renforce discrètement son réseau diplomatique depuis près de dix ans. L’ajout de sept nouvelles missions, avec des pays stratégiques comme le Cambodge, les Philippines, les Seychelles et le Vanuatu, porte à 247 le nombre total des missions diplomatiques pour le Japon.

La Turquie a elle aussi renforcé son réseau diplomatique en suivant une politique étrangère de plus en plus ambitieuse et en prenant des mesures pour se diversifier au-delà de ses alliés de l'OTAN. Elle a gagné six missions depuis 2017, se classant au sixième rang malgré le fait que son PIB représente moins de la moitié du PIB de la Russie au cinquième rang. À l'exception d'une nouvelle ambassade au Laos, la Turquie a orienté son expansion diplomatique vers l'Amérique latine et l'Afrique.

Si l'influence des pays ne se résume pas au nombre et à l'importance de leurs missions diplomatiques, ils peuvent constituer néanmoins un baromètre révélateur de leurs ambitions au niveau international.

Le Lowy Global Diplomacy Index est proposé pour 61 pays, 724 villes, 7 316 missions diplomatiques (avec la possibilité de distinguer les ambassades, les consulats ou les missions permanentes). Voir le détail de la méthodologie.

Le site permet de télécharger les données au format CSV et d'établir des comparaisons intéressantes entre pays ou entre villes sur la période 2016-2019.




L'animation est à voir également sur le site Howmuch



 
Diplomatie culturelle. Carte comparant l'implantation des instituts Confucius (Chine) et des centres culturels Russkiy Mir (Russie) par Milos Popovic : https://www.tandfonline.com/doi/full/10.1080/09668136.2020.1785397



A comparer avec la carte proposée par Jean-Christophe Fichet sur Cartolycée : Les instituts Confucius dans les pays de la BRI en 2020 : http://www.cartolycee.net/spip.php?article159


Pour compléter

Ces pays sont les rois de la diplomatie (Ouest-France) :
http://www.ouest-france.fr/leditiondusoir/data/704/reader/reader.html#!preferred/1/package/704/pub/705/page/5

Carte des instituts Confucius dans le monde (voir leur rôle dans le soft power chinois) :
http://www.institutconfucius.fr/

Etat des lieux de la diplomatie française. Réseau diplomatique, atouts dans le monde. Le Monde du 28 janvier 2017 (Dario Ingiusto) : http://www.darioingiusto.com/project/lemonde_france/

La France, grande puissance moyenne face au monde (Alain Nonjon, Notes diplomatiques) :
http://notes-geopolitiques.com/la-france-grande-puissance-moyenne-face-au-monde/

Une cartographie des voyages officiels d'Emmanuel Macron depuis le début de sa présidence (Les Echos) :
http://media.lesechos.fr/infographie/voyages_macron/
 
 
Lien ajouté le 4 septembre 2021

Articles connexes


Utiliser les cartes du CSIS pour étudier les grandes questions géopolitiques du monde contemporain

Les visions multiples de la francophonie à travers les cartes