Tchernobyl : la météo nationale a-t-elle truqué des cartes en 1986 ? Retour sur une polémique sur fond de complotisme


CheckNews, la rubrique de décryptage de l'information du journal Libération, réalise un très bon dossier sur le nuage nucléaire qui aurait été repoussé par le cyclone des Açores au moment de la catastrophe de Tchernobyl en 1986.


"Jean-Pierre Pernot, le présentateur du JT de TF1, affirme que Météo France a déplacé, en avril 1986, un anticyclone sur une carte pour tromper les citoyens sur les conséquences du nuage radioactif. C'est faux. Mais un reportage météo diffusé le 30 avril 1986 suggérait bien qu'un anticyclone ferait barrage au nuage..."


"On pourrait, là, parler de tromperie. Même si, là aussi, les choses sont plus complexes... Ce hiatus entre l’information visuelle et celle, écrite, est à l’image de la communication, à la fois minimaliste et brouillonne, qui fut celle des autorités. Il explique peut-être la fracture entre ceux qui, trente ans après, demeurent persuadés qu’on a voulu faire croire que le nuage n’avait pas touché la France, et ceux qui dénoncent à l’inverse une théorie complotiste."

Lire l'article sur Libération « La météo nationale a-t-elle truqué des cartes en 1986 comme l'affirme Jean-Pierre Pernaut ? »

Voir également : « Le nuage s’arrête à la frontière » : de Tchernobyl à Rouen, itinéraire d’un mensonge qui n’en était pas un (Le Parisien)


Articles connexes

Comment la cartographie animée et l'infographie donnent à voir le changement climatique

La France est-elle préparée aux dérèglements climatiques à l'horizon 2050 ?
 
Les villes face au changement climatique et à la croissance démographique