Un outil collaboratif pour cartographier les mouvements sociaux. Quand les géographes se mobilisent et s'intéressent aux territoires de la colère


Comme le fait remarquer Choukri Hmed dans son article "Espace géographique et mouvements sociaux" in Dictionnaire des mouvements sociaux (2009), "alors que la sociologie des mobilisations recourt de plus en plus fréquemment et de plus en plus systématiquement à l’historicisation des mouvements qu’elle observe, la dimension spatiale de l’action collective reste encore aujourd’hui une perspective largement inexplorée par la plupart des chercheurs."

L'ouvrage d'Arjun Appadurai, Géographie de la colère : La violence à l'âge de la globalisation (paru aussi en 2009) a certainement contribué à changer la donne. Depuis lors, les mouvements de contestation se sont multipliés, de Paris à Hong Kong, de Caracas à Beyrouth ou Santiago du Chili.  En France, dans le sillage du mouvement des Gilets jaunes, la revue Carnets de Géographes a publié en 2019 un numéro complet Géographie des mobilisations. Explorer la dimension spatiale de l’action collective, sous la direction de Anne-Laure Pailloux et Fabrice Ripoll. Un prochain numéro de la revue Géographie et cultures va être consacré en 2020 aux Géographies de la colère. Ronds-points et prés carrés, sous la direction de Dominique Chevalier et Mariette Sibertin-Blanc.

Qu'il s'agisse de s'impliquer eux-mêmes dans des mouvements sociaux ou d'en faire une analyse géographique scientifique a posteriori, les géographes commencent de plus en plus à s'intéresser aux lieux et aux territoires de la contestation. En voici une preuve avec cet outil de cartographie collaborative mis à disposition par des géographes de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche (@Geographes_ESR) :
Décidés à ne pas se résigner pas face à la casse du service public de l’enseignement et de la recherche et en désaccord avec la Réforme des retraites, la Loi de Programmation Pluriannuelle de la Recherche, l’appauvrissement général du service public et l’exploitation des travailleurs et travailleuses, dans tous les secteurs, nous avons décidé de mettre à disposition des mouvements sociaux en cours et à venir en France, nos compétences pour les mettre en carte et les porter à la connaissance du plus grand nombre".
La carte peut être alimentée en renseignant un questionnaire anonyme. Dans un but d'ouverture et de partage des données, la cartographie a été réalisée avec OSM et les données sont téléchargeables en opendata sur Github (chaque couche thématique est disponible au format geojson et la carte complète est exportable en kml ou gpx).


Carte interactive des mouvements sociaux par secteurs professionnels (source : Géographes ESR)





De là à penser que l'on serait en train d'assister à l'essor et l'affirmation d'une nouvelle forme de polémogéographie (voir définition sur Géoconfluences)...




Articles connexes

Quand le mouvement de grève contre la réforme des retraites mobilise la cartographie et interroge nos modes de vie au quotidien

La carte des ZAD en France : entre cartographie militante et recensement des projets contestés

Les cartes et données sur le Grand Débat National