Frontières et groupes ethniques à travers le monde


L'Institut fédéral suisse de technologie (ETH de Zurich) a cartographié les grands groupes ethniques à travers le monde. A partir de ces données, Marco Hernandez en a tiré une cartographie permettant de montrer la répartition ethnique à l'échelle mondiale. L'objectif était d'identifier les principaux groupes en fonction de leur identité linguistique ou culturelle commune, quelles que soient les frontières politiques définissant les pays. 

La répartition des grands groupes ethniques  (source : Beyond modern borders)


 
Si l'Asie apparaît comme un énorme puzzle, les espaces les plus diversifiés de la planète se situent en Afrique subsaharienne (noter cependant qu'il ne s'agit que des principaux groupes ethniques tels que définis par l'ETH de Zurich). L'héritage colonial et les différences culturelles profondément enracinées font du continent africain la région la plus diversifiée du monde sur le plan ethnique. Les frontières nationales modernes y sont le résultat du maintien par l'Union africaine des frontières créées par les puissances coloniales européennes. 

Le site propose en outre une data visualisation très intéressante montrant le degré de diversité ou d'homogénéité à partir d'un indice prenant en compte pour chaque territoire les critères de variations ethniques, linguistiques et religieuses. Des données d'enquête sont également utilisées pour déterminer si la tolérance est une question d'âge ou d'éducation. 

Pour accéder à la cartographie (avec au choix un planisphère ou un globe interactif) :

Pour télécharger les données de répartition ethnique (format shp) :
https://icr.ethz.ch/data/greg/

En prolongement :

Un carte issue de l'Atlas Of Global Geography (1944) opposait, avant même les mouvements de décolonisation, le découpage politique de l'Afrique et la réalité de sa répartition ethnique (source : Map Porn)


A compléter par la cartographie des groupes ethniques beaucoup plus précise réalisée par l'Université Harvard : http://worldmap.harvard.edu/africamap/

L'ethnicité est assez difficile à mesurer et à délimiter : chacun voit différemment sa propre identité ethnique. Les données cartographiées correspondent aux données relevées par l'anthropologue George Murdock en 1959 et à une étude de 2002 du Harvard Institute sur la diversité ethnique.

A titre de comparaison, il peut être intéressant de voir comment était représentée la répartition ethnique au début du XXe siècle.  La carte ci-dessous extraite de l'Atlas historique (1911) de William R. Shepherd se résume à un monde réparti en trois groupes ethniques : les Européens, les Chinois et les Japonaiset les Noirs (tous regroupés comme s'ils étaient identiques). Elle laisse de côté la majorité des peuples du monde tels que les Indiens, les Arabes, les Perses, les peuples autochtones, etc., les effaçant de la carte. Pour les groupes inclus, ils sont tous regroupés comme s'ils étaient identiques. Très eurocentrique, la carte surestime largement la proportion de personnes d'ascendance européenne vivant hors d'Europe. Surtout elle donne une vision du monde empreinte de préjugés racistes.


Present Distribution of Europeans, Chinese, Japanese and Negroes (William R. Shepherd, 1911 Historical Atlas, source : Perry-Castañeda Library Map Collection)



Les cartes de répartition ethnique sont très nombreuses sur Internet. Il convient de vérifier leurs sources et les critères qui ont servi à leur élaboration. Au delà de leur mode de construction se pose la question de leur usage. Il n'est pas rare de voir mobiliser ce type de cartes pour expliquer (justifier ?) l'impossibilité de créer des Etats avec des frontières stables. C'est le cas pour l'Afrique mais aussi pour beaucoup d'autres régions du monde (Moyen Orient, mais aussi grands pays-continents comme la Russie, l'Inde, la Chine..)



Liens ajoutés le 29 janvier 2020


Articles connexes

Comparer les cartes des empires coloniaux et des routes commerciales du XIVe au XVIIIe siècle

The Racial Dot Map et la diversité ethnique des Etats-Unis