Les Cartes en mouvement. Une chronique de Radio France en partenariat avec Le Monde


Depuis septembre 2022, France Culture consacre une émission spéciale aux cartes et à l'actualité. Cette série hebdomadaire intitulée Les cartes en mouvement est à écouter en direct le samedi matin de 8h35 à 8h40 ou en podcasts sur le site de Radio France. 


© Radio France

Delphine Papin, responsable du service infographie et cartographie au journal Le Monde, vient chaque semaine commenter les cartes et les infographies produites par son équipe éditoriale. L'objectif est ambitieux : il s'agit de « tout comprendre en une carte. Tous les thèmes et toutes les échelles peuvent être mobilisés pour décrire comment les cartes racontent le changement ». Cette émission peut être écoutée pour se tenir informé.e de l'actualité, mais aussi pour conduire des pistes de réflexion sur la manière de représenter l'information géographique. Pour les enseignant.e.s, ces émissions peuvent fournir des pistes d'activités pédagogiques avec les élèves ou les étudiant.e.s. On peut par exemple leur faire lire et décrypter ces cartes, les confronter avec d'autres informations (données, cartes ou articles trouvés sur Internet) ou encore les mettre en situation d'élaborer leurs propres cartes (par exemple en leur faisant écouter le descriptif donné par Delphine Papin et en leur faisant réaliser leurs propres productions graphiques en les comparant ensuite aux cartes publiées). Les ressources et les analyses données dans cette émission sont l'occasion de réfléchir également à la transformation des cartes devenues des dispositifs visuels en lien avec l'infographie et les data visualisations que l'on trouve aujourd'hui dans les journaux.

Les productions graphiques du Monde sont à suivre sur les comptes Twitter de @Delphinepapin et @LM_enCartes

Épisodes

  • Le Rwanda, trente ans après le génocide (samedi 30 mars). Entre le 7 avril et 17 juillet 1994, 800 000 Tutsis rwandais sont massacrés par leurs compatriotes, fanatisés par un régime extrémiste. À l’issue du génocide puis de la guerre civile, Paul Kagamé, chef rebelle, arrive au pouvoir. Et depuis 24 ans il est le président du Rwanda. La carte du Monde par ici.

  • Les vetos américains à l’ONU, levier en faveur d’Israël (samedi 30 mars). Le 25 mars 2024, le Conseil de sécurité a voté, après six mois de guerre dans la bande de Gaza, une résolution qui demande un cessez-le-feu immédiat. C’est la première fois depuis le 7 octobre, que les États-Unis n'émettent pas de veto à un texte qui demande à Israël d’arrêter son offensive.

  • La sécheresse dans le bassin méditerranéen (samedi 23 mars). Le bassin méditerranéen est l’un des endroits de la planète les plus affectés par l’évolution du climat, et notamment par la diminution des précipitations.

  • Face à face sino-philippin en Mer de Chine méridionale (samedi 9 mars). Le 5 mars 2024, un bateau chinois et un bateau philippin sont entrés en collision en mer de Chine dans l’archipel très convoité des Spratleys. Dans la région, Manille et Pékin se font face.

  • Cisjordanie, l’autre guerre d’Israël (samedi 9 mars). Depuis le 7 octobre, plus de quatre cents Palestiniens ont été tués en Cisjordanie. La Cisjordanie, c'est l'autre front de la guerre en cours au Moyen-Orient. Un conflit larvé, mais permanent. La carte du Monde par ici.

  • Turbulence sur les grandes routes maritimes (samedi 2 mars). 80% des marchandises échangées dans le monde transitent par la mer. Mais le trafic connaît de très fortes perturbations. En cause : la multiplication des crises géopolitiques et le réchauffement climatique. La carte du Monde par ici.

  • Les frontières de la Russie (samedi 24 février). Avec ses voisins directs, la Russie entretient des relations qui vont de l'alliance à la franche opposition. La carte du Monde par ici.

  • Les transports en Île-de-France à l’approche des JO (samedi 17 février). Les rêves d’hier sont devenus le cauchemar des Franciliens aujourd’hui. La question des transports est l’une des questions les plus tendues des préparatifs pour les jeux, avec bien sûr celle de la sécurité. 

  • L’Équateur sous l’emprise des gangs et du narcotrafic (samedi 10 février). L’Équateur, longtemps apparu comme un pays sans histoires, est au cœur de la reconfiguration du trafic mondial de cocaïne. La carte du Monde par ici.

  • Le jeu de la Turquie en mer Noire (samedi 3 février 2024). Depuis l’invasion russe de l’Ukraine, la Mer Noire est une zone de premier plan où la Turquie bénéficie d’une position particulière avec la maîtrise des détroits. Au cours des deux dernières années, elle a profité du contexte géopolitique pour asseoir sa puissance. La carte du Monde ici.

  • Sinouar, ennemi numéro 1 d’Israël (samedi 27 janvier 2024). La cartographe Delphine Papin présente une "BD cartographique" qui retrace le parcours tortueux de Yahya Sinouar. Ce réfugié palestinien est le chef du Hamas à Gaza ainsi que le cerveau présumé de l’attaque du 7 octobre 2023. La carte du Monde ici.

  • Le Yémen est de retour sur le devant de la scène à cause des attaques contre des navires commerciaux en mer Rouge (samedi 20 janvier). La carte est centrée sur le sud de la péninsule arabique où se trouve le Yémen qui surplombe le détroit de Bab El Mandeb, l’entrée de la mer rouge. La carte sur le site du Monde ici.

  • La Mer Rouge, mer de tous les dangers (samedi 13 janvier). Conséquence du conflit dans la bande de Gaza, la mer Rouge est en train de devenir un nouveau front. Depuis presque deux mois, on voit se multiplier les attaques des houthis yéménites contre les navires commerciaux qui passe par le détroit de Bab-el-Mandeb.

  • L'hydrogène vert : tout comprendre en une carte (samedi 6 janvier). Loin d'être anecdotique, cette molécule devient l’une des alternatives possibles aux hydrocarbures fossiles dans des secteurs tels que l’industrie ou les transports.

  • Tignes : la fonte accélérée du glacier et le "ski-business" (samedi 30 décembre). Le glacier de la Grande-Motte est en train de passer d’"emblème de la station" à "symbole du changement climatique". Les Alpes sont la région qui se réchauffe le plus en France : depuis 1950, elle a pris environ 2 degrés, soit le double de la moyenne du réchauffement mondial". Au cours des cinquante dernières années, les Alpes ont perdu un mois d’enneigement.

  • Géopolitique du Père Noël (samedi 23 décembre). Comment dessiner une carte de la géographie du Père Noël ? Ce personnage venu du fond des âges n’ignore rien de la mondialisation. De Saint-Nicolas à Santa Claus, des croisades à Coca-Cola, itinéraire d’un mythe et d’une bataille millénaire sur les origines.

  • Les évangéliques à l’assaut du Brésil (samedi 16 décembre). Le Brésil, qui est souvent décrit comme “le plus grand pays catholique du monde”, fait face à un incroyable essor ; celui des églises évangéliques.

  • L’axe de la résistance iranien (samedi 9 décembre). L'Iran a tissé une toile d'alliés au Moyen-Orient. Son nom : "l'axe de la résistance". Un réseau de nations et de groupes politico-militaires actifs depuis l'attaque du 7 octobre.

  • L’Essequibo, disputé entre Venezuela et Guyana (samedi 2 décembre). Le dimanche 3 décembre 2023, les citoyens vénézuéliens se sont rendus aux urnes pour se prononcer, par référendum, sur l’avenir de l’Essequibo.

  • La nouvelle cartographie de l’armement (samedi 25 novembre). Depuis que la Russie a envahi l’Ukraine, le 24 février 2022, le marché de l’armement est en ébullition. En 2022, les dépenses militaires atteignent le niveau record de plus de 2 000 milliards d’euros.

  • Sinouar, ennemi numéro 1 d’Israël (samedi 19 novembre). La cartographe Delphine Papin présente une "BD cartographique" qui retrace le parcours tortueux de Yahya Sinouar, le chef du Hamas à Gaza et le cerveau présumé de l’attaque du 7 octobre.

  • L’élargissement de l’UE : tout comprendre en une carte (samedi 11 novembre). Le 8 novembre 2023, la Commission européenne a donné un avis favorable à l’ouverture de négociations formelles pour l’entrée de l’Ukraine et de la Moldavie dans l’Union européenne.

  • 40 cartes pour comprendre un monde fracturé (samedi 4 novembre).  Un hors-série géopolitique l'équipe de cartographes du Monde a essayé de raconter en 40 cartes les tourments du monde. Voir l'article de présentation.

  • Routes de la soie : le corridor ferroviaire médian. L’avènement d’une alternative au rôle de la Russie ? (samedi 28 octobre). En 2013, Xi Jinping, président de la République populaire chinoise, lançait un gigantesque programme d’infrastructures internationales devant permettre de relier le plus rapidement possible l’Europe à la Chine. Voir la carte du Monde De la Chine à l'Europe, une nouvelle route émerge.

  • Le réduit d’Idlib (samedi 21 octobre). Le réduit d’Idlib, en Syrie, est une sorte de mini-califat. C’est là que se concentrent encore quelques 220 ressortissants français qui ont fait le choix de se replier ici avec les autres djihadistes refoulés du conflit syrien et irakien.

  • Géopolitique de la bande de Gaza (samedi 14 octobre). Le territoire de la bande de Gaza illustre bien l’histoire de la géographie du conflit israélo-palestinien. Une carte qui parle de la naissance d'Israël et de celle du Hamas.

  • Dans le nord du Mali, la guerre reprend entre l’armée et les ex-rebelles séparatistes (samedi 7 octobre). Les Touaregs, il y a dix ans, prennent les armes pour exiger leur indépendance du Mali. On est au lendemain des révolutions tunisienne et libyenne et à la veille de la déstabilisation profonde du Mali. Aujourd'hui, la situation se tend de nouveau. Article du Monde.

  • Le Haut-Karabakh, vie et mort d’une enclave séparatiste (samedi 30 septembre). L’entité séparatiste arménienne du Haut-Karabakh, aussi appelée « Artsakh », a annoncé sa dissolution, qui sera effective à partir de janvier 2024 mettant fin à trente-deux ans d’existence. La carte est centrée sur le Haut-Karabakh, ce petit territoire de 11 000 km2 situé dans la grande chaîne du Caucase, une région montagneuse coincée entre la mer Noire et la mer Caspienne. Cette région est un carrefour historique entre les Empires russe, perse et ottoman d’où un mélange de langue et religion.

  • Lampedusa, nom d’une frontière en crise (samedi 23 septembre). L’île italienne de Lampedusa voit débarquer plusieurs embarcations de migrants originaires pour la plupart d’Afrique subsaharienne. Des arrivées qui rendent une nouvelle fois compte de l’échec des politiques migratoires européennes.

  • Éboulement dans la Maurienne, les axes transalpins sous pression (samedi 26 septembre). Depuis l’éboulement sur la route et les voies ferrées, le 27 août 2023 dans la vallée de la Maurienne, la circulation entre la France et l’Italie est devenue très compliquée. Une carte détaillée pour tout comprendre.

  • Le soja brésilien redessine la géopolitique des protéines (samedi 19 septembre). Une géopolitique des protéines se joue. D'un côté, entre le Brésil et les Etats-Unis côté production, de l'autre, la Chine côté importation. Voir la carte.

  • Sahel : la présence française ne cesse de se réduire (samedi 12 septembre). Après les indépendances au Sahel, en 1960, Paris réussit à maintenir son influence en signant des accords de coopération et en créant le Franc CFA. Mais surtout, la France maintient sa présence militaire en signant des accords de défense. Aujourd'hui suite à la fin de l'opération Barkhane et à l'éche du G5, elle se désengage de nombreux pays comme au Mali ou Burkina Faso.

  • Le retour des trains de nuit (samedi 1er juillet). À la veille des vacances d’été et à l’heure du dérèglement climatique, une carte sur le retour des trains de nuit en Europe, et notamment en France.

  • La Guadeloupe territoire ultra-marin, territoire ultra sensible (samedi 24 juin). Les territoires d’outre-mer sont les plus exposés et les plus vulnérables aux effets du dérèglement climatique.

  • Tignes : la fonte accélérée du glacier et le « ski-business » (samedi 17 juin). La fonte accélérée du glacier met le « ski-business » en sursis. Le célèbre glacier de la Grande-Motte est appelé à disparaître dans quelques décennies.

  • Les inondations, nouvelles stratégie russe (samedi 10 juin). Pour comprendre la nouvelle stratégie russe pour entraver la contre-offensive ukrainienne, une carte du sud de l’Ukraine et ses cours d’eau.

  • Le plan local d'urbanisme de la ville de Paris (samedi 3 juin). Le nouveau plan d'urbanisme pour Paris a deux buts : adapter la capitale au réchauffement climatique et la rendre neutre en carbone d'ici 2050.

  • Le Japon, entre craintes sécuritaires et hausse du budget militaire (samedi 27 mai). En mai 2023 s’est tenu à Hiroshima, au Japon, le sommet du G7.

  • Le captagon, juteux trafic du narco-État syrien (samedi 20 mai). Si Bachar Al Assad peut revenir dans l'arène diplomatique, c'est aussi à cause de la circulation d’un petit comprimé blanc au Moyen-Orient que les pays de la région veulent enrayer. Ce petit comprimé, c’est le captagon.

  • Quand la Chine cherche un accès discret à la haute mer pour ses sous-marins (samedi 13 mai 2023). L'Asie du Sud-Est est régulièrement au centre de l’actualité pour des tensions géopolitiques liées aux frontières maritimes. Bien que la Chine donne l’impression de monter en puissance avec sa flotte maritime qui compte le plus grand nombre de bateaux, en terme technologique elle n’est pas encore à la hauteur des autres grandes puissances. Voir la carte du journal Le Monde.

  • Djakarta, capitale condamnée de l'Indonésie (samedi 6 mai 2023). Menacée par la montée des eaux, la ville s'enfonce de 7,5 centimètres par an.

  • Les cent visages d’Hemetti (samedi 29 avril 2023). Depuis le 15 avril 2023, le Soudan est en proie à de nouveaux combats. Ces combats opposent les deux hommes forts de la junte : le général Al-Bourhane, à la tête des forces armées, et le général Hemetti jusque-là son numéro deux.

  • La Mongolie, piégée par ses ressources et par ses voisins : tout comprendre en une carte (samedi 22 avril 2023). Avec la transition écologique et l’augmentation de la demande en minerais pour nos batteries et autres puces électroniques, la Mongolie avec son sous-sol riche en minerais est devenu un pays stratégique. Voir la carte du journal Le Monde.

  • La France qui travaille dur », moteur de la mobilisation contre la réforme des retraites (samedi 15 avril 2023). Ce ne sont pas les métropoles, comme Paris, Lyon ou Marseille qui se démarquent sur la carte mais les villes moyennes et petites, et surtout l’ouest de la France.

  • Les pillages quasi industriels des sites archéologiques en Afghanistan (samedi 8 avril 2023). Des images satellites nous révèlent comment des sites afghans sont pillés dans des proportions très importantes, à l'aide de gros engins. Notamment dans une région sous influence de l’État islamique au moment des pillages.

  • Le golfe de Guinée, mer de tous les dangers (samedi 1er avril 2023). Région de piraterie, elle est aussi et surtout un des axes maritimes majeurs du commerce maritime international.

  • Les mégabassines : tout comprendre sur le partage de l’eau en une carte (samedi 24 mars 2023). Une carte du bassin de la Sèvre niortaise, avec des bassines artificielles et des zones humides, pour comprendre ce qui se passe dans cette région du marais poitevin.

  • L’espionnage russe en Europe (samedi 18 mars). Moscou multiplie les opérations de déstabilisation à travers l’Europe. 

  • François, pape évangélisateur : tout comprendre en une carte (samedi 18 mars). Le 13 mars 2023, cela fait dix ans exactement que le pape François a été élu au siège de Saint-Pierre. L'occasion de revenir sur la manière dont ce Pape cherche depuis dix ans à déplacer le centre de gravité traditionnel du pouvoir catholique.

  • Pendant la guerre en Ukraine, le Groupe Wagner tisse sa toile en Afrique (samedi 4 mars). Alors que le conflit en Ukraine bat son plein, le groupe de mercenaires et outil de l’expansion russe soutient sur le continent africain des régimes autoritaires. Le tout en développant une logique de prédation visant à exploiter les ressources locales. Voir la carte du journal Le Monde.

  • Le Dniepr, un fleuve sur la ligne de front de la guerre entre Russie et Ukraine (samedi 25 février 2023). Un an après le déclenchement de la guerre en Ukraine, un front est stabilisé depuis le mois de novembre 2022 entre les deux rives du fleuve du Dniepr où l’armée ukrainienne fait face à l’armée russe. Voir la carte du journal Le Monde.

  • Résolution sur l’Ukraine à l’ONU : un indicateur du jeu des alliances planétaire (samedi 11 février 2023). À un an du déclenchement de la guerre en Ukraine, zoom sur le vote des 193 États à l’ONU concernant les résolutions sur l'Ukraine et la Russie. Voir la carte du journal Le Monde.

  • Le séisme en Turquie et en Syrie (samedi 11 février 2023). L’acheminement de l’aide à la Turquie et à la Syrie est conditionné à la fois à l’accessibilité des routes, à la météo, mais aussi au morcellement géopolitique de la région. Voir la carte du journal Le Monde.

  • Calais, ville frontière (samedi 4 février 2023). Il y a vingt ans exactement, Tony Blair et Jacques Chirac signent les accords du Touquet. Ces derniers prévoient que les forces de l’ordre de chaque pays puissent procéder à des contrôles sur le territoire de l’autre pays. Et c’est à Calais que cet accord est le plus ancré dans le sol. Voir la carte du journal Le Monde.

  • La Géorgie et les tensions de la guerre en Ukraine (samedi 21 janvier). Depuis l’invasion de l’Ukraine, et encore plus depuis la mobilisation décrétée par Vladimir Poutine en septembre dernier, des milliers de Russes ont fui la Russie. 700 000 Russes ont choisi la Géorgie pour destination et officiellement, 100 000 d’entre eux sont restés. Voir la carte du journal Le Monde.

  • Inde : une posture diplomatique singulière (samedi 21 janvier). En 2023, l’Inde devient le pays le plus peuplé de la planète devant la Chine avec plus d’un milliard quatre cents millions d’individus. En 2022, elle est aussi devenue la cinquième économie mondiale. Sur le plan diplomatique, la nation asiatique se veut très active.

  • Dans l’Arctique, la guerre en Ukraine rebat les cartes (samedi 14 janvier 2023). L’invasion de l'Ukraine a des conséquences ailleurs qu’en Europe. Cette semaine, les cartographes du Monde se concentrent sur l’Arctique, zone géographique où les pays de l’Otan font face à la Russie. Voir la carte du journal Le Monde.

  • Les transports en Ile-de-France : l’année de tous les travaux (samedi 7 janvier 2023). Le Grand Paris Express doit relier les banlieues entre elles et faire en sorte que les habitants de la petite couronne abandonnent la voiture. Voilà pour le projet. Pour le détail, il faut à la fois réparer et rajeunir le réseau, mais aussi construire : 200 km de voies ferrées supplémentaires, 68 nouvelles gares, quatre nouvelles lignes.

  • La Croatie, une nouvelle frontière en Europe (samedi 31 décembre 2023). La Croatie entre à la fois dans la zone euro et dans l’espace Schengen. Le pays fait déjà partie de l’Union européenne depuis dix ans mais cette nouvelle étape marque un tournant pour les Croates.

  • Géopolitique du Père Noël (samedi 24 décembre 2022). Ces "cartes du Père Noël" ont été dessinées autour des espaces géographiques où la tradition de Noël s’est développée : du pourtour méditerranéen à l’Europe du Nord en passant par les États-Unis. Des espaces géographiques qui correspondent aussi à des périodes historiques.

  • La Birmanie déchirée par les conflits (samedi 17 décembre 2022). Depuis le coup d’Etat militaire de février 2021, le pays à replongé dans une guerre civile que les équipes du Monde ont tenté d’expliquer en une carte.

  • Lithium, le réveil minier tardif de l'Europe (samedi 10 décembre 2022). De nombreux projets d’exploitations minières comme le lithium ou les terres rares sont en ce moment même relancés ou à l’étude à travers l’Europe. À l’heure de la transition écologique, ce retour à l’exploitation minière semble contre intuitif. 

  • Les RER en région (samedi 3 décembre 2022). Dix métropoles françaises devraient bénéficier d’un transport ferroviaire du quotidien de type RER afin de favoriser la transition écologique. Le point en une carte expliquée sur cette annonce présidentielle.

  • Menaces sur le détroit de Formose (samedi 26 novembre 2022). La carte met en évidence la pression que la Chine exerce sur Taiwan, une île grande comme la Belgique qui compte 23 millions d’habitants et qui fait partie des économies les plus dynamiques de la planète. Cette carte présente notamment les exercices militaires conduits par Pékin les 4 et 7 août 2022, qui visaient à montrer que Pékin pourrait frapper Taïwan n’importe où. Voir l'article et la carte publiés par Le Monde.

  • En Seine-Saint-Denis, les J0 2024 rebattent les cartes (samedi 19 novembre 2022). Village des athlètes, centre des médias, infrastructures... il faudra quelques années pour évaluer les retombées des Jeux olympiques sur le département. « Le pari des JO de Paris 2024 pour la Seine-Saint-Denis » (Le Monde). Voir la carte publiée par @LM_enCartes.

  • Djakarta, capitale condamnée de l'Indonésie (samedi 12 novembre 2022). Menacée par la montée des eaux, la ville s'enfonce de 7,5 centimètres par an.

  • Le défi de la restitution par la France du patrimoine africain (samedi 5 novembre 2022). La carte est centrée sur l'Afrique (cf choix de la projection Gall-Peters qui respecte la surface des continents). Le mode de représentation repose sur un système de points de tous les objets conservés (soit 70 000 oeuvres). Derrière cette restitution se jouent les rapports entre la France et ses anciennes colonies. Source des données : "Rapport sur la restitution du patrimoine. Pour une nouvelle éthique relationnelle" (2018). 

  • La carte des contestations en Iran (samedi 29 octobre 2022). Une géographie du soulèvement iranien qui permet de montrer que c'est l'ensemble du pays qui se révolte, particulièrement les villes et les minorités ethniques (voir la carte). Celle-ci déborde sur les frontières et sur les pays voisins qui ont un rôle (cf Sunnites perçus comme une 5e colonne par le pouvoir iranien).

  • L'Europe du Nord, épicentre des attaques non conventionnelles (samedi 23 octobre 2022). « Espionnage sous-marin à l'aide de drones, sabotage sur les gazoducs et des câbles sous-marins, blocage des transports et coupures électriques... autant d'opérations qui relève de la guerre hybride. Une carte pour dire les incidents suspects dans une région stratégique dans laquelle Moscou a perdu de son influence face à l'OTAN ».

  • Quand la Chine déboise la forêt tropicale (samedi 15 octobre 2022).  « La Chine est un important importateur de bois tropical. La déforestation en Asie du Sud-Est est amplifiée par la vente de bois à la Chine. Entre risques liés à la dégradation de l'écosystème et systèmes d'endettement, explications cartes en mains. » Pour compléter voir l'interview d'Alain Karsenty et l'étude de l'Ifri : "Géopolitique des forêts : la Chine externalise sa déforestation à l'étranger".

  • Les "Cinq-Mers", un enjeu stratégique pour la Russie : tout comprendre en une carte (samedi 8 octobre 2022). Moscou veut connecter son réseau intérieur de navigation au vaste projet international d’un corridor destiné à relier Saint-Pétersbourg à la métropole indienne de Bombay. Voir la carte sur le site du journal Le Monde. "La liaison des cinq mers". Comment ne pas se souvenir du temps où on étudiait en détail la géographie économique de l'URSS...

  • Le bilan écologique du président Brésilien Bolsonaro (samedi 1er octobre 2022). « La déforestation est équivalente sur 3 ans à peu près à la surface de la Belgique ; entre 2019 et 2020 celle-ci a augmenté de 50%. Le mouvement de déforestation est bien antérieure à l'arrivée au pouvoir de Bolsonaro, mais alors que Lula était parvenue en partie à la réduire, Bolsonaro a contribué a la relancer ». Voir la carte "Le grand saccage des années Bolsonaro" sur le site du journal Le Monde.

  • Sept mois de guerre en Ukraine (samedi 24 septembre 2022). Étant donné la masse de données mises à disposition, le rôle de l'OSINT et de l'imagerie satellitaire dans le conflit, on peut dire que « pour les cartographes, il y a bien un avant et un après la guerre en Ukraine » Voir la série d'infographies produites par le journal Le Monde.

  • Le gaz naturel liquéfié peut remplacer les livraisons russes. Stratégique, la ressource est très convoitée.

  • L’Alaska est aux avant-postes du réchauffement climatique, mais pas seulement... (samedi 10 septembre 2022). Alaska, un réchauffement climatique et militaire : tout comprendre en une carte. L’Alaska est aux avant-postes du réchauffement climatique, mais pas seulement. Territoire oublié depuis la fin de la guerre froide, la fonte des glaces et l’invasion de l’Ukraine par l’armée russe lui confère un intérêt géostratégique de premier ordre.

  • Le Pakistan ravagé par le changement climatique : tout comprendre en une carte (samedi 3 septembre 2022). Pour le Pakistan, 2022 pourrait rester l’année de toutes les catastrophes climatiques. - Service cartographie du journal Le Monde. Le 26 août dernier, suite à la crue du fleuve Indus et aux dramatiques inondations qui ont frappé le pays, le Pakistan a déclaré l'état d'urgence. Delphine Papin explique la façon dont une carte permet, mieux qu'un article, de prendre la dimension d'une catastrophe qui a submergé 10% du pays.

Lien ajouté le 24 septembre 2022
Pour compléter

Toujours sur France Culture, Matthieu Garrigou-Lagrange (@MGarrigou) propose Géographie à la carte, une autre émission au cœur des cartes et des territoires (diffusée le jeudi à 21h et accessible en podcasts sur le site de Radio France) :

Articles connexes

Le succès des cartes (Géographie à la carte, France Culture)

La géographie et les cartes : des outils pour faire la guerre ? (France Culture)

Dis-moi où tu vis, je te dirai ce que tu votes ? (Géographie à la carte, France Culture)

Dire et changer le monde avec les cartes (émission "Nos Géographies" sur France-Culture)

Se retrouver dans les cartes (émission sur France Inter)