Quels sont les États qui ont le plus contribué au réchauffement climatique dans l’histoire ?

 

Source : Analysis : Which countries are historically responsible for climate change ? (CarbonBrief)


Quels sont les États qui ont le plus contribué au réchauffement climatique dans l’histoire ?@CarbonBrief publie une analyse qui cherche à établir la responsabilité nationale des émissions historiques de CO2 de 1850 à 2021. Il s'agit pour la première fois d'inclure toutes les sources de CO2.  



La responsabilité historique du changement climatique est au cœur des débats sur la justice climatique. Cependant, l'attribution des responsabilités est loin d'être simple. Ce qu'illustre bien le graphique ci-dessous, qui décompose le total des émissions de chaque pays en fonction de leur provenance :  l'utilisation des combustibles fossiles (en gris) ou le changement d'affectation des terres et  l'exploitation forestière (en vert). Le top 3 des pays cumulant le plus d'émissions de CO2 sur la période 1850-2021 sont les Etats-Unis, la Chine et la Russie. Si l'on tient compte des émissions dues à la déforestation, le Brésil et l'Indonésie ont une responsabilité importante. La France arrive au 12e rang.


L'idée de responsabilité nationale pose d'autres problèmes, notamment la taille, la richesse et l'intensité carbone inégales des populations actuelles par rapport à celles des générations précédentes. L'analyse de Carbon Brief aborde la question de la prise en compte de la taille relative des populations de deux manières différentes.  La première approche prend les émissions cumulées d'un pays chaque année et les divise par le nombre de personnes vivant dans le pays à l'époque, attribuant implicitement la responsabilité du passé à ceux qui vivent aujourd'hui. La deuxième approche prend les émissions par habitant d'un pays chaque année et les additionne au fil du temps, avec le résultat, à partir de 2021. Cela donne un poids égal aux émissions par habitant des populations d'hier et d'aujourd'hui (voir les données et la méthodologie). Ces deux approches donnent des résultats différents et soulignent le défi d'interpréter les émissions cumulées par habitant.

Articles connexes

Les plus gros émetteurs directs de CO2 en France en 2019

Le tourisme international et son impact sur les émissions de CO²

Qualité de l'air et centrales thermiques au charbon en Europe : quelle transition énergétique vraiment possible ?