Rapport mondial des Nations Unies 2019 sur la mise en valeur des ressources en eau


Le Rapport mondial des Nations Unies sur la mise en valeur des ressources en eau 2019 est téléchargeable en français sur le site de l'UNESCO : http://unesdoc.unesco.org/ark:/48223/pf0000367276_fre


Un stress hydrique de plus en plus élevé

La consommation d'eau a augmenté d'environ 1% par an dans le monde depuis les années 1980, sous l'effet conjugué de la croissance démographique, du développement socio-économique et de l'évolution des modes de consommation. La demande mondiale en eau devrait continuer à augmenter à un rythme similaire jusqu'en 2050, représentant une augmentation de 20 à 30% supérieure au niveau actuel d'utilisation de l'eau, principalement en raison de la demande croissante des secteurs industriel et domestique. Plus de 2 milliards de personnes vivent dans des pays connaissant un stress hydrique élevé et environ 4 milliards de personnes connaissent une grave pénurie d’eau pendant au moins un mois de l’année. Les niveaux de stress continueront à augmenter à mesure que la demande en eau augmentera et que les effets du changement climatique s'intensifieront.

Plus de 2 milliards de personnes vivent dans des pays soumis à un stress hydrique physique élevé. Bien qu’au niveau mondial le stress hydrique ne se situe qu’à 11 %, 31 pays sont confrontés à un stress hydrique compris entre 25 % (soit le seuil minimal de stress hydrique) et 70 %. Dans 22 pays, le stress hydrique est de plus de 70 %, ce qui veut dire que ces pays subissent un fort stress hydrique. 



 
« Que personne ne soit laissé pour compte »

Le Rapport mondial des Nations Unies sur la mise en valeur des ressources en eau, publié le 19 mars 2019 lors de la 40e session du Conseil des droits de l'homme des Nations Unies et conjointement à la Journée mondiale de l'eau, montre à quel point l'amélioration de la gestion et de l'accès aux ressources en eau, les services d’approvisionnement et d’assainissement sont essentiels pour remédier aux diverses inégalités sociales et économiques, de manière à ce que « personne ne soit laissé pour compte ».

 Couvertures mondiale et régionale des services d’assainissement, 2015 (%)


Certes, des progrès ont été accomplis durant la mise en œuvre des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD). En 2015, 181 pays avaient atteint une couverture de plus de 75 % pour les services élémentaires d’eau potable. En outre, la part de la population mondiale utilisant au moins un service élémentaire d’eau potable est passée de 81 % en 2000 à 89 % en 2015. Néanmoins, environ trois personnes sur dix (2,1 milliards de personnes, soit 29 % de la population mondiale) sont privées d’accès à un service d’eau potable géré en toute sécurité, tandis que 844 millions de personnes n’ont même pas accès à un service élémentaire d’eau potable.

L’eau potable et l’assainissement sont des droits fondamentaux de l’homme, car ils sont indispensables au maintien de moyens de subsistance sains et essentiels au maintien de la dignité de tous les êtres humains.


Articles connexes

Etudier les risques de pénurie d'eau dans le monde avec l'Atlas Aqueduct du WRI

Resource Watch, un portail intégré pour visualiser des jeux de données en vue d'assurer "un avenir durable" à la planète

Perspectives des ressources mondiales 2019. Des ressources naturelles pour l’avenir que nous voulons