Perspectives des ressources mondiales 2019. Des ressources naturelles pour l’avenir que nous voulons.


Le Panel international des ressources regroupe 40 experts internationaux mandatés par le PNUE (Programme des Nations unies pour l’environnement) afin de fournir des analyses indépendantes sur la consommation de ressources naturelles et ses impacts environnementaux à l'échelle mondiale.

Ces experts publient chaque année un rapport Perspectives des ressources mondiales qui témoigne de la pression sur les ressources et propose des actions à mettre en oeuvre pour y faire face. Le rapport  2019 est disponible en français (résumé pour les décideurs) et en anglais (version plus complète) : http://www.resourcepanel.org/reports/global-resources-outlook


Depuis 50 ans, la consommation mondiale de ressources a triplé alors que, sur la même période, la population a doublé et le produit intérieur brut (PIB) a quadruplé. Depuis 1970, l’extraction de sable, de gravier et d’argile a même été multipliée par cinq. L’extraction et la production mondiales de ressources (renouvelables et non renouvelables) se sont même accélérées depuis le début des années 2000.

Cette croissance est tirée principalement par les pays en développement, à la fois pour répondre à leur demande interne (construction d’infrastructures, consommation des habitants…) et pour nourrir les activités industrielles qui exportent dans les pays riches. Mais les habitants des pays riches consomment toujours 60 % de ressources en plus que ceux des pays en développement, et 13 fois plus que ceux des pays à faible revenu.

Les auteurs estiment que l’extraction et le traitement des ressources naturelles sont responsables de plus de 90 % de la perte de biodiversité et du stress hydrique sur la planète, et d’environ la moitié des émissions de gaz à effet de serre. Si ces tendances se poursuivent à l’avenir, la consommation mondiale de matières pourrait plus que doubler entre 2015 et 2060, pour atteindre 190 milliards de tonnes (contre 92 milliards en 2015). La superficie de terres cultivées pour l’agriculture augmenterait de 20 % ; les émissions de gaz à effet de serre, de 42 % à cet horizon.


Le rapport envisage deux scénarios :
  • Le scénario Tendances historiques, qui suppose le maintien des tendances historiques, prévoit que l’utilisation mondiale de matières augmentera de 110 pour cent par rapport aux niveaux de 2015 pour atteindre 190 milliards de tonnes en 2060, et que l’utilisation des ressources passera de 11,9 tonnes à 18,5 tonnes par habitant. Cette augmentation de l’utilisation des ressources se traduirait par des pressions considérables sur les systèmes d’approvisionnement en res-sources et par des niveaux de pressions et d’impacts environnementaux supérieurs.
  • Le scénario Vers un développement durable montre que la mise en œuvre de politiques d’utilisation efficace des ressources et de consommation et de production durables favorise une croissance économique plus forte, améliore le bien-être, contribue à une répartition plus équitable des revenus et réduit l’utilisation des ressources dans l’ensemble des pays. Ce scénario suppose de découpler l’utilisation des ressources naturelles et ses impacts environnementaux de l’activité économique et du bien-être de l’homme afin de pouvoir assurer la transition vers un avenir durable. 


Les informations et les documents proposés dans ce rapport peuvent être utilisés dans le cadre du Programme de géographie classe de Seconde qui entre en vigueur à la rentrée 2019 :

Thème 1 : Sociétés et environnements : des équilibres fragiles (12-14 heures)
Des ressources majeures sous pression : tensions, gestion.

"L’étude des sociétés face aux risques et l’étude de la gestion d’une ressource majeure (l’eau ou les ressources énergétiques) permettent d’analyser la vulnérabilité des sociétés et la fragilité des milieux continentaux et maritimes. Les enjeux liés à un approvisionnement durable en ressources pèsent de manière croissante et différenciée."


Articles connexes :

Resource Watch, un portail intégré pour visualiser des jeux de données en vue d'assurer "un avenir durable" à la planète

Eduquer à la biodiversité. Quelles sont les cartes, les données... et les représentations ?

Les enjeux du projet de gazoduc Nord Stream 2 en mer Baltique