Etudier la vulnérabilité environnementale et sociale en Amazonie colombienne à travers un outil de cartographie en ligne


En Amazonie colombienne, les terres autochtones pillées par l’extractivisme.

Ambiente y Sociedad, une organisation environnementale, fournit en accès libre un outil de cartographie en ligne sur lequel sont répertoriées plus de 2 400 alertes concernant les impacts déjà existants ou potentiels de grands projets miniers, énergétiques et routiers dans des aires prioritaires de conservation de la biodiversité. Ce type de travaux est d’une importance cruciale car le gouvernement au service des multinationales étrangères lance aujourd’hui une offensive d’une ampleur considérable sur tous les territoires colombiens susceptibles de renfermer ces richesses. Il ambitionne, pour ce faire, le recours à toutes les techniques possibles, y compris la fracturation hydraulique, plus couramment appelée fracking.

Lire la suite de l'article sur le site Reporterre :
http://reporterre.net/En-Amazonie-colombienne-les-terres-autochtones-pillees-par-l-extractivisme

Les méga projets ont été cartographiés à l'échelle de la Colombie au sein d'un SIG en ligne qui permet d'afficher les zones de déforestation, les mines, les infrastructures routières, les aires protégées :
http://www.arcgis.com/apps/webappviewer/index.html?id=bb2c12fc0782453e924b1e0042184794

 


Le projet MAAP (Monitoring of the Andean Amazone Project) assure le suivi de la déforestation dans ce secteur andin de l'Amazonie (Colombie et Pérou) :
http://maaproject.org/2019/chiribiquete_2019/

En 2018, ce sont près de  200 000 hectares qui ont été déforestés, ce qui en fait la plus importante zone de déforestation de toute l’Amazonie occidentale. Les alertes indiquent la perte de 56 300 hectares au cours des cinq premiers mois de 2019 (janvier à mai) en Amazonie colombienne.

La carte montre que les points chauds de la déforestation sont concentrés dans le nord-ouest de l’Amazonie colombienne, en particulier le parc national de Chiribiquete, qui est de plus en plus menacé (plus de  2 200 hectares perdus à l'intérieur du parc depuis juillet 2018). L'un des principaux moteurs de la déforestation dans la région est l'accaparement de terres et la conversion en pâturage pour l'élevage de bétail.

La déforestation continue en Amazonie colombienne (source : MAAP, 2019)



Une story map sur la déforestation et ses conséquences en Amazonie colombienne (en espagnol) :
http://www.amazonteam.org/maps/comida-por-arboles/index.html


Lien ajouté le 31 juillet 2019

Le RAISG cartographie les incidences de l'orpaillage illégal sur les aires protégées et les territoires amérindiens à l'échelle de toute l'Amazonie, du Brésil au Venezuela en passant par les Guyanes, la Colombie, l'Equateur, le Pérou et la Bolivie :
http://mineria.amazoniasocioambiental.org/


Lien ajouté le 2 septembre 2019

L'Amazon Conservation Team qui a conçu l'application Terrastories propose une série de story maps sur l'Amazonie, la déforestation, les peuples indigènes :
http://www.amazonteam.org/storytelling-maps/


Lien ajouté le 30 novembre 2019

Lien ajouté le 27 janvier 2020

Articles connexes :

Incendies en Amazonie : les cartes et les images auraient-elles le pouvoir d'attiser la polémique ?

La déforestation en Amazonie suivie par le système d'alerte d'Imazon

Cartes et données sur les forêts en France et dans le monde

Cartographie des incendies en Californie (novembre 2018)

Eduquer à la biodiversité. Quelles sont les cartes, les données... et les représentations ?