Les apparitions d'OVNI : une cartographie plus intéressante qu'on pourrait croire pour chercher des (fausses) corrélations


Le site Weird Data Science qui s'intéresse aux phénomènes paranormaux et aux données étranges issues de la science, a publié une carte qui répertorie toutes les observations d'OVNI (UFO) dans le monde sur plus d'un siècle (1910-2013).



Les données proviennent du très sérieux Centre national de déclaration des ovnis (NUFORC) qui a compilé et organisé les données issues sur plus d'un siècle d'observations au niveau mondial. Les données ont été traitées, nettoyées et mises en téléchargement par Timothy Renner sur le site Data.world.

Les données sont très détaillées, avec le type d'observation, la durée, la latitude et la longitude et de nombreuses autres informations. On peut se poser beaucoup de questions sur ces données. Y a-t-il des lieux où les OVNI sont plus souvent observés ? Comment ces observations ont-elles changé au fil du temps ? Ces événements sont-ils prévisibles ? On pourrait espérer que les réponses se trouvent dans les données... mais il n'en est rien. Le site Weird Data Science en tire quelques observations (à prendre avec humour).

Les OVNI préfèrent clairement descendre sur les États-Unis, bien que l’Europe et en particulier le Royaume-Uni reçoivent leur juste part de visites extraterrestres. Le reste du monde est loin d'être ignoré, mais votre meilleur espoir de nouer des contacts avec les extra-terrestres semble bien se trouver dans ces deux pays. De là à penser que les Américains et les Anglais sont des peuples assez crédules... ou simplement ceux où l'ufologie est la plus ancienne et la plus implantée ?

Par ailleurs le site Weird Data Science s'est livré à une petite analyse avec le logiciel R pour savoir si les OVNI étaient plus souvent vus à proximité des bases militaires américaines.




À première vue, il semble exister des corrélations entre des installations de l'armée de l'air et des lieux d'observation d'OVNI. Depuis l’incident de Roswell en 1947, les OVNI ont souvent été associés à des bases militaires secrètes qui feraient voler de mystérieux engins dans le ciel nocturne. Loin d'être des visites d'extraterrestres, les observations d'OVNI correspondraient souvent à des appareils militaires expérimentaux ou conventionnels.

La carte montre juste que les observations sont beaucoup plus fréquentes sur les côtes des États-Unis que dans le centre du continent. En réalité c'est certainement la différence de densité qui explique le phénomène. D'autres hypothèses ont pu être avancées. Les pays du Nord (principalement Europe et Etats-Unis) qui enregistrent le plus grand nombre de cas déclarés sont ceux qui ont développé depuis longtemps l'accès à la science-fiction, les bandes dessinées, les films, les émissions de télévision, sans parler de la période de la Guerre froide où l'Occident semblait constamment à la recherche de la "menace rouge". Ce sont aussi des pays plus développés où les citoyens seraient plus aptes à décrire leurs expériences en termes scientifiques ou techniques, alors que les observations dans des régions moins développées pourraient être décrites en termes surnaturels ou spirituels.

Et si la cartographie des apparitions d'OVNI aux Etats-Unis ne reflétait finalement que la répartition de la population ? Un problème que l'on rencontre  fréquemment pour d'autres thèmes d'étude.




Carte bivariée sur la relation observations d'OVNI et densité de population aux Etats-Unis par @LzuFabien 



Ce petit détour par l'ufologie nous a permis de découvrir au moins une chose... que l'on savait déjà : il n'y a pas mieux que les cartes pour chercher toutes sortes de (fausses) corrélations !


Prolongements

L’invasion des ovnis : où en est-on actuellement ? Une mise au point par l'Association française d'information scientifique : https://www.pseudo-sciences.org/L-invasion-des-ovnis-ou-en-est-on-actuellement

Pour consulter des exemples de fausses corrélations ou autres coïncidences qui alimentent la suspicion voire le complotisme sur Internet, consulter le hashtag #NousSachons ou le compte @ComplotsFaciles sur Twitter.
 
En France, c'est le GEIPAN (Groupe d’Études et d’Information sur les Phénomènes Aérospatiaux Non Identifiés) qui a la charge de répertorier les phénomènes observés. Cela fait partie intégrante des missions du Centre National d'Études Spatiales (CNES). On peut télécharger les données depuis 1976 consignées avec des observations à l'échelle des départements.
http://www.cnes-geipan.fr/index.php?id=202


Lien ajouté le 16 avril 2021


Articles connexes

Corrélations ou causalité : un générateur de cartes proposé par le site du Monde - Les décodeurs

Le monde selon Polandball : quand la cartographie et la bande dessinée jouent sur nos visions du monde entre humour et stéréotypes

Les nouvelles façons de « faire mentir les cartes » à l'ère numérique

Les histoires cartographiques racontées par Jules Grandin sur Twitter

Rubrique Cartes et atlas imaginaires