Cartographie de la mémoire : espace et histoire au Mexique au XVIe siècle (exposition)


Signalé par le site NonAllergic, Mapping non european visions of the World, 14 août 2019.

Le Blanton Museum of Art d'Austin (Texas) propose, dans le cadre d'une exposition sur la Cartographie de la mémoire : espace et histoire au Mexique au XVIe siècle, 20 cartes dessinées par des artistes autochtones à la demande des Espagnols entre 1579 et 1581. Ces cartes illustrent la fusion de traditions visuelles au cours des premières années de contact entre les populations indigènes et les colonisateurs espagnols.

Les cartes ont été élaborées en Nouvelle-Espagne en 1577 par le Bureau de la Cronista Mayor-Cosmógrafo. À la suite des décrets du roi Philippe II, ce bureau a recensé officiellement les propriétés coloniales de l’Espagne. Il a rédigé, imprimé et distribué un questionnaire de 50 questions à des responsables locaux des vice-rois de Nouvelle-Espagne et du Pérou, afin de recueillir des informations sur le paysage et les peuples. Sous la dénomination générale de "géographiques", ces enquêtes portaient sur une très grande variété de thèmes : démographie, économie, implantations humaines, nature et viabilité des routes, conditions sanitaires, limites des circonscriptions administratives et ecclésiastiques, etc. Les questionnaires ont été retournés entre 1579 et 1585 et plusieurs d’entre eux étaient accompagnés de cartes. Les réponses à ces questionnaires sont connues sous le nom de Relaciones geográficas.

Pour voir les Relaciones geográficas, consulter la Benson Interactive Map :
http://arcg.is/WL9P1

Accès direct aux cartes avec les fichiers à télécharger :
http://llilasbensondigitalscholarship.carto.com/builder/29cc1ac0-493f-4f4a-92f0-dcfc23f614e2/embed

L'université du Texas à Austin a numérisé et mis en ligne en 2022 l'ensemble de la collection Benson des Relaciones Geográficas (voir cette sélection de 37 documents qui comportent des cartes).
 



La plupart des cartes ont été élaborées à l'aquarelle et à l'encre sur papier. Le style de chacune est unique, de même que les couleurs et les coups de pinceau ; la plupart mesurent de 16 à 24 pouces sur 24 à 36 pouces, et correspondent à des compositions de paysages et de portraits. Certaines sont de plus grande taille, telle par exemple la carte de la communauté de Teozacoalco (dans l'actuel Oaxaca).

Représentation visuelle de Teozacoalco, situé dans le diocèse d'Oaxaca



Créée par un artiste indigène inconnu, cette carte représente la région de Teozacoalco d'un point de vue à la fois géographique et historique. La représentation géographique apparaît sous la forme d'un cercle dans la partie droite de l'image. La frontière de ce cercle constitue la limite de la juridiction de Teozacoalco. Il y a 44 glyphes sur la limite extérieure représentant les communautés habitant dans ce royaume. La ville de Teozacoalco avec son église et sa place est visible au milieu gauche du cercle. Une légende identifie la ville ainsi qu'une description des maisons centrales comme "Estas son las casas de don Felipe y de don Francisco su hijo, señores naturales de este pueblo." [Ce sont les maisons de Don Felipe et Don Francisco son fils, seigneurs naturels de cette ville]. La représentation géographique de la région est parsemée de rivières, de routes et de chaînes de montagnes. On peut trouver 16 villes identifiées soit par une structure ressemblant à une église, soit par un toponyme et une légende correspondante répertoriant les noms des villes en espagnol et en mixteca. La partie gauche de la carte correspond à une généalogie historique des habitants de la région. Les deux colonnes de gauche sont à l'extérieur du cercle géographique tandis que la troisième colonne est posée dans la partie géographique, reliant les deux parties du manuscrit. La généalogie décrit les mariages ou unions entre les membres de la région au fil des générations. Selon le savant René Acuña, la généalogie représente les unions de 972 à 1580 après JC, l'année où la carte a été créée. 

L'exposition du Blanton Museum of Art d'Austin célèbre les 500 ans de la création du Mexique suite à l'expédition de Cortès en 1519. Elle s'accompagne de nombreux liens et ressources sur le site :
Sur les cartes des Relaciones geográficas et la cartographie autochtone
Barbara E. Mundy. The Mapping of New Spain: Indigenous Cartography and the Maps of the Relaciones Geograficas. Chicago: University of Chicago Press, 1996.

Alex Hidalgo. A Trail of Footprints. A History of Indigenous Maps From Viceregal Mexico. Austin: The University of Texas Press, 2019.

Logan Wagner, Hal Box, and Susan Morehead. Ancient Origins of the Mexican Plaza: From Primordial Sea to Public Space. Austin: The University of Texas Press, 2013

Alessandra Russo. El realismo circular: tierras, espacios y paisajes de la cartografía indígena novohispana siglos XVI y XVII. México City: Universidad Nacional Autónoma de México, Instituto de Investigaciones Estéticas, 2005.

Mercedes Montes de Oca Vega, et. al. Cartografía de tradición hispanoindígena: mapas de mercedes de tierra, siglos XVI y XVII. México City: Universidad Nacional Autónoma de México: Archivo General de la Nación, 2003.

Mapping Latin America: a cartographic reader. Edited by Jordana Dym and Karl Offen. Chicago and London: The University of Chicago Press, 2011.

Mary Elizabeth Haude. “Identification of Colorants on Maps From the Early Colonial Period of New Spain (Mexico),” Journal of the American Institute for Conservation, Vol. 37, Num. 3, 1998,  pp. 240-270. 
Sur la manière de repenser la conquête du Mexique
Matthew Restall. When Montezuma Met Cortés: The True Story of the Meeting that Changed History.  New York: Ecco/Harper Collins, 2018.

Matthew Restall. Seven Myths of the Spanish Conquest. New York: Oxford University Press, 2004.
Repensar la conquista. Reflexión epistemológica de un momento fundador. Guy Rozat, editor. 

Biblioteca Digital de Humanidades de la Universidad Veracruzana, 2013.
Miguel León-Portilla. The broken spears: the Aztec account of the conquest of Mexico. Boston: Boston Beacon Cop., 1962.

Alfred W. Crosby Jr.. The Columbian exchange: biological and cultural consequences of 1492. Westport: Praeger, 2003.

Blog Noticonquista del Proyecto de historia pública del Instituto de Investigaciones Históricas de la UNAM. You can also follow this on Twitter @noticonquista
Sur la cartographie européenne
Denis Wood with John Fels. The power of maps. New York: Guilford Press, 1992.

Matthew H. Edney. Cartography. The Ideal and Its History. Chicago: University of Chicago Press, 2019.
Sur Mariana Castillo Deball
https://www.newmuseum.org/exhibitions/view/mariana-castillo-deball
Sur la collection latino-américaine Nettie Lee Benson
A Library for the Americas. The Nettie Lee Benson Latin American Collection. Julianne Gilland and José Montelongo, editors. Austin, The University of Texas Press, 2018.


Lien ajouté le 22 janvier 2022

Articles connexes

Quand les artistes dessinaient les cartes (exposition aux Archives nationales)

Hors du monde : la carte et l'imaginaire - Exposition cartographique (Strasbourg, du 18 mai au 20 octobre 2019) 

L'exposition Mapping out : quand les artistes s'emparent de l'imaginaire des cartes

America transformed : une exposition cartographique organisée par le Leventhal Map & Education Center