Cartes et données sur la population carcérale en Europe


Comme chaque année depuis 2004, l'équipe de recherche sur les administrations pénitentiaires de l'Université de Lausanne publie un rapport pour le Conseil de l'Europe concernant les populations carcérales et les établissements pénitentiaires dans lesquels elles sont détenues (projet SPACE). Les données sont collectées par questionnaire envoyé à chaque État membre du CdE. L'objectif est d'obtenir des données comparables d'un État à l'autre. 

Rapport SPACE 2020Prisons and Prisoners in Europe 2020: Key Findings of the SPACE I report (Marcelo F. Aebi et Mélanie M. Tiago)

Les données sur la population carcérale doivent être prises avec beaucoup de prudence car les indicateurs peuvent varier d'un pays à l'autre en raison des méthodes de collecte des données mais aussi des catégories utilisées (cf variation des sanctions pouvant aller de l'incarcération stricte à des mesures de semi-liberté).

Au 31 janvier 2020, il y avait 1 528 343 détenus dans les établissements pénitentiaires des Etats membres du Conseil de l'Europe pour lesquels des données sont disponibles. Cela correspond à un taux de population carcérale européenne de 103,2 détenus pour 100 000 habitants. Les taux de population carcérale les plus élevés (c'est-à-dire plus de 250 détenus pour 100 000 habitants) se trouvent en Russie, Turquie, Géorgie, Lituanie et Azerbaïdjan, tandis que les populations carcérales les plus faibles (c'est-à-dire moins de 80 détenus pour 100 000 habitants) sont réparties dans les pays scandinaves, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Islande ainsi que dans quelques pays de la région des Balkans.


Taux de population carcérale (nombre de détenus pour 100 000 habitants) au 31 janvier 2020 (N = 51)

La carte ci-dessous présente les taux de population carcérale selon six catégories de pays (de moins de 80 détenus à 250 détenus ou plus pour 100 000 habitants). Elle met en évidence des groupes de pays qui n'ont pas le même taux de population ni les mêmes systèmes carcéraux.



En plus des données présentées dans ce rapport, le site Internet du projet SPACE fournit des informations supplémentaires relatives à l'utilisation des sanctions privatives et non privatives de liberté en Europe (études sur la récidive, recherches et publications liées au projet SPACE, liens et adresses utiles concernant les administrations pénitentiaires et de probation).

Pour compléter 

Le système carcéral russe peine à se défaire de son héritage soviétique (RTS.ch)

Constructions de prison : places et population carcérale toujours à la hausse (Observatoire internationale des prisons)

La prison, une peine spatiale. A propos de l'ouvrage d'Olivier Milhaud Séparer et punir, une géographie des prisons françaises, 2017 (Métropolitiques)

Etienne Cahu. Géographie de la justice pénale en France : l’équité à l’épreuve des territoires. Géographie. Normandie Université, 2017 (thèse sur HAL)

Données de World Prison Brief (WPB)

Cartographie de la population en prison à l'échelle mondiale en 2018 (OurWorldInData)




Articles connexes

La carte, objet éminemment politique : les cartes de manifestations à l'heure d'Internet et des réseaux sociaux


Carte de l'indice de perception de la corruption (Transparency International)