Des différentes manières de cartographier la pauvreté dans le monde


Signalé sur Medium - Data Visualization Society : So you want to make a map ?

Il faut un peu de temps et de pratique pour apprendre à faire une carte qui respecte la sémiologie graphique et puisse délivrer un message. Dans cet article, Kenneth Field passe en revue les différents moyens de réaliser une carte thématique. La réduction de la pauvreté fait partie des 8 objectifs fixés par l'ONU dans le cadre des OMD (Objectifs du Millénaire pour le Développement durable).

Toutes les étapes importantes sont décrites une à une : choix des données, choix de la projection, choix de la symbologie, choix du type de carte (carte choroplèthe, par point, par interpolation, en 3D, etc.). Il ne s'agit pas de s'initier à la prise en main d'un logiciel, mais de réfléchir véritablement aux choix cartographiques. Certaines cartes sont relativement classiques. D'autres donnent à voir une représentation différente de la pauvreté (cf cas des heat maps, dot maps et 3D maps...). Le principal intérêt est de pouvoir comparer ces cartes entre elles et de pouvoir mesurer les avantages et les inconvénients de chaque mode de représentation.



 



Sur les cartes et la sémiologie graphique :

Un guide de sémiologie cartographique produit par l'INSEE ainsi que des conseils et des exemples proposés par Géoclip.

Le Manifeste des cartographes fixant « les 10 lois de la cartographie ».

Les cartes sur Internet et leurs nombreux mapfails (lire ce billet à propos de la cartographie du monde musulman). Voir le recensement des mapfails et autres perles cartographiques sur ce fil Twitter

Les nouvelles façons de « faire mentir les cartes » à l'ère numérique (lire ce billet écrit à l'occasion de la réédition de l'ouvrage de Mark Monmonier).


Prolongement pédagogique :

Créer un atlas de la pauvreté dans le monde avec l’application MADMAGZ (académie d'Amiens).
La séquence a été réalisée dans le cadre d'un  groupe de travail et de réflexion autour des usages numériques en Histoire-Géographie-EMC consacré pour l'année scolaire 2016-2017 à la thématique "s’informer avec le numérique". L’enseignant propose d’utiliser l’application MADMAGZ intégrée à l’ENT pour créer un Atlas de la pauvreté dans le monde dans le cadre du programme de Géographie de la classe de 5°.


Lien ajouté le 3 décembre 2019

L'indice de la pauvreté multidimensionnelle (IPM), en anglais Multidimensional Poverty Index (MPI), est un indice statistique évaluant la pauvreté dans les pays en développement, créé par un département de l'Université d'Oxford en 2010 et utilisé par le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) pour son Rapport sur le développement humain d'octobre 2010.L'IPM comprend 10 indicateurs qui vont bien au delà de la seule prise en compte du revenu.

Lien ajouté le 21 février 2020


Articles connexes :

Présentation de l'Opportunity Atlas et des problèmes d'interprétation qu'il pose