La longue histoire qui va conduire à la cartographie numérique et aux débuts des SIG


Article publié par GisLounge, How Advances in Computer Mapping Shaped the Early Days of GIS (5 septembre 2019).

Greg Bunce, membre de l'Automated Geographic Reference Center dans l’Utah, présente un résumé de l’histoire de la cartographie et de l'avancée des technologies géospatiales qui ont conduit aux débuts des SIG. 

Cet article montre qu'il a fallu réunir de nombreuses conditions pour aboutir à la naissance de la cartographie numérique et aux Systèmes d'information géographique tels que nous les connaissons aujourd'hui. C'est une histoire assez longue et imbriquée qui mêle des destins personnels et des aventures collectives. Les innovations sont liées, pour l'essentiel, à la curiosité des universitaires et aux difficultés rencontrées par les administrations pour manipuler de grosses bases de données.

Les Britanniques, avec leur obsession de l'arpentage et de la cartographie, ont jeté les bases des SIG dès le XIXe siècle. Pourtant, il a fallu l'implication de l’Amérique du Nord pour donner naissance aux premiers SIG au XXe siècle. L'abondance de terres publiques au Canada et aux États-Unis, qui n'existait pas en Grande-Bretagne, a rendu nécessaire la mise en place de systèmes complexes pour assurer la gestion des terres. Au début des années 1980, on compte déjà plus d'un millier de systèmes d'information géographique en Amérique du Nord, ce qui est relativement élevé pour l'époque surtout par rapport aux autres pays qui n'en disposent pas.



Le développement des premiers logiciels SIG est dû aussi à l'essor de l'informatique, dans la mesure où il fallait des ordinateurs assez puissants pour les faire fonctionner. La première génération de SIG a connu les grosses unités centrales et la technologie des cartes perforées. Lors de la deuxième génération de SIG, l’accent est mis sur l’informatique personnelle et les applications logicielles. Dès les années 1980, les ordinateurs personnels étaient suffisamment répandus pour qu’ESRI commercialise la première application SIG multi-plateformes (ARC/INFO).
 

Mais ce sont les grosses bases de données nationales (USGS, Census...) qui ont véritablement démocratisé l'accès à l'information géographique. En l'absence de données disponibles, les progrès dans ce domaine auraient été beaucoup plus lents.

L'article de Greg Bunce fournit en outre une bibliographie assez détaillée assortie d'un schéma qui résume les étapes clés qui ont conduit à la naissance et au développement de la cartographie numérique et des SIG.


Articles connexes