La carte des innovations en Europe peut-elle se résumer à la carte des dépôts de brevets ?


En bon "data visualiseur", Topi Tjukanov aime utiliser les gros jeux de données qui permettent de conduire des analyses spatiales originales. Il s'est rendu célèbre notamment à travers son exploitation de la base de toponymes Geonames ou par ses animations sur le bâti urbain. Pour trouver des données intéressantes, il utilise la newsletter du site Data is Plural (voir cette base pour les nombreuses données recensées).

L'un des ses derniers travaux en date concerne la cartographie des brevets en Europe à partir de 18,8 millions de brevets géocodés à l'échelle mondiale. Cette base de données est issue d'un projet de recherche et d'un article scientifique qui fournit les données en téléchargement :

Seliger, F., Kozak, J., de Rassenfosse, G. (2019). Geocoding of worldwide patent data, Harvard Dataverse.

Ces données permettent de connaître les coordonnées géographiques des inventeurs et des déposants de brevets sur une période de plus de 30 ans. Les données géocodées ont été ventilées par pays, régions et villes au niveau européen. La base de données qui en résulte peut être utilisée pour étudier l’activité en matière de dépôts de brevets qui, rappelons-le, ne constitue qu'un indicateur parmi d'autres de l'innovation.

La carte des brevets en Europe sur une grille de population d'1 km2 (source : Topi Tjukanov)



Une simple carte par points aurait ressemblé à une carte de la population (beaucoup de gens → beaucoup d’innovations). Tjukanov a préféré utiliser une grille de population pour normaliser les données (utilisation de la grille Geostat 2011). On pourrait prendre d'autres critères (nombre d'entreprises ou autres...). Les données de population sont les plus faciles à obtenir si l'on souhaite conduire l'analyse à une échelle aussi fine (cf carroyage d'un kilomètre carré). Les traitements ont été réalisés avec PostGreSQL et PostGis, l'affichage avec QGIS.

Le choix a été d'utiliser la localisation des inventeurs et non celle des sociétés qui ont déposé les brevets. Tjukanov justifie ce choix par le fait qu'il permet de mieux faire ressortir la localisation du capital humain. Les inventeurs très productifs sont susceptibles en effet de produire plusieurs brevets, contribuant ainsi à augmenter le score sur certains lieux géographiques. Les points ne représentent pas le nombre brut d'inventeurs, mais le nombre de brevets qu'ils ont produits, rapportés à la population. La carte de Tjukanov met en évidence une concentration des brevets dans les régions urbaines les plus actives et les mieux desservies.

On retrouve en partie cette distribution à l'échelle de la France si l'on consulte l'Atlas des Brevets publié par le MENSR. Malgré des choix sémiologiques discutables (cf chiffres bruts en aplats sur la carte ci-dessous), la carte ci-dessous témoigne d'une polarisation dans les métropoles et les régions les plus dynamiques.

L'Atlas des brevets déposés à l'INPI :
http://publication.enseignementsup-recherche.gouv.fr/atlas-brevets/index.php/Accueil/fr




En 2016, la France était le 2e pays déposant de brevets en Europe, cependant loin derrière l'Allemagne. En dehors des pays européens, la Chine est le pays champion pour le dépôt de brevets (43 743 brevets déposés en 2016).



Selon un rapport établi par Vispress, la France a déposé moins de brevets en 2018 :
https://www.vipress.net/la-france-a-depose-moins-de-demandes-de-brevets-en-europe-en-2018/

Pour finir, il convient de rappeler que les brevets constituent un indicateur pratique mais très imparfait : toutes les inventions ne sont pas brevetées et les brevets diffèrent grandement en fonction de leur qualité technologique ou de leur valeur économique. En outre, il existe différentes manières de recenser les brevets. D’autres méthodes de recensement peuvent être utilisées et conduire à des représentations cartographiques différentes. La géographie de l'innovation ne saurait donc se résumer à la géographie des brevets.

Lire : Brevets et innovation, un amalgame qui a la vie dure (The Conversation)
http://theconversation.com/brevets-et-innovation-un-amalgame-qui-a-la-vie-dure-112263


Articles connexes :

Geonames, une base mondiale pour chercher des noms de lieux géographiques



Numbeo, une banque de données et de cartes sur les conditions de vie dans le monde

Data visualisations pour étudier l'expansion urbaine