Africartes : toute l’Afrique en cartes et en accès libre sur le site de l'AFD


Source : Agende française de développement (12 janvier 2021)


Comment a évolué le continent africain au cours des cinquante dernières années ? Où trouver l’ensemble des données socio-économiques pour suivre l’évolution de l’Afrique, d’un pays, de ses sociétés ? Autant de possibilités qu’offre le site « L’Afrique en cartes » porté par l’Agence française de développement (AFD).

Dans le sillage de la publication de son Atlas de l’Afrique, les économistes de l’AFD souhaitent rendre accessible au plus grand nombre le partage d’une vision inédite de l’Afrique : l’analyse du continent africain à son échelle pleine et entière via un site Web spécialement créé pour l’occasion

Car la plupart des bases publiques de données et des centres d’analyses coupent l’Afrique en deux : elle ne peut y être que du Nord ou subsaharienne. Pionnière du genre, l’AFD est l’une des premières institutions non africaines à avoir fait le choix d’une analyse continentale, « Tout-Afrique ».


Un site pour suivre l’évolution socio-économique du continent

Africartes permet de suivre l’évolution de pays, régions et continents selon 60 indicateurs socio-économiques répartis en 12 catégories : économie, finances publiques, financements extérieurs, secteur bancaire, population, Indicateur de développement humain (IDH)/pauvreté/inégalités, emploi, santé, éducation, accès aux autres services de base, environnement, gouvernance.

Les données sont visualisables sur des cartes continentales ou mondiales paramétrables selon une date précise, ou en comparaison entre deux années afin de mieux percevoir les évolutions de la zone sélectionnée.

Le site www.africartes.fr offre également la possibilité d’affiner la lecture des indicateurs par pays grâce au paramétrage de graphiques permettant, là aussi, de suivre une multitude d’indicateurs d’une année sur l’autre.


Données actualisées en temps réel, accès à tous

Innovation d’Africartes, les indicateurs sont automatiquement mis à jour. Le site repose notamment sur la banque de données DBNomics, qui agrège les données d’un peu plus de 70 instituts à travers le monde (Banque mondiale, OCDE, Banque africaine de développement, etc.).

Autre nouveauté du site, le choix d’une carte représentant plus fidèlement la réalité géographique de l’Afrique. Habituellement représentée par la projection Mercator, qui aplatit les terres les plus proches de l’équateur, la projection choisie pour Africartes est Eckert IV. L’AFD avait déjà fait ce choix de changer le regard sur le deuxième continent émergé dans son Atlas de l’Afrique. Enfin, l’ensemble des cartes, graphiques et données du site sont à disposition de tous et librement téléchargeables.


Fonctionnalités et prise en main de l'application cartographique en ligne

Africartes est facile à prendre en main. Il suffit de sélectionner un thème d'étude, puis une variable (par  exemple l'IDH). Automatiquement l'application propose deux cartes à comparer (ici l'IDH par pays en 1990 et en 2017). L'utilisateur peut faire le choix de comparer certaines dates précises ou d'animer la carte année par année en utilisant la barre chronologique en bas de la fenêtre. Il a aussi la possibilité de comparer l'Afrique par rapport au reste du monde.

Aperçu de l'interface d'Africartes (comparaison de l'IDH en 1990 et en 2017)


Aperçu de l'interface d'Africartes (comparaison de l'IDH en Afrique et dans le monde en 2017)

 

 

Les analyses peuvent être conduites aussi à partir de graphiques (courbes, pyramides des âges). Cliquer sur "Tout désélectionner" pour produire de nouveaux graphiques.

Aperçu des graphiques proposés par Africartes (comparaison entre des pays au choix)



La source des données est précisée pour chaque indicateur en dessous des cartes et des graphiques. Ce site a été réalisé par Jailbreak pour l'Agence française de développement. Son code source est distribué sous licence libre AGPLv3 à l'adresse :
https://gitlab.com/africartes/

Au total, Africartes constitue un site utile pour étudier l'Afrique dans sa diversité à l'échelle globale du continent ou en comparant des pays au choix. Les cartes et les données sont entièrement téléchargeables au format .png et .xls avec les données afférentes.

Pour compléter

Outre le site Africapolis qui permet d'étudier le fait urbain en Afrique, on peut également signaler le site Géoafrica qui offre une importante cartothèque avec des cartes sur la population, l'économie, la politique, l'environnement :
http://geoafrica.fr/geomatique/

En lien avec le site Géoafrica, le compte Twitter Africa & géomatique (@geocarta) diffuse égulièrement des productions cartographiques originales (scolarité, Internet, mouvements de population et connectivité, indice du bonheur, dettes par pays, présence américaine en Afrique, prêts de la Chine, attentats civils, coups d'Etatattentats à la bombe ou à l'explosif, attentats terroristes, Boko Haram...)

Le portail Open data Africa propose beaucoup de jeux de données en open data sur l'Afrique.
http://africaopendata.org

Des croquis sur l'Afrique :
L'Afrique face au défi climatique (NeoGeopo)
L'Afrique saharienne dans la mondialisation (Mind the Map)
Une série de cartes et de croquis sur l'Afrique sur le site (HG Sempaï)
Quelle industrie pharmaceutique pour l'Afrique ? (Géoconfluences)

Lien ajouté le 13 janvier 2022


Articles connexes 

Africapolis, un projet pour cartographier au plus près l’Afrique urbaine

Cartographier l'Afrique (du Sahel et du Sahara à la Méditerranée)

Données carroyées concernant l'accès à l'électricité en Afrique subsaharienne

Cartographier les bâtiments en Afrique à partir d'images satellites

Une data-story sur les flux de migrations en Afrique

Recensement des éléphants en Afrique : une population en baisse inquiétante