Une cartographie mondiale des points de connexion Wi-Fi réalisée dans le cadre du projet WiGLE


WiGLE (Wireless Geographic Logging Engine) est un site Web qui permet de collecter des informations sur les différents points d'accès sans fil dans le monde. Les données correspondent aux SSID (Service Set Identifier), l'identifiant à 32 caractères qui permet de se connecter au réseau sans fil (Wi-Fi) selon la norme IEEE 802.11. Cette cartographie mondiale des points de connexion Wi-Fi est l'occasion d'aborder les questions d'analyse géographique et de sécurité des réseaux numériques "invisibles".

Pour accéder au site de WiGLE : http://wigle.net/

Ces points Wi-fi sont encryptés, mais certains sont laissés ouverts pour être partagés entre utilisateurs. En obtenant des informations sur le cryptage des différents points d'accès, WiGLE tente de faire prendre conscience depuis des années de la nécessité de sécuriser les réseaux Wi-fi.


A l'échelle mondiale, la carte reproduit l'architecture des grands réseaux de communication et met en évidence les principaux foyers urbains qui sont les mieux dotés en réseaux Wi-fi (cf zones en jaune). Entre ces noeuds (hubs de connexion) se dessinent des réseaux plus ou moins importants et centralisés (traits violets et rouge).


Un système de filtres permet de n'afficher que les points wi-fi à usage commercial ou de choisir ceux laissés en accès libre par des administrations, des entreprises ou des particuliers qui souhaitent partager leurs réseaux wi-fi.


Le premier point d'accès enregistré sur WiGLE a été mis en ligne en septembre 2001. En mars 2019, WiGLE compte plus de 542 millions de points Wi-Fi enregistrés dans sa base de données, dont seulement 76% sont encryptés et 64% en WPA2, considéré comme une norme mieux sécurisée. Le site affiche en temps réel le nombre de points Wi-fi connectés chaque jour à Internet, ainsi que le nombre d'antennes cellulaires et de points Bluetooth.






Les utilisateurs peuvent s'inscrire sur le site Web et télécharger des données des points d'accès tels que les coordonnées GPS, l'identifiant SSID, l'adresse MAC et le type de cryptage utilisé sur les points d'accès détectés. 

Bien que les applications utilisées pour collecter des informations soient en code source ouvert, la base de données elle-même est accessible et distribuée sous une licence propriétaire gratuite. 

Articles connexes :

La carte mondiale de l'Internet en 2018 selon Telegeography

Les câbles sous-marins, enjeu majeur de la mondialisation de l'information

Quand Facebook révèle nos liens de proximité