Étudier les mobilités résidentielles des élèves à partir des statistiques de la DEPP


Source : Les mobilités résidentielles en recul dans le premier et le second degré à la rentrée 2020. Note d’Information, n° 21.26, mai 2021 (DEPP)

La Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP) du Ministère de l'Education Nationale publie régulièrement des notes d'information assorties de données statistiques. Cette note d'information publiée en mai 2021 aborde la question des mobilités résidentielles des élèves à l'échelle des départements français (départements d'outre-mer compris). L'étude montre une baisse de la mobilité des élèves en 2020 sans doute en partie liée aux effets de la crise pandémique. Elle permet de conduire des analyses sur les mobilités en lien avec la typologie des territoires et le niveau social des familles. 

"À la rentrée 2020, 5,0 % des élèves du premier degré et 6,4 % de ceux scolarisés dans une formation au collège ou en seconde ont changé de commune de résidence par rapport à la rentrée 2019. Cette mobilité résidentielle est en recul par rapport à l’année précédente, en particulier pour les élèves du premier degré (- 0,9 point contre - 0,3 point pour ceux en formation au collège ou en seconde)", explique la DEPP dans cette note. "Quel que soit le niveau de l’élève, les débuts de cycle sont plus propices aux mobilités, notamment l’entrée au collège (9,4 % des sixièmes sont mobiles). 





La mobilité est plus fréquente chez les élèves issus de milieux modestes. Lorsqu’ils changent de commune de résidence, les élèves restent le plus souvent dans un rayon relativement proche de leur commune d’origine : dans plus de deux cas sur trois, l’ancienne et la nouvelle commune de résidence se situent dans le même département. Cette mobilité intradépartementale est plus élevée dans les départements ruraux. Enfin, tout comme l’année précédente, les mobilités résidentielles s’opèrent le plus souvent entre zones urbaines."

Note d'information de la DEPP en fichier pdf.

Données disponibles en fichier xls.

La DEPP propose une typologie des communes pour caractériser les territoires, à des fins d’étude et de pilotage du système éducatif. Cette démarche inclut une définition du rural et de l’urbain, et propose également des distinctions au sein de ces deux sous ensembles. Neuf types de communes sont définis pour la France métropolitaine, en combinant trois zonages et outils de l’Insee : deux se rapportent à la morphologie de la commune (zonage en unités urbaines et grille de densité), le troisième aux liens fonctionnels que les communes entretiennent entre elles, et avec les grands pôles urbains, au sens des trajets domicile-travail (zonage en aires urbaines). En début d'année 2020, cette typologie a été mise à jour afin, notamment, de permettre le classement des communes en DROM.

Cette note d'information de la DEPP permet de conduire une analyse socio-géographique sur les territoires scolaires au prisme des mobilités. La nouvelle typologie des communes est tout-à-fait intéressante. Il est dommage que les données ne soient diffusées qu'à l'échelle des départements, ce qui ne permet pas d'analyse fine sur les mobilités entre communes qui permettraient de mieux comprendre les logiques de proximité et le fonctionnement des territoires scolaires à l'échelle locale.

Outre le problème de la maille départementale qui n'a pas de logique en soi concernant les mobilités résidentielles qui s'opèrent en fonction de conditions sociales, économiques, familiales et non de territoires administratifs, se pose la question des mobilités scolaires qui doivent être appréhendées aussi du point de vue des déplacements domiciles-études comme le montre cette étude récente de l'Insee.

Liens ajoutés le 22 juillet 2022



Articles connexes

Évolution de la mixité sociale des collèges : des écarts croissants de composition sociale entre secteurs public et privé

Une typologie des communes pour décrire le système éducatif (DEPP-MEN)

Étudier les mobilités scolaires à partir des données de déplacements domicile-études de l'Insee