L'histoire par les cartes : la mappe sarde du XVIIIe siècle


Source
: Françoise Briegel, « Activités perceptives et cognitives : le cadastre sarde (XVIIIe siècle) ». Actes de colloque Matières à raisonner, sous la dir. de Françoise Briegel, 2022.

Le cadastre sarde dit mappe sarde est une collection de documents cadastraux cartographiques réalisés au début du XVIIIe siècle sur l'étendue du duché de Savoie, hormis le Val d'Aoste, qui disposait à l'époque de lettres de franchises l'exonérant du paiement de la taille. Il constitue le premier cadastre graphique européen.

Extrait de la mappe sarde (Wikipedia)

Résumé de l'article

Premier cadastre cartographié parcellaire de grande envergure d’Europe occidentale, la mappe sarde, initiée par Victor-Amédée II est achevée en dix ans (1728-1738). La mappe comprend plus de 1350 plans réalisés sur la base d’une échelle identique (1/2400e). Ces plans proposent une représentation topographique des propriétés foncières de l’ensemble des quelques 640 communes du Duché. Cet article montre comment la représentation graphique épouse les capacités perceptives et cognitives des humains, lesquelles favorisent le repérage des formes simples, l’appropriation de ce nouvel objet graphique et sa mémorisation. 

Pour Françoise Briegel, le plan cadastral propose une perspective d’en haut et artificielle. Au XVIIIe, les procédés d’arpentage favorisent l’aspect polygonique parcellaire. La manière de relever et de mesurer les distances s’appuie sur la triangulation. Cette géométrisation de l'espace introduit une nouvelle culture graphique auprès de la population rurale. Le cadastre sarde, dès les années 1738, participe de cette « invention de la propriété privée » que connaîtra la France au moment de la Révolution.

Accès aux fonds des mappes sardes sur le site des Archives départementales de la Haute-Savoie (ADHS) et à son outil de recherche avancée.

Plan de Bonneville (source : ADHS)


Méthode de lever les plans et les cartes de terre et de mer par M. Ozanam (1781) à consulter sur Gallica.

Méthode de lever les plans et les cartes - planche VIII (source : Gallica)


La pratique universelle pour la rénovation des terriers et des droits seigneuriaux (1746) d'Edme de La Poix de Fréminville contient également des conseils sur la manière de faire "arpenter et lever un plan géométrique par le notaire ou l'arpenteur" (Gallica)


Pour en savoir plus

Le cadastre sarde en Savoie (1728-1738)