Etudier les formes urbaines à partir de plans cadastraux


Peut-on lire l'histoire de France au travers de ses bâtiments ? Inspirés par un article du New York Times, « Les Echos » ont créé une carte de France composée de l'ensemble des bâtiments du pays et se sont associés à la Fabrique de la Cité pour montrer en quoi l'histoire de France se lit dans les formes urbaines.

Nous vous conseillons d'aller découvrir cette très belle exploration de La France par ses bâtiments réalisée par Jules Grandin, Chloë Voisin-Bormuth et Jean-Marc Vittori sur le site des Echos.


Les auteurs proposent d'explorer les formes urbaines à travers les grandes étapes de l'histoire urbaine (de la ville antique à la ville moderne) en s'appuyant sur des exemples qui permettent de donner à voir des formes caractéristiques de tissus et de bâtiments urbains.

Nous avons repris ci-dessous ces exemples caractéristiques de formes urbaines qui montrent que, malgré ses extensions nombreuses, la ville se reconstruit souvent sur elle-même comme un palimpseste. L'idée est de permettre de prolonger l'étude en utilisant le Géoportail qui fournit ces fonds cadastraux et permet de superposer d'autres couches d'information.

1) La ville antique (Arles, Bouches-du-Rhône)

 

La ville d'Arles et son quartier antique 

 Lien sur le Géoportail

 

  • Sur quelle rive du Rhône est implantée la ville antique d'Arles ?
  • Repérer quelques monuments caractéristiques de la ville gallo-romaine (les arènes, le théâtre, les thermes...)
  • Les villes antiques étaient construites selon un plan géométrique avec deux axes principaux perpendiculaires. Chercher où se croisent le cardo et le decumanus (un indice : c'est au croisement de la rue des Arènes et de la rue de l'Hôtel de ville).
  • Dans la Gaule romaine, les cimetières sont aménagés en dehors des villes. Chercher l'emplacement du cimetière des Alyscamps à proximité d'un lotissement qui porte le même nom.


2) La ville médiévale (Troyes, Aube)

 

 La ville médiévale de Troyes est enserrée dans ses murailles (aujourd'hui disparues) et conserve ses rues tortueuses
Lien sur le Géoportail

 


3) La ville classique (Versailles, Yvelines)

 

 Versailles, la ville classique avec ses grandes avenues construites près du château
Lien sur le Géoportail

 

 

4) La ville industrielle (Anzin, Nord)

 

La ville minière du Nord avec ses terrils et ses alignements de corons
Lien sur le Géoportail

 

 

5) La ville haussmanienne (Paris rive-droite)


Le Paris haussmanien avec ses gares et ses grands boulevards
 Lien sur le Géoportail



6) La ville nouvelle (Cergy, Val d'Oise)

La ville nouvelle avec son urbanisme de dalle et ses lotissements en lignes courbes
Lien sur le Géoportail



7) La ville actuelle qui se reconstruit sur elle-même (Lille, Nord)

Le centre de Lille et ses ré-aménagements (gare TGV et nouveau quartier Euralille)
 Lien sur le Géoportail




D'autres exemples peuvent être pris pour illustrer l'histoire urbaine et dégager des formes caractéristiques propres à la ville antique, la ville médiévale, la ville classique, la ville industrielle, la ville nouvelle et la ville actuelle. Pour compléter ce "jeu de 7 familles" des villes, il faudrait ajouter la ville à l'urbanisme fonctionnel avec ses grands ensembles pour laquelle Renaud Epstein nous donne à voir des représentations remarquables à travers sa série Un jour, une ZUP, une carte postale.

En voici un exemple : la ville et ses grands ensembles (Vénissieux, Rhône)

Vénissieux et ses grands ensembles au sud de Lyon
 Lien sur le Géoportail


Cartes postales des Minguettes dans les années 1960-70 : vue de la ZUP en construction, vue au sol 1, vue au sol 2, vue aérienne.

En complément, lire l'article de Jean Laterrasse, Urbanisme et trame urbaine : ce que nous apprend l’histoire des villes (2018).

Inspiré par Jules Grandin et les Echos, Mathieu Chartier propose des animations en gif animés pour montrer l'évolution de l'histoire urbaine de villes françaises. Voici par exemple l'évolution de Besançon à partir du site antique de Vesontio à partir du site Edugéo (cliquer sur ce lien pour accéder aux couches cartographiques).



Pour information, les données cadastrales sont désormais des données ouvertes. Un site est consacré à la diffusion du Plan Cadastral Informatisé (PCI) sur cadastre.data.gouv.fr. Ces plans sont téléchargeables en différents formats vecteur ou raster.

Voici l'adresse pour télécharger directement les fichiers cadastraux par département (au format geojson) :
http://cadastre.data.gouv.fr/data/etalab-cadastre/2017-07-06/geojson/communes/

La société Koumoul, spécialisée dans la visualisation directe et interactive de données, a repris ces données cadastrales en open data pour les afficher sur sa plateforme en permettant de distinguer entre parcelles bâties et non bâties.
http://koumoul.com/s/cadastre/



Jean-Marc Zaninetti et Dominique Andrieu ont étudié l’étalement résidentiel à partir des données carroyées de l'INSEE et des fichiers fonciers MAJIC (Mise À Jour des Informations Cadastrales). Lire leur article publié en juillet 2018 dans la revue M@ppemonde. Les deux auteurs proposent de suivre l'évolution du parc de logements de 1946 à 2013 à travers deux cartes interactives concernant Tours et Orléans.