L'application cadastre solaire du Grand Lyon


L'application Cadastre solaire expose le potentiel du bâti existant pour le développement de l'énergie photovoltaïque au sein du Grand Lyon.

Le cadastre solaire indique le rayonnement solaire reçu par une toiture ainsi que le potentiel de production d’énergie solaire d’un bâtiment. Le cadastre solaire s'adresse aux professionnels (opérateur immobilier, bailleur, industriel, fabricant de matériel photovoltaïque), aux collectivités comme aux particuliers. Il permet de déterminer la viabilité d’un projet de production solaire photovoltaïque ou thermique.

 Interface du site Cadastre solaire (source : Grand Lyon)


Clés de lecture sur la cartographie :

Les toits mis en évidence en surbrillance jaune sont ceux pour lesquels une installation photovoltaïque est pertinente, les critères retenus sont les suivants :
• surface utile > 20m²
• irradiation solaire > 1200 kWh/m² pour les toits en pentes
• irradiation > 1000 kWh/m² pour les toits terrasse (pente < 3°)

Les toits des bâtiments industriels et des centres commerciaux ainsi que les toits des grands équipements collectifs (comme ici le Stade de l'Olympique Lyonnais) offrent des opportunités importantes pour implanter des panneaux solaires.



L'application a été élaborée à partir des données vectorisées des bâtiments de l’agglomération en 3D (base de données du Grand Lyon), de la modélisation de la canopée de la métropole sous forme de nuages de points (LIDAR) et des données du rayonnement solaire intégrées au module de calcul RhinoSolar pour le calcul du rayonnement direct, en prenant en compte les masques solaires des bâtiments voisins et de la canopée.

Page web du cadastre solaire sur le site du Grand Lyon :
http://www.grandlyon.com/services/cadastresolaire.html

Accès aux données métropolitaines du Grand Lyon :
http://data.grandlyon.com/

Données d'ensoleillement dans le monde sur le site Solargis :
http://solargis.info/


Articles connexes

Etudier les formes urbaines à partir de plans cadastraux