Atlas des mondes urbains : comment renouveler nos manières de penser l'urbain à l'ère de l'Anthropocène ?


Atlas des mondes urbains. Par Eric Verdeil

Presses De Sciences Po (30 Octobre 2020)

Métropolisation, smart cities, pratiques urbaines, transition, virus et vulnérabilités, échelles de gouvernance, urbicides... autant de manières d'interroger l'urbain contemporain. Cet Atlas des mondes urbains paru en octobre 2020 aux Presses de Sciences Po est le deuxième opus d'une collection entamée par l’Atlas de l’Anthropocène. L'ouvrage est dirigé par Eric Verdeil et a été produit en collaboration avec l’Atelier de cartographie de Sciences Po (Thomas Ansart, Benoît Martin, Patrice Mitrano et Antoine Rio).  


Résumé

Sept humains sur dix vivent en ville. Des mégapoles se forment sur tous les continents. Partout le bâti s'étale et se standardise, les mondes ruraux disparaissent, les modes de vie s'uniformisent et, dans le même temps, les inégalités se creusent. La généralisation de l'urbain réchauffe la planète, détruit la biodiversité et nous rend encore plus vulnérables face au changement climatique. Mais les villes sont aussi notre bien commun. Elles sont des lieux de production de richesses, d'innovation, de création culturelle, de solidarité et de résilience. Elles fascinent par leur gigantisme, leurs foules et leurs innombrables activités, laissant dans l'ombre une autre réalité: la myriade de villes petites et intermédiaires qui composent l'essentiel des mondes urbains d'aujourd'hui. Celles des pays dits en développement, en particulier, dont les « basses technologies » sont loin d'affecter autant l'avenir de la planète que les métropoles mondialisées. Pour explorer les mondes urbains, les auteurs de cet atlas ont défriché de multiples champs hétéroclites. Aux sources classiques des organisations internationales et des réseaux de villes, ils ont confronté l'éventail des nouvelles possibilités offertes par le numérique, multiplié les échelles et se sont affranchis des spatialités territoriales usuelles. Voici une cartographie inédite de la planète des citadins.

"Les études urbaines se renouvellent. Des cartes étonnantes évoquent les sujets brûlants du moment sur les inégalités. Un nouvel ordre urbain local qui prospère face à la mondialisation métropolitaine émerge dans un atlas à nul autre pareil [...] Incontestablement, l’Atlas des mondes urbains (et non des villes) ouvre un nouveau chapitre des études urbaines. Les géographes gardent une place forte dans le maniement des cartes qui sont l’un des instruments du pouvoir politique sur les villes. Un instrument puissant pour la décision et des gouvernances au plus près du local" (Gilles Fumey, Géographies en mouvement, Libération).

Introduction et table des matières sur le blog Rumor d'Eric Verdeil :
http://rumor.hypotheses.org/5037

Présentation détaillée de l'atlas sur le site des Cafés géographiques :
http://cafe-geo.net/atlas-des-mondes-urbains/

Un Monde-Ville face aux crises planétaires : les métropoles et les autres (Nos Géographies - France Culture)
http://www.franceculture.fr/emissions/nos-geographies/mondes-urbains


Articles connexes

Un atlas de l'expansion urbaine à partir de 200 villes dans le monde

La carte du monde des villes de plus de 100 000 habitants

Paul Crutzen et la cartographie de l'Anthropocène 

Atlas 2020 des Objectifs de développement durable (Banque mondiale)

Feral Atlas, une exploration de l’Anthropocène perçu à travers la féralisation

Espace mondial : l’Atlas de Sciences Po 2018 en version numérique

Atlas critique de la Guyane (par Matthieu Noucher et Laurent Polidori)

Mad Maps, « l'atlas qui va changer votre vision du monde » par Nicolas Lambert et Christine Zanin