La déforestation en Amazonie suivie par le système d'alerte d'Imazon

Imazon (Institut de l’homme et de l’environnement de l’Amazonie) est une organisation à but non lucratif basée à Belém dans le Pará au Brésil, qui se consacre à la conservation de la forêt amazonienne.  Elle publie régulièrement des données sur la déforestation en Amazonie à travers son Système d’alerte de déforestation (SAD) mis en place depuis 2006. Les analyses sont effectuées à partir d'images satellitaires MODIS et Landsat et à l'aide de l'application Google Earth Engine.




Le Brésil était parvenu à réduire la déforestation de 27 000 km2 en 2004 à 4 571 km2 en 2011. Entre 2012 et 2015, la déforestation a de nouveau augmenté, principalement dans les zones illégales.
http://imazon.org.br/en/most-deforested-conservation-units-in-the-legal-amazon-2012-2015/


 La déforestation annuelle entre 2008 et 2015 et la part concernant les zones protégées
(source : Imazon)



Les zones déboisées entre 2012 et 2015 (source : Imazon)

Alors que les terres réservées aux populations indigènes ne pouvaient normalement être déboisées, une nouvelle période semble s'ouvrir depuis l'élection en janvier 2019 de Jair Bolsonaro qui ne cache pas son soutien à l’agro-industrie. Le nouveau président du Brésil a clairement dit qu’il n’était pas favorable au programme socio-environnemental mis en place par ses prédécesseurs.

Les zones protégées en Amazonie (source : Imazon


Le dernier rapport d'Imazon démontre que la déforestation en Amazonie a augmenté de 54 % en janvier 2019 par rapport à la même période de l’année précédente. Au total, 108 km² ont été déboisés. L’État du Pará est celui qui a le plus été déboisé (37 % du total), suivi par le Mato Grosso (32 %), le Roraima (16 %), le Rondônia (8 %), l’Amazonas (6 %) et l’Acre (1 %). La majeure partie de la déforestation (67 %) s’est produite dans des zones privées, préservées et occupées par les indigènes, ce qui signifie un relâchement du contrôle gouvernemental ainsi qu’un arrêt des démarcations et une course au déboisement (source : Reporterre).

Cette reprise de la déforestation intervient alors que le Brésil s'était engagé devant la communauté internationale à l'arrêter et à mettre en place une politique nationale de reforestation. L’inquiétude des chercheurs de voir la forêt amazonienne basculer vers la savane semble confirmée par les dernières études. Jusqu’à peu, il était admis que le "tipping point", le seuil de bascule à partir duquel la forêt ne sera plus capable de s’auto-régénérer, allait être atteint à partir de 40% de sa surface détruite. Mais aujourd’hui ce "point critique" a été réduit à 20% de forêt disparue. Or, ce taux de destruction est déjà atteint selon les dernières statistiques de l’Institut Brésilien de Recherche Spatiale (INPE). Comme le soulignent Daugeard et Le Tourneau (2018), de la déforestation à la reforestation, le chemin est encore long...

Imazon s'est associé à l'Institut des ressources mondiales (WRI) pour développer la plateforme Global Forest Watch qui permet de surveiller les forêts dans le monde entier en temps réel. 

Depuis 2009, Google utilise, à travers son application en ligne "Earth Engine", le système d'Imazon Sistema de Alerta de Déforestation (SAD) et le système CLASlite de la Carnegie Institution for Science qui permettent aux utilisateurs d'avoir un suivi de la forêt amazonienne.

Pour accéder aux cartes thématiques produites par Imazon :
http://imazon.org.br/en/maps/

Pour accéder aux jeux de données cartographiques sur Info Amazonia :
http://infoamazonia.org/en/maps/

Pour accéder aux données en téléchargement (fichiers CSV, KMZ et SHP) sur Global Forest Watch :
http://data.globalforestwatch.org/datasets/sad-alerts

Pour visualiser les zones déforestées sur une plateforme SIG en ligne : plateforme ArcGis

Les surfaces de forêts perdues chaque année depuis 2000 (source : Global Forest Change)


Pistes d'exploitation pédagogique :


Le département Education d'ESRI (Esri GIS Education) propose des séances pédagogiques avec des fiches d'activité favorisant des démarches d'apprentissage par exploration à partir de cartes et images numériques. L'une de ces séances concerne la déforestation en Amazonie : Tropical deforestation - Environmental Science GeoInquiries™. Pour accéder à la carte sur la plateforme Arcgis.

L'évolution de déforestation dans l'état du Rondonia au Brésil peut être suivie de 1984 à 2018 à travers l'application Google Earth Timelapse.

Un dossier pédagogique a été élaboré par le Mouvement pour la coopération internationale  dans le but de sensibiliser des élèves du secondaire sur les enjeux environnementaux, sociaux et économiques de l’exploitation des ressources naturelles dans le monde et plus spécifiquement en Amazonie.


Références :

La déforestation de la forêt amazonienne a atteint un pic en 2018, National Geographic.

Le Brésil, de la déforestation à la reforestation ? par Marion Daugeard et François-Michel Le Tourneau, site Géoconfluences, 16 octobre 2018.

Brésil : la forêt amazonienne menacée par le "Trump tropical", France culture, 2 février 2019.

Dans le Brésil de Bolsonaro, indigènes et écologistes payent le prix du sang, Reporterre, 2 avril 2019.

Les aires protégées, un moyen efficace de lutte contre la déforestation tropicale ? The Conversation, 7 avril 2019.



Articles connexes :

Cartes et données sur les forêts en France et dans le monde

Cartographie des incendies en Californie (novembre 2018)

Resource Watch, un portail intégré pour visualiser des jeux de données en vue d'assurer "un avenir durable" à la planète