L'indice de perception de la démocratie en cartes et data visualisations


La crise de la démocratie ne réside pas dans le fait de ne plus avoir confiance en elle, mais au contraire dans le fait d'aspirer à plus de démocratie. Tel est le constat fait par l'institut Dalia Research qui publie chaque année un indice de perception de la démocratie :
http://daliaresearch.com/democracy/

Les résultats concernant le Democracy Perception Index reposent sur des entretiens menés auprès d'un échantillon de 177 870 personnes dans 54 pays entre le 18 avril et le 6 juin 2019. 45% des répondants vivant dans des démocraties estiment que leurs pays n'est pas réellement démocratique. L'année 2019 a été une année mouvementée pour la démocratie dans le monde : selon Freedom House, ce fut la 13e année consécutive de déclin démocratique au niveau mondial.


Le sentiment de vivre ou non en démocratie varie considérablement d'un pays à l'autre : Iraniens, Vénézuéliens et Russes expriment leurs déceptions en matière de démocratie. Dans nombre de vieilles démocraties, un certain pessimisme prévaut également, y compris en France, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis.

Malgré ces disparités dans la perception, l'attachement à la démocratie et à l'Etat de droit reste très important. Les attentes sont les plus fortes dans les pays où ce droit est le moins reconnu.

Freedom House est une organisation non-gouvernementale financée par le gouvernement américain et basée à Washington, qui étudie l'étendue de la démocratie dans le monde. Elle publie chaque année un rapport sur l'état des libertés dans le monde. Lire le rapport 2019 (Democracy in retreat. Freedom in the World 2019").

Freedom in the World 2019 (consulter la carte) :
http://freedomhouse.org/report/freedom-world/freedom-world-2019/map


En complément

État de la démocratie dans le monde en 2017. Étude de la résilience démocratique :
http://www.idea.int/gsod/files/IDEA-GSOD-2017-OVERVIEW-FR.pdf

Le site Visual Capitalist a publié en septembre 2020 un tableau synthétique permettant de visualiser l'état de la démocratie et son évolution par pays depuis 2006. Cette data visualisation élaborée par Preethi Lodha est visible en version interactive. Les données proviennent de l'indice de démocratie, qui est compilé chaque année par l'Economist Intelligence Unit. 
 
Il ressort de ce tableau que de nombreux régimes hybrides et démocraties défectueuses correspondent à des pays à marchés émergents et à fort potentiel, cependant freinés par leur instabilité politique. Les manifestations publiques constituent par ailleurs un facteur majeur dans l'augmentation des scores de l'indice de démocratie et des changements de classification. Au total, le score moyen de démocratie mondiale dans le monde s'élève à 5,48 en 2019. Il est clair que certains pays tirent cette valeur vers des extrêmes opposés. Cela signifie-t-il que l'on va vers un monde de plus en plus divisé en ce qui concerne "l'état de santé" démocratique ? La pandémie mondiale - qui retarde les élections - aura-t-elle un effet encore plus prononcé sur le recul de ces scores de démocratie ?




Lien ajouté le 3 février 2021

La pandémie a provoqué un recul sans précédent des libertés démocratiques en 2020 selon une étude conduite par The Economist. https://www.economist.com/graphic-detail/2021/02/02/global-democracy-has-a-very-bad-year

L'enquête conduite chaque année par The Economist Intelligence Unit évalue l'état de la démocratie dans 167 pays sur la base de cinq critères : processus électoral et pluralisme, fonctionnement du gouvernement, participation politique, culture politique et libertés civiles. On constate que seuls 8,4% de la population mondiale vit dans une démocratie "complète" tandis que plus d'un tiers vit sous un régime autoritaire. Le score global de 5,37 sur 10 est le plus bas enregistré depuis le début de l'indice créé en 2006. Les confinements et autres mesures de contrôle imposés par les gouvernements  ont conduit à un énorme recul des libertés publiques en 2020, entraînant des déclassements pour la majorité des pays. La pandémie n'a pas mis fin aux engagements politiques. Le taux de participation à l'élection présidentielle américaine a été le plus élevé depuis 120 ans et le pays a enregistré son meilleur score de participation politique depuis le début de l'indice. Mais la confiance du public dans le processus démocratique a été stoppé par le refus de Donald Trump et de nombre de ses partisans d'accepter le résultat des élections, ce qui fait que les États-Unis restent dans la catégorie « démocratie imparfaite ».

Le pays qui a connu les meilleurs scores est Taiwan en progressant de 20 places dans le classement mondial (de la 31e à la 11e place). La population taïwanaise s'est rendue aux urnes en janvier 2020 et le fort taux de participation, y compris parmi les jeunes, démontre la résilience de sa démocratie. Des élections ne conduisent pas toujours à des progrès démocratiques. Le Mali a organisé des élections législatives en mars 2020 (globalement libres et équitables), mais les résultats ont été annulés et le pays a subi un coup d'État militaire en août. La chute du Mali de 11 places dans le classement est caractéristique de l’Afrique subsaharienne dans son ensemble, qui a subi une année terrible pour la démocratie. L'année 2021 n’est guère prometteuse, avec l'insurrection au Capitole et un coup d’État militaire au Myanmar. Tous ceux qui sont attachés à la démocratie espèrent un assouplissement progressif des restrictions liées au Covid-19.


Lien ajouté le 26 avril 2021

Lien ajouté le 14 septembre 2021

Lien ajouté le 18 septembre 2021


Lien ajouté le 14 octobre 2021


Lien ajouté le 6 décembre 2021

Articles connexes

La carte, objet éminemment politique : peut-on évaluer la qualité d'une démocratie ?

Carte de l'indice de perception de la corruption (Transparency International)

La liberté de la presse dans le monde selon Reporters sans frontières