Cartographier la trajectoire des cyclones avec des données en temps réel (3)

Avant de débuter l'activité, vous pouvez lire, si vous le souhaitez, les articles sur ce blog concernant la trajectoire et l'intensité de l'ouragan Florence (billet n°1) et les risques d'inondation (billet n°2) aux Etats-Unis (saison cyclonique 2018).

Pistes d'activités pédagogiques avec la plateforme Arcgis online :

Laisser charger l'application ci-dessous et utiliser la barre des couches pour les afficher une par une.
Certaines couches cartographiques ne s'affichent qu'à un certain degré de zoom.
Voir le questionnaire d'activités en dessous de la carte (à adapter selon vos besoins).



Questions
Consignes à suivre

1.  Au moment de son arrivée sur la côte est des Etats-Unis, Florence est-il encore un cyclone ou une simple tempête tropicale ?
Observer la carte et surtout la légende de la couche  Forecast Wind Field) et comparer aux  5 catégories de l'échelle de Saffir-Simpson.
NB : cette échelle ne prend pas en compte les rafales de vent, la marée ou onde de tempête et les précipitations.

2.  En Amérique et dans les Caraïbes, on parle d'hurricane que l'on traduit en général par ouragan. Est-ce la même chose cyclone / tempête / ouragan ? 

Effectuer des recherches sur Internet.
Pour justifier la réponse tenir compte aussi de la taille du phénomène dépressionnaire en mesurant son diamètre sur la carte
3.  Quel est l'état des Etats-Unis le plus impacté par le cyclone Florence ? 
Observer la trajectoire et le point d'impact du cyclone sur la carte.

4.  D'autres Etats sont-ils ou risquent-ils d'être concernés ?

Localiser tous les Etats compris dans le périmètre du cône d'incertitude (cocher et décocher la couche Florence cone)

5.  Quels sont les espaces géographiques (comtés, villes, zones littorales...) les plus exposés au cyclone Florence ? 

Observer la couche cartographique qui contient les zones d'exposition aux risques (Hazard Exposure Map) et consulter sa légende détaillée.
En plus des pluies, l'ouragan a créé une marée de tempête, qui peut parfois inverser le courant des rivières. Dans quels secteurs exactement ?
6.  Cet article de l'Intern@ute mentionne les villes plus touchées.

Chercher à 'aide de la barre de recherche en haut de la carte quelque-unes des villes citées dans l'article et comparer l'impact, en fonction de leur localisation et de leur taille.
Concernant l'impact sur les communautés rurales de l'intérieur, lire le billet n°4.

7.  Quels sont les dégâts matériels et humains d'après les photographies accessibles sur la carte ? Ces photos ont été obtenues par partage sur les réseaux sociaux (crowdsourcing). Quels sont les avantages et les inconvénients de ces photos prises ainsi sur le tas, notamment par rapport aux images des médias ?
Utiliser la couche Crowdsourced Photos Public View. Les photos sont cliquables une par une. D'autres sont disponibles ici. Choisir dans la bibliothèque de fond de carte le fond Imagery pour mieux localiser les photos à partir des images aériennes.
Pour avoir une idée du bilan matériel et humain, compléter avec le billet 2 de ce blog et éventuellement par des articles de presse sur Internet.
L’enquête géodésique nationale (NGS) a recueilli des images pour évaluer les dégâts après l’ouragan Florence. Vous pouvez visualiser ces images avant/après avec ce visualiseur.

8.  Quelles sont les zones évacuées en priorité par les autorités ? Pourquoi ce choix ?
Observer la couche Hurricane Florence evacuation orders. Recroiser avec le cône d'incertitude.
Le point d'impact exact a été Wrightsville beach (chercher cette ville dans la barre de recherche de la carte). En quoi cette station littorale est vulnérable à l'aléa cyclonique ?
L'armée a elle-même dû évacuer de Parrish Island (localisation à chercher), le centre de formation des recrues du corps des Marines. Pourquoi ? Une autre base militaire est concernée, la base aérienne d'Hampton (à localiser) où les Etats-Unis stationnent des avions de combat F18. Un repli stratégique sur la base de Richmond en Virginie (à localiser) est-il la solution ?

9.  Les mesures de précaution qui ont été prises vous paraissent-elles suffisantes pour faire face aux différents impacts du cyclone ?
Argumenter pour ou contre en faisant des recherches complémentaires sur Internet.

    Pour rejoindre le groupe collaboratif de partage de scénarios pédagogiques sur la plateforme ArcGis online, cliquer ici.

    Pour télécharger des images et des données cartographiques (format SIG ou Google Earth), accéder aux articles précédents (voir au bas de chaque article, la rubrique "Accès aux données").

    Prolongement  sur les risques cycloniques : Jean-Marc Kiener, sur son site Voyages virtuels, propose une séance sur la saison cyclonique 2017 particulièrement active dans les Caraïbes  (fichier KMZ à télécharger pour l'utiliser dans Google Earth).

    Afin de ne pas en rester à l'estimation de la trajectoire et à l'intensité du cyclone, le billet n°4 est consacré à l'étude de la vulnérabilité sociale des populations qui doit aussi être prise en compte. La cartographie peut servir aussi à prédire et à organiser les secours.