Utiliser Khartis dans le cadre de la géographie scolaire



Khartis est un outil de cartographie statistique créé par l’Atelier de cartographie de Sciences Po. Pour accéder au site de cartographie en ligne Khartis, cliquer ici.

Lancé en 2016, cet outil réussit à allier simplicité d'usage et rigueur scientifique. Il peut être utilisé en ligne ou en local à travers une application à télécharger. L'application est disponible sous Mac, Windows et Linux. Le fichier à télécharger fait 140 Mo et ne nécessite aucune installation. Il s'agit d'une application autonome incluant tous les fonds de carte et les exemples fournis.

Khartis est un outil cartographique plus simple que Magrit, une autre application cartographique développée par le pôle géomatique de l’UMS RIATE. Khartis permet néanmoins de réaliser plus facilement des jointures car il est moins sensible à la casse et offre la possibilité d'une correction des noms de pays via son dictionnaire. Son principal intérêt est d’accompagner l’utilisateur dans le processus de création de sa carte de A à Z. Les étapes d'élaboration d'une carte statistique sont décomposées de manière très pédagogique et bien décrites dans la documentation. Il est par ailleurs possible de revenir sur chaque étape si l'on souhaite changer des paramètres.


1) Le choix du fond de carte


  • Utiliser les fonds de carte fournis par Khartis
De nombreux fonds sont mis à disposition avec différents niveaux administratifs (voir la liste plus bas). A l’échelle mondiale, onze projections sont disponibles (comme dans Magrit) : Atlantis, Bertin 1953, Briesemeister, Goode H., Lambert équivalente azimutale ou LAEA, Mollweide, Natural Earth, Waterman, Orthographique, Plate carrée, Mercator. Ces projections sont classées selon leur capacité à respecter les surfaces, les distances ou les angles. Une fonction très appréciable : on peut modifier à la volée le mode de projection, même si la carte est déjà construite. On peut également jouer sur le centrage de la carte en la déplaçant en latitude, en longitude, voire en rotation (en fonction du type de projection). 

 Les projections disponibles dans Khartis
                                                              
 

Depuis avril 2019, deux nouvelles projections sont maintenant disponibles pour le fond monde :
Armadillo de Erwin Raisz et Airocean de Buckminster Fuller (voir cet article sur l'intérêt des la projection Fuller).

  • Importer son propre fond de carte
Khartis offre désormais la possibilité d'importer son propre fond de carte sous réserve de respecter les modalités d'importation. Voir ci-dessous le détail des conditions (surbrillées en jaune) :


Un tutoriel très didactique décrit les étapes pour ajouter le fond de carte dans Khartis. On apprécie ici le choix qui est offert de pouvoir conserver ou non des variables associées au fond de carte :


Autre fonctionnalité notable : le paramétrage de la projection de son fond de carte. Le datum proposé par défaut est le WGS84, mais on peut modifier l'option de projection comme dans l'exemple du fond de carte de Nantes qui sert à illustrer le tutoriel fourni par la documentation de Khartis :


Une fois le fond de carte importé dans Khartis, on peut visualiser les variables qui y sont associées ou ajouter d'autres données au format CSV :



Le fond de carte du Vietnam importé dans Khartis 









 2) Le choix des données

Il est possible d'intégrer ses propres données au format CSV ou d'utiliser les jeux de données fournis en tests. Un conseil : télécharger le modèle de fichier CSV pour être sûr de bien respecter la codification proposée par défaut. Pour importer les données, il existe trois méthodes qui sont détaillées dans l’aide fournie par Khartis :

 L'aide de Khartis pour importer des données


A noter que deux types de données peuvent être traités par cet outil de cartographie : les “données avec niveaux administratifs”, qui correspondent aux fonds de carte proposés (Monde > pays > régions > départements), et les ”données avec coordonnées géographiques” (latitude/longitude). Ces dernières permettent aux utilisateurs d’ajouter d’autres lieux comme par exemple des villes.    

 Importer des données avec des coordonnées géographiques
                                            

Enfin, il est possible d'afficher plusieurs données dans un seul tableau et de les visualiser. Pour cela, il est nécessaire d’assembler les deux tableaux données au sein d’un même tableau, comme le suggère la documentation de Khartis :

 Les données sont ici regroupées dans un seul tableau en décalant les lignes



3) Le choix de la discrétisation et des variables visuelles 

Plusieurs modes de discrétisation (intervalles réguliers, moyennes emboîtées, quantiles, standardisation, Jenks, seuils manuels) sont à disposition permettant un usage simple ou expert. On peut choisir le nombre de classes ou indiquer ses seuils manuellement grâce à un histogramme de répartition (il n'est pas possible de déplacer les seuils directement sur l'histogramme comme sur Géoclip ou Magrit).
Les modes de discrétisation des données



On peut choisir le type de figurés (surfaciques ou ponctuels) en suivant la liste des visualisations proposée par Khartis (visualisations représentant l'ordre, visualisations représentant des différences, visualisations combinant des variables).

La liste de choix de visualisations en fonction des figurés


On peut ainsi représenter plusieurs données en superposant par exemple des aplats et des hachures ou des aplats et des figurés ponctuels. Différents paramètres permettent en outre de modifier la taille, la forme, la couleur et le contraste des symboles proportionnels.   

Modifier les paramètres des symboles proportionnels


Chacune des 8 visualisations est décrite dans la documentation avec des cas pratiques et des données à télécharger comme ici pour les symboles proportionnels :


Notons qu'il est facile de revenir en arrière dans le processus de réalisation de la carte et d'ajouter une nouvelle variable à cartographier, si on a intégré une table avec plusieurs champs. Voir les exemples proposés dans les étapes 3 et 4. En revanche, il n'est pas possible de cartographier des flux avec Khartis (utiliser pour cela Magrit ou QGIS).


4) Le choix de l'habillage et de l'affichage 

L'utilisateur peut intégrer en surcouche du texte ou des flèches, saisir un titre, une source ou un auteur, déplacer la légende, afficher ou non les frontières et le graticule (grille latitude-longitude), choisir la couleur du fond de carte, faire apparaître le détail des informations contenues dans la base de données en utilisant l'icône information.

La fonctionnalité "Étiquettes", qui se trouve dans la partie "export" de Khartis, permet d'afficher ou non la nomenclature, de filtrer les étiquettes et de les placer manuellement :

Afficher les étiquettes des pays selon un filtre
                                                        


Placer manuellement les étiquettes



5) Le choix du format d'exportation 

Une fois achevée, la carte peut être exportée dans deux formats au choix : au format PNG (format pixel respectant la transparence) ou au format SVG (format vectoriel compatible avec d'autres logiciels comme Adobe Illustrator, Inkscape...). L'utilisateur peut choisir les dimensions horizontales et verticales de sa carte. Il peut exporter l'ensemble du projet cartographique pour le réutiliser en local dans le logiciel Khartis (à télécharger au préalable). Inversement il peut être confortable de préparer en local ses jeux de données et ses cartes sous forme de fichier projets (au format *.kh) de manière à les mettre à disposition et les partager avec d'autres utilisateurs qui n'auront plus qu'à les importer dans la version en ligne (cf possibilité de créer des bases d'exercices cartographiques “clés en main”). Lorsqu'on se reconnecte avec le même navigateur et la même session Internet, il est possible normalement de retrouver les projets qui ont été élaborés auparavant ("Reprendre le projet en cours").
                                                                 
Les formats d'exportation de la carte

   


6) Pistes d'exploitation pédagogique

L'idée est de développer des usages pédagogiques avec Khartis dans le cadre de l'enseignement secondaire. L'objectif à terme est de pouvoir partager des scénarios pédagogiques qui seront recensés sur cette page.

Mathieu Merlet et Cyrille Chopin ont élaboré conjointement une séquence "Aborder la notion de développement durable en Seconde avec Khartis". Pour accéder à la séquence et aux données, cliquer ici ou utiliser l'aperçu ci-dessous.



Cette séquence s'appuie sur un corpus documentaire et un jeu de données prêt à être utilisé en classe. La séquence se décompose en 3 temps :
  • la compréhension et l'analyse critique de la notion de développement et de la limite Nord / Sud ;
  • la mesure du développement à partir d'indicateurs variés ;
  • la persistance de fractures internes aux Etats à partir de l'exemple du Brésil.

En complément
 
Fonds de cartes disponibles dans Khartis au 30/10/2018 :
Monde > pays (2016)
Allemagne > Land (2016)
Allemagne > Arrondissement (2016)
Brésil > États (2015)
Brésil > microrégions (2015)
Brésil > mésorégions (2015)
Canada > provinces (2016)
Canada > divisions de recensement (2016)
Europe > pays (2016)
Europe > nuts 2 (2013)
Europe > nuts 3 (2013)
Espagne > provinces (2015)
Espagne > communautés (2015)
États-Unis > États (2015)
France > départements (2016)
France > régions (2015)
France > régions (2016)
France > circonscriptions législatives (2012 & 2017)
France > communes (2016) > régions et DROM
France > communes (2017) > régions et DROM

Depuis avril 2019, cette liste des fonds de carte s'est enrichie de nouveautés :
Algérie
Chine
Grand Paris
Maroc
Nouvelle-Calédonie
Royaume-Uni
UE (NUTS 2016)


Les sources de ces différents fonds de cartes sont indiquées sur ce lien :
http://www.sciencespo.fr/cartographie/khartis/app/documentation/site/les-sources-des-exemples-a-disposition/index.html

L’application de cartographie thématique Khartis est présentée par VeilleCarto 2.0
http://veillecarto2-0.fr/2016/10/21/lapplication-de-cartographie-thematique-khartis/

Prise en main de l'application à partir d'un exemple (carte de l'IDH) sur Carto-lycée
http://www.cartolycee.net/spip.php?article106

Présentation sur le site HG de l'académie de Nantes
http://www.pedagogie.ac-nantes.fr/histoire-geographie-citoyennete/enseignement/cartographie-avec-khartis-1091921.kjsp

Aide en ligne sur le site de Khartis
http://www.sciencespo.fr/cartographie/khartis/docs/


Lien ajouté le 22 juin 2021

Articles connexes

Utiliser Magrit dans le cadre de la géographie scolaire