Globes virtuels et applicatifs


GLOBES VIRTUELS

Google Earth/ Google Maps
Le logiciel Google Earth et son équivalent sur Internet, Google Maps, donnent accès au niveau mondial à des images et des cartes en très haute résolution et souvent réactualisées. Les deux applications possèdent des fonctions d’édition et de superposition de cartes très appréciées par les utilisateurs. Apparu en 2005, Google Earth a été le premier véritable globe virtuel à permettre l’affichage d’images du relief et du bâti en trois dimensions. Cependant son modèle numérique de terrain reste relativement imprécis par rapport à celui du Géoportail. Sa grande qualité - qui est également son principal défaut - est d’offrir une très haute résolution d’images sur les villes, laissant le reste du territoire dans une définition beaucoup plus floue. Malgré leur couverture sélective (voir cet article sur Street View), Google Earth comme Google Maps (qui a enfin abandonné la projection Mercator en 2018) font l'objet de constantes évolutions techniques avec l'ajout de nombreux applicatifs (Google Earth Studio permet notamment de faire des animations vidéo à partir d'images 3D). Ils bénéficient d'une importante communauté d'utilisateurs, ce qui fait des outils cartographiques de Google les principaux leaders du géoweb, malgré l'arrivée de nouveaux concurrents comme OpenStreetMap ou QwantMaps. Le blog Maps Mania permet de découvrir les cartes construites avec les outils cartographiques de Google. Le forum Tout sur Google Earth permet d'avoir accès à de nombreux liens, trucs et astuces.

Bing Maps
Ce service web de cartographie fait partie du moteur de recherche Bing de Microsoft. Moins connu que Google Maps, Bing Maps offre des images en aussi haute résolution, avec une précision de couverture très variable selon les endroits. La principale originalité de Bing Maps est de permettre de visualiser les quartiers urbains en vues obliques sous un angle de 45 à 60°. Ces vues à vol d'oiseau (fonction bird's eye) facilitent la reconnaissance des bâtiments, sans trop déformer leur profondeur (perspective isométrique). Google Maps a d’ailleurs adopté ce type de vues obliques dans sa dernière version. StreetSide fournit un service équivalent à StreetView, mais sa couverture est un peu moins large.

Géoportail
Le Géoportail de l’IGN est souvent présenté comme le "Google Earth à la française". Il s'en distingue assez nettement par le fait qu’il n’est pas à proprement parler un globe virtuel : il ne concerne que la France (avec ses territoires d’outre-mer). Il se veut surtout  « le portail d’information des territoires et des citoyens ». Cela se traduit par le fait qu’il agrège d’autres services d’information géographique (plus d'une 100e de couches disponibles). Il dispose d'un géocatalogue pour rechercher les données, l’identification des zones à risques, la mise à disposition de données concernant l'occupation du sol, les parcelles cadastrales, les bâtiments, les zones à risques…Dans un souci d’égalité toute républicaine, il offre une couverture géographique homogène sur tout le territoire français. Depuis 2012, le Géoportail permet comme Google Earth d’ajouter ses propres couches d'information (au format KMZ). Depuis 2007, il permet également l’affichage du relief en trois dimensions. C’est pourquoi, sans être véritablement un globe virtuel, il intègre une cartographie 3D comme ses autres concurrents. Mais si le Géoportail n’entend pas rivaliser avec Google Earth par la puissance du service de données géographiques, du moins se distingue-t-il par son approche géographique : il est le seul portail qui donne accès, pour la France, à un ensemble de cartes topographiques du 1/ 25 000 au 1/ 2 000 0000 ; il est également le seul outil à faire correspondre le zoom et l’échelle dans son interface. Le Géoportail est accessible également en version mobile pour tablette ou téléphone portable.
Mise à disposition de tutoriels

Edugéo
Il s'agit de la version éducative du Géoportail. Au départ payant, l'accès à Edugéo est devenu gratuit pour tous les enseignants et élèves à condition de disposer d'une adresse mail académique. L'outil permet de fabriquer des croquis et de partager des scénarios pédagogiques. Il est possible également de produire une série de couches et de les intégrer ensuite sur un site Internet.
https://www.edugeo.fr/

InfoTerre (BRGM)
InfoTerre est le visualiseur de données géoscientifiques du BRGM. Il permet d'accéder à des cartes géologiques sur l'ensemble du territoire de la France et des outre-mers.
http://infoterre.brgm.fr/
http://infoterre.brgm.fr/viewer/MainTileForward.do

Nasa Worldwind
World Wind est un logiciel opensource et gratuit, développé par la NASA. Ce logiciel a été précurseur lors de sa sortie en 2004, ouvrant la voie au développement des "globes virtuels" : l'application cartographique installée en local charge en continu les données géographiques à partir d'Internet. Il permet de visualiser le globe en trois dimensions et offre un niveau de détail assez important. Moins précis que Google Earth, il met cependant à disposition des images satellites Landsat (images à 15m de résolution) et un modèle numérique d'élévation SRTM (élévation à 90m de résolution), ainsi que des données encore plus fines sur les Etats-Unis. Les deux points forts de World Wind sont l'interface modulable et l'accès privilégié à des données scientifiques.
http://worldwind.arc.nasa.gov/java/

OpenStreetMap
La communauté OpenStreetMap (OSM) collecte des données dans le monde entier sur les routes, les voies ferrées, les rivières, les forêts, les bâtiments, etc... dans le but de créer un carte du monde, libre et réutilisable. Il s'agit d'un énorme projet lancé depuis 2004 et qui repose sur une cartographie collaborative (voir guide de bonnes pratiques). Un outil dédié (uMap) permet de créer des cartes personnalisées sur des fonds OpenStreetMap et de les afficher dans votre site. OpenStreetMap a commencé à mettre en place OpenStreetCam, mais le service n'atteint pas la qualité d'images de StreetView (Google Maps) et de StreetSide (Bing Maps). Depuis juin 2018, Bing Maps a accepté de mettre à disposition l'API de service de photographie géographique dans l'éditeur d'OpenstreetMap. OSM dispose aussi d'un moteur de recherche dédié GeoDataMine. OpenSeaMap fournit des informations nautiques et touristiques susceptibles d'intéresser les plaisanciers.
http://umap.openstreetmap.fr/

Qwant Maps
Basé sur OpenStreetMap, Qwant Maps est le concurrent français de Google Maps. Encore en version bêta, il offre déjà de nombreuses options (zoom, favoris, calcul d'itinéraire). Qwant Maps entend respecter la vie privée des utilisateurs, à l'image de son moteur de recherche Qwant qui ne conserve ni ne revend aucune information personnelle.
http://www.qwant.com/maps

Panoramax
Panoramax se présente comme "l’alternative libre pour photo-cartographier les territoires". Un peu comme dans Mapillary, les photos sont fournies par la communauté. A terme, Panoramax pourrait devenir une sorte de StreetView à la française (voir ce billet de présentation).
https://panoramax.fr/

Mapillary
Mapillary est un service en ligne de partage de photographies géolocalisées (une sorte de Goggle Street View collaboratif). L'objectif est de représenter le monde entier grâce aux utilisateurs qui alimentent la banque d'images immersives. J. Kerski en donne quelques pistes d'utilisation dans le domaine éducatif. Le mappeur bthemilker qui se définit comme "observateur du monde" a fourni plus de 20 millions de photos seulement sur les Etats-Unis. En juin 2020, Facebook a annoncé sa volonté d'acquérir Mapillary (lire ce billet).
http://www.mapillary.com/

Marble
Marble est un globe virtuel un peu semblable à Google Earth. Développé en open source par la communauté KDE, il peut également utiliser des fichiers KML et prendre en charge différents types de cartes comme celles d’OpenStreetMap ainsi que des globes anciens.
http://marble.kde.org/

GraphHopper Maps
GraphHopper était au départ un moteur de routage disponible sous forme d'API. Il est consultable désormais à travers une interface cartographique qui permet de calculer des itinéraires. L'itinéraire avec son profil en altitude est téléchargeable au format gpx.
https://graphhopper.com/maps/

MapQuest
MapQuest utilise les services de MapBox, lui-même basé sur OSM, et complète la carte de base avec les données de Yelp. MapQuest propose un calcul d'itinéraire, une vue satellite et des données de trafic, mais il est principalement centré sur le marché américain et ne fournit pas beaucoup d’informations ni d'aide pour d’autres pays, notamment la France.

Here WeGo
Here WeGo est une application gratuite permettant de se repérer et de calculer ses itinéraires. Disponible sur Google Play, elle est accessible également à travers une interface web.
http://wego.here.com/
 
Dérive
Dérive, c'est une adresse, une direction, une distance et rien de plus. La certitude d'arriver à bon port, mais sans itinéraire suggéré ni imposé. L'application est téléchargeable sur Google Play et App Store, elle nécessite une boussole fonctionnelle.
 
Maps.me
Maps.me est une application mobile pour Android et iOS qui fournit des cartes hors ligne à l'aide de données OpenStreetMap. Il était anciennement connu sous le nom de MapsWithMe. En novembre 2014, il a été racheté par Mail.Ru Group et est devenu une partie de sa marque My.com.
https://play.google.com/store/apps/details?id=com.mapswithme.maps.pro&hl=fr&gl=US

Mapus 
Mapus permet d'explorer et d'annoter des cartes de manière collaborative. On peut ajouter des marqueurs, des lignes, des zones, trouver des endroits où aller, observer d'autres utilisateurs. Cela ressemble à l'application My Maps de Google, sauf que la collaboration peut s'effectuer en temps réel.
http://github.com/alyssaxuu/mapus

GoGoCarto
GogoCarto est une application libre qui permet une édition collaborative à partir d'un fond de carte OSM.

Sight Safari
Sight Safari est un outil de calcul d'itinéraire qui permet de trouver dans les grandes villes le parcours le plus touristique et le plus pittoresque entre deux points, et non pas le plus court (possibilité d'effectuer un itinéraire circulaire à partir d'un point). L'utilisateur peut filtrer les résultats et afficher le détail des monuments à partir des données de Wikipédia. La base cartographique est fournie par OpenStreetMap.
http://sightsafari.city/

Doroob Navigator
Lancé en 2019 par Mohammed Abdel Haleem, un entrepreneur de Ramallah, et nourri entre autres par l’expérience des conducteurs, Doroob Navigator propose des itinéraires bis pour contourner les colonies israéliennes, interdites d’accès à beaucoup de Palestiniens, et esquiver les barrages routiers imposés par l’armée ou la police israéliennes.
http://www.doroob.net/

Parkulator 
Parkulator permet de choisir une ville et d'afficher les surfaces occupées par les parkings à partir des données d'OpenStreetMap (l'outil Golfulator permet la même chose pour les terrains de golf au Royaume-Uni et en Irlande).
http://www.imactivate.com/parkulator/

Nexar's Live Maps
L'entreprise Nexar qui vend des caméras que l'on peut installer sur le tableau de bord de sa voiture, dispose d'une importante communauté d'utilisateurs et a eu l'idée de proposer un service équivalent à Street View, mais avec des images en temps réel (ou presque). Pour l'instant l'application se limite à New York.
http://www.getnexar.com/live

Fishviews
Fishviews se veut un peu l'équivalent de Street view mais pour explorer les fleuves et rivières. Pour l'instant l'application développée par ESRI ne concerne que quelques cours d'eau aux Etats-Unis.
http://arcg.is/0mLqme

Apple Maps
Ce service de cartographie est réservé aux clients d'Apple. Destiné aux téléphones, pour l'instant il n’a pas d’interface web. Voir cette comparaison entre Google Maps et Apple Maps.
http://www.apple.com/ios/maps/

Earth Null School
Ce globe permet de visualiser les conditions météorologiques mondiales prédites à partir de modèle calculés par des super ordinateurs. Les données météo sont actualisées toutes les trois heures, les températures océaniques de surface sont mises à jour quotidiennement, les courants marins tous les cinq jours. L'application offre l'avantage de pouvoir visualiser la Terre toute entière sous différents angles et avec différentes projections. Voir l'interview de son concepteur Cameron Becarrio dans l'ouvrage "Simulations du monde" (p 85).
http://earth.nullschool.net/fr/

GlobeBuilder
GlobeBuilder est un plugin qui permet d'utiliser des projections sous forme de globes dans le logiciel QGIS (utilisable à partir de la version 3.0).
http://github.com/GispoCoding/GlobeBuilder

Bhuvan
Ce portail d'information géographique a été lancé en août 2009 par l'agence spatiale indienne ISRO (Indian Space Research Organisation). À l'instar de Google Earth, de NASA World Wind ou du Géoportail de l'IGN, Bhuvan est un service qui propose un globe virtuel en 2D/3D du monde indien et tout un éventail d'information géographique. Il est disponible en anglais, hindi, tamoul et telugu.

Vietbando
Un peu le concurrent de Google Maps pour le Viêt Nam. Données cartographiques et calculs d'itinéraires. En vietnamien et en anglais.
http://maps.vietbando.com/

Globe Mercator
Ce globe Meractor de 1541 est à découvrir en 3D sur le site du National Maritime Museum.
http://www.rmg.co.uk/discover/explore/3d-mercator-terrestrial-globe-virtual-tour

Virtual Globe Museum 2.0
Globes anciens à télécharger et à visionner en 3D dans Google Earth ou dans ArcGis
http://terkeptar.elte.hu/vgm/2/?lang=en&show=list&ord=id&id=1
http://wp.unil.ch/cinn/2018/08/les-globes-de-mercator-du-xvie-au-xxie-siecle/

Le globe Erdapfel
Le Erdapfel élaboré par le cartographe allemand Martin Benhaim est le plus vieux globe terrestre conservé au monde. Il date de 1492 et n'indique pas l'Amérique qui vient juste d'être découverte. Il a fait l'objet d'un fac-similé détaillé par Ernst Ravenstein en 1908 et d'une numérisation en 3D sur le site de Gallica.
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b55008737g/f1.medres3d

Le Monde en sphères
Une exposition de la Bibliothèque nationale de France (BNF) sur les sphères, depuis l'invention dans l'Antiquité jusqu'à la révolution copernicienne (globes terrestres et célestes, sphères armillaires, astrolabes et manuscrits). La BNF fournit une séance pédagogique à partir de globes anciens "Cartographie et voyages d’exploration (XVIème siècle)". Dans le contexte de pandémie, la BNF propose une exposition virtuelle 2500 ans de représentation de la Terre et de l'univers.
http://www.bnf.fr/fr/agenda/le-monde-en-spheres
http://expositions.bnf.fr/monde-en-spheres/

Globes Arcgis
Une série de globes anciens ou actuels en 3D (le monde vu en 1812, la répartition de la population...) 
http://www.arcgis.com/home/group.html?id=55668051ffbf462684f3757a16992038#overview

Globes anciens (David Rumsey)
La collection David Rumsey propose de très nombreux globes anciens en images haute résolution, avec possibilité de les visionner en 3D (après inscription sur le site). En outre, plus d'une 100e de cartes anciennes de la célèbre collection David Rumsey sont accessibles à travers un globe interactif.
http://www.davidrumsey.com/
http://earth.app.goo.gl/

Globe anciens ou actuels (Reddit)
Un grand nombre de globes anciens ou actuels sont partagés et commentés sur le forum Reddit. Voir par  exemple ce globe de Jorn Seebert de 1959, qui exagère le relief.
http://www.reddit.com/r/globes/

Globe Porn (Reddit)
Globe Porn est un peu l'équivalent du site de partage et de discussion Map Porn, mais pour les globes.
http://www.reddit.com/r/GlobePorn/

Globe de Martin Waldseemüller (1506)
Le globe de Martin Waldseemüller, dit "globe vert", est très ancien. Il peut être visualisé en 3D sur le site de Gallica.
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b55008738x/f1.medres3d

Globe d'Urbano Monti (1587)
Il s'agit du célèbre planisphère d'Urbano Monti en projection azimutale (60 planches manuscrites) qui a été projeté sur un globe 3D (disponible au sein de la collection David Rumsey).

Globe 3D pour cartes anciennes 
La Bibliothèque nationale d'Ecosse propose un globe 3D pour projeter des cartes anciennes d'Angleterre, d'Irlande,  d'Ecosse et du monde.
http://maps.nls.uk/geo/explore/3d/

Globes anciens de la British Library
La British Library met à disposition depuis mars 2020 des globes anciens assez rares avec visualisation en réalité augmentée.
http://www.bl.uk/press-releases/2020/march/digital-globes

Globes et vanités présidentielles
De nombreux présidents aux Etats-Unis et ailleurs ont aimé à se faire représenter à côté d'un globe.
http://fineartamerica.com/shop/greeting+cards/president+globe
http://www.loc.gov/photos/?q=president+globe&sp=2

Globe de Denis Townsend (1869)
Townsend, un enseignant du XIXe siècle originaire du Vermont, qui avait du mal à enseigner la géographie à ses élèves à l'aide de cartes en deux dimensions, a fabriqué un globe pliable, en carton et monté sur un cadre en fil de fer Dans le but de « satisfaire le besoin ressenti de longue date d'un globe bon marché et portable », ce globe faisait 15 cm de diamètre et était destiné à l'usage de tous.  
http://www.davidrumsey.com/luna/servlet/s/hp6tco

Golbe de Denoyer-Geppert Co (1923)
L'entreprise Denoyer-Geppert Co située à Chicago et fondée en 1916 a publié principalement des cartes, des atlas et des globes à des fins pédagogiques. Celui, prêt à être découpé et assemblé, date de 1923 et comporte les pays, les isothermes, les courants marins...
http://maps.nls.uk/view/97491294

Globe en braille de Tunley
Ce globe en braille créé dans les années 50 par Richard Frank Tunley possède la particularité d’être accessible aux malvoyants. Il a fait l'objet d'une numérisation en 3D et peut désormais être manipulé comme un globe virtuel.
http://www.pacha-cartographe.fr/globe-en-braille/
http://sketchfab.com/models/a21462a61dbf4979bc312dd85a57ba14

Globemakers
Fabrique de globes à la main.
https://www.instagram.com/globemakers/

Globes en géologie
Le site Nine Point Five donne accès aux lieux sismiques dans le monde à travers un globe virtuel interactif. PortalGplates donne accès à des globes géologiques en 3D avec possibilité de revenir en 2D. Voir par exemple cette exploration dans un globe 3D du relief terrestre et de la bathymétrie à partir des données SRTM15_PLUS.
http://www.ninepointfive.org/
http://portal.gplates.org/

Globe 3D représentant les formes du relief
Ce globe en 3D modélise les formes du relief à la surface de la Terre à partir d'images de la NASA et de l'USGS. Avec une animation montrant la "dérive" des continents et la formation des océans.
http://www.melown.com/cloud/link/3Ls8KRoFPJUJRS3p7JHl

A quoi ressemblait la Terre il y a 240 millions d'années ?
Ce globe en 3D montre l'évolution des continents depuis Pangée et permet de simuler votre adresse à l'époque, son auteur Ian Webster ayant eu l'idée originale de fournir un moteur de recherche par adresses. Il s'agit naturellement d'une simulation, mais le site permet de suivre l'évolution de la forme des continents de 750 millions d'années aux tout premiers hominidés il y a 20 millions d'années.
http://dinosaurpictures.org/ancient-earth#600

LeoLabs 
Ce globe interactif proposé par LeoLabs géolocalise tous les débris de satellites qui tournent autour de la Terre.
https://platform.leolabs.space/visualizations/leo#view=perigee

Fake globe
Mike Bostock s'est amusé à faire de faux globes en mettant un planisphère dans un simple cadre circulaire sans passer par une projection orthographique nécessaire pour produire un globe en 3D. 
http://observablehq.com/@mbostock/fake-globes


APPLICATIFS

CartoTools 
Le site CartoTools recense de nombreux outils cartographiques en ligne pour visualiser, éditer et traiter de l'information géographique. Le tableau de recensement réalisé sous AirTable peut être exporté au format csv. 
https://airtable.com/embed/shr864WB1Q2ElGRpN/tblvGdsQDCgSexAAw

Framacarte
Framacarte est une application en ligne qui permet de dessiner, marquer, colorier, annoter les fonds de carte d’OpenStreetMap. Elle repose sur le logiciel libre uMap. Elle permet aussi d'exporter le code et d'insérer la carte sur son site web.Pour une prise en main, voir Maîtriser uMap en 12 leçons.
http://framacarte.org

uMap
Cet outil open source permet de créer des cartes personnalisées sur des fonds OpenStreetMap. Il est possible d'importer des données géographiques en masse au format geojson, gpx, kml, osm. La gestion des calques offre des possibilités de superposition. Pas d'animation cependant.

Felt 
Felt permet de dessiner facilement ses propres cartes et de les partager ensuite sur Internet. L'application en ligne fournit de nombreux fonds à partir d'OSM et d'autres serveurs cartographiques. Une fois réalisée, la carte peut être exportée en geojson. Le site nécessite d'ouvrir au préalable un compte gratuit (voir la présentation sur SIG et territoires). Felt propose par exemple une cartographie des territoires et langues indigènes dans le monde.
https://felt.com/

CaliÉc
CaliÉc permet de réaliser des cartes et des croquis très détaillés pour de multiples usages (course d'orientation, plan de son quartier ou de son école...), à partir des données libres d'OpenStreetMap et du logiciel QGIS (voir ce tutoriel et cette vidéo).

Leafmap
Petite application en ligne pour créer des données vectorielles et modifier leur table attributaire sans codage (voir la vidéo d'explication). Les données peuvent être enregistrées au format Geojson, shapefile ou geoPackage.

Jungle Bus
Ce site vise à collecter les données de transport pour les afficher sur la base cartographique libre OpenStreetMap. Un outil participatif précieux alors que 60 % de villes dans le monde ne disposent pas de plans de bus.
http://junglebus.io

Img2Geojson
Cette application en ligne permet de créer ou d'importer des images en geojson.

Geteach
Cette application en ligne permet d'afficher une double carte à partir de Google Maps et de cartes personnalisées hébergées dans le service de Google "My Maps". Très pratique pour afficher des jeux de données géographiques, comparer des cartes ou encore mesurer des distances ou des aires. Grâce à son double visualiseur, Geteach permet de zoomer sur des zones très précises et de comparer les deux vues à l'écran. Lire ce billet "La mode serait-elle au multiviewer ?".

Optica 
Optica est une application pratique pour visualiser des espaces terrestres en multi-échelle (lire ce billet de présentation).
http://vannizhang.github.io/optica/dist/

Multimaps
Ce double visualisateur en ligne proposé par @xurxosanz  permet de comparer des cartes topographiques, des images aériennes, des cartes anciennes. Pour certains pays (Espagne, Allemagne, Royaume-Uni, Japon...), il est possible de comparer avec des cartes historiques ou des images anciennes. On peut y ajouter ses propres cartes en superposition (au format geojson, kml, gpx ou en wms). Il est possible également d'enregistrer l'URL directe pour faire un lien vers les cartes sélectionnées.

Snazzy Maps
Cet outil en ligne permet de personnaliser des fonds de cartes à partir de Google Maps en changeant les couleurs, en enlevant la nomenclature ou encore en ne gardant que la couche routes ou végétation.
http://snazzymaps.com/build-a-map

The True Size of
Quelle est la taille d'un pays par rapport à un autre ? Le site True Size permet de comparer efficacement la superficie de plusieurs pays à partir d'une interface Google Maps. On saisit le nom d'un pays dans la barre de recherche, le pays se met aussitôt en surbrillance. Puis on le déplace sur la carte pour comparer sa taille par rapport à d'autres espaces. Lire l'article "Que valent toutes ces cartes qui comparent la taille des pays sur Internet ?"
http://thetruesize.com/

Mapfrappe
Il s'agit d'un petit utilitaire pratique, qui permet de comparer des espaces à partir de Google Maps. Grand intérêt pédagogique pour comparer la superficie de pays, de régions, de villes ou d'îles. Contrairement à True Size, on n'est pas obligé de comparer seulement des pays. Mais il faut dessiner les contours de l'espace qui sert de point de comparaison.

Mapfight
Cet applicatif permet aussi de comparer la surface de deux pays comme Mapfrappe, à la différence près que la comparaison s'effectue non pas sur la carte mais en choisissant leur nom dans une liste déroulante. Le résultat est donné sous la forme d'une carte superposant les deux espaces comparés et qui indique la surface précise de chacun des deux. L'intérêt de Mapfight est de comparer aussi des anciens royaumes ou des empires.
http://mapfight.appspot.com/

Overlap Maps
Le site fonctionne sur le même principe que Mapfight en choisissant le nom du pays ou de la région à comparer. On peut comparer des pays, des provinces, des rivières, des lacs...
http://overlapmaps.com/

Slap it on a Map
Cette application en ligne permet de comparer non seulement des continents, des pays, des îles..., mais aussi des figures et des objets de toutes tailles (monuments, véhicules, terrains de sport...). On peut par exemple mesurer la taille d'un grand port maritime en nombre de terrains de football ou estimer quelle est la surface de tel parc urbain par rapport à Central Park.
http://www.slapitonamap.com/

Scale a tron
Cette application développée par Stamen à partir de Mapbox et d'OSM permet de tracer un polygone puis de le comparer avec d'autres zones en le déplaçant sur la carte.
http://stamen.github.io/scale-a-tron/

Fly Gif Netlify
Cette application web simple à partir de Mapbox permet de créer une animation GIF entre une vue initiale et une vue finale. Pratique pour montrer un itinéraire d'un lieu à l'autre.

Map Compare (BBBike)
BBBike propose un impressionnant comparateur entre des grands fournisseurs cartographiques comme OpenStreetMap, Google, Bing, Mapbox, Here, ESRI... Le site permet aussi de faire des extractions de carte et de les envoyer sur son adresse mail.

City Extremes
Le site propose une application qui permet de calculer des distances par rapport aux villes les proches en fonction de leur taille de population (100 000, 500 000, 1 million d'habitants).
http://cityextremes.com/isolated

Animaps
Les cartes créées avec Animaps utilisent la cartographie de Google Maps. L'outil est basé sur une ligne de temps qui permet d'animer la carte en fonction du temps. Assez pratique pour construire un itinéraire entre plusieurs lieux ou pour montrer les évolutions de zones géographiques. La carte est partageable par un lien sur les réseaux sociaux ou par un code pour l’insérer sur un site ou un blog.
http://www.animaps.com/

Rumbo
Rumbo est un petit utilitaire en ligne, gratuit et sans inscription qui permet de transformer des traces GPS (format gpx) en vidéo animées (format mp4).

Relive 
Relive permet de faire une animation d'une randonnée avec quelques limites dans la version gratuite.
http://www.relive.cc/

Click2Map
L'application Click2Maps permet d'enrichir des cartes Google Maps. Version gratuite pour les services de base, mais inscription nécessaire sur le site.
http://www.click2map.com/
 
Shadow Arm 
Shadow Arm est une carte interactive en ligne où le pointeur de la souris a été remplacé par le contour ombré d'un bras avec le doigt tendu vers ce que l'on veut montrer. Notre monde "à portée de clic" devient un monde à portée de main : une illusion bien sûr mais qui vaut le détour !

Sketchy
Sketchy est une application de croquis 3D proposée par Steve Attewell à l'échelle mondiale.

Zeemaps
Une application qui permet de créer des points sur une carte (librement ou à partir d'une liste de lieux) et les partager avec d'autres ou de les relier à un site Internet.
http://www.zeemaps.com/

Scribble Maps
Scribble Maps permet de dessiner des croquis à partir de couches d'information géographiques issues de Google Maps, OpenStreetMap, ESRI, etc. Des fonctions avancées permettent aussi de l'analyse spatiale, par exemple de calculer des isochrones. L'application est gratuite en version d'essai, mais payante pour accéder à la version pro. Voir tutoriel sur le site Eductice.
http://www.scribblemaps.com/create

Mapcreator 
Mapcreator est un outil en ligne qui permet de créer et annoter facilement des cartes.
https://api.mapcreator.io/home

Ethermap
Ethermap est un outil facile à utiliser pour créer et partager des cartes interactives simples à partir d'un fond OpenStreetMap. On dépose simplement une balise à l'emplacement que l'on souhaite et on utilise l'éditeur de texte HTML pour ajouter des informations. On peut partager la carte avec d'autres utilisateurs qui ont aussi la possibilité d'ajouter d'autres balises.
http://getethermap.org/m/kdanhnwxxed7gs7bkdxs

Placemark
Placemark est une application web qui permet d'importer, créer, exporter, visualiser et publier des données géospatiales. Il prend en charge de nombreux formats de données. L'application est désormais en open source sur GitHub. L'ancien site commercial est accessible en archive. 

Map to Globe
Cette application en ligne permet de draper des cartes et des images 2D sur un globe en 3D. De nombreuses options intéressantes sont à disposition : choix de la projection, choix de la vitesse de rotation du globe et de la limite jour/nuit, possibilité de dessiner en surcouche sur la carte à plat avec affichage en direct sur le globe en 3D...
http://www.maptoglobe.com/

Super Tunnel Simulator
Cette application en ligne permet de simuler le creusement d'un tunnel dans la Terre et de visualiser l'antipode de ce lieu. Très beau globe interactif en 3D, donnant à voir les continents par transparence. http://supertunnel.app

Shademap
L'application web Shademap permet de simuler l'ombre des bâtiments à tout moment de la journée et en tout lieu. Possibilité d'importer un fichier gpx ou kml et d'exporter au format geotiff.
https://shademap.app/

Antipodes Map
Antipodes map permet aussi de chercher un lieu aux antipodes, mais à partir d'un double disque juxtaposé (vision binoculaire). Moins spectaculaire, mais l'avantage c'est qu'on peut récupérer les coordonnées géographiques.
http://www.antipodesmap.com/

History Travels 
L'application, qui utilise l'API Wikipedia et Wikigeosearch, permet de trouver des lieux historiques à partir  de n'importe quel endroit. Il suffit de définir un emplacement et d'entrer un rayon de distance, le site affiche tous les lieux remarquables présentés situés à proximité avec les lien sur leur page  Wikipédia et sur Google Maps.
https://travel-with-history.vercel.app/

Remonter le temps (IGN)
En complément du Géoportail, l'IGN met à disposition le site Internet "Remonter le temps" afin de pouvoir comparer de manière très simple et très rapide les cartes anciennes et actuelles de la France. Cela concerne essentiellement, pour les cartes historiques, la carte de Cassini (XVIIIe siècle), les cartes d'état-major (XIXe siècle), les cartes et les photographies aériennes des années 1950. Toutes ces cartes et images anciennes sont à comparer aux cartes et aux images aériennes issues de la BD Carto et de la BD Ortho de l'IGN qui sont régulièrement réactualisées.
 
Ma visionneuse (IGN) 
Ce double visualiseur permet de comparer de manière très efficace les cartes et images rasters issues de Google Maps, d'OpenStreetMap, d'OpenTopoMap, de World Topo Map d'ESRI, avec celles fournies par l'IGN (cartes et plans IGN, Scan Express standard et routier, France raster...)
 
Mapire
Le site Mapire permet d'accéder à des cartes anciennes de l'Europe et de les comparer entre elles à travers un double visualiseur. De nombreuses cartes d'Etat-Major du XIXe siècle, mais aussi des cartes thématiques à différentes échelles surtout sur l'Europe centrale (Allemagne, Autriche, Hongrie).
http://mapire.eu/en/

Map Warper
Map warper est un outil libre et open source destiné à superposer des cartes anciennes sur un fond de carte actuel OpenStreetMap. Voir ce tutoriel de prise en main en anglais ou ce tutoriel en français à partir de l'exemple de Metz. 
http://mapwarper.net

Allmaps 
Allmaps est un ensemble d'outils open source dédiés à la recherche et au géoréférencement de cartes numérisées. Allmaps prend en charge l'International Image Interoperability Framework (IIIF) utilisé pour de nombreuses collections d'images et cartes anciennes. Annotorious peut être combiné avec Allmaps pour annoter une image IIIF géoréférencée et convertir à la volée les annotations en GeoJSON.
http://allmaps.org/

Map Puzzle
Map Puzzle est un logiciel gratuit à télécharger (son poids est très léger). Il permet de récupérer des cartes en provenance de plusieurs services : Google Maps, Bing Maps, OSM, Arcgis, Strava, Stamen, Kompass, Mapquest... Il est nécessaire de saisir les coordonnées ou éventuellement de rechercher l’adresse avec le moteur de recherche intégré.
http://www.mappuzzle.se/

Oalley
Oalley comporte une version de démonstration gratuite (mais non complète) qui permet de calculer des isochrones à partir d'un point du territoire français ou d'une ville. A comparer avec l'outil isochrone du Géoportail. Consulter le billet sur "Construire et analyser des cartes isochrones".
http://www.oalley.fr/

How far map
Cette application en ligne réalisée avec l'API TravelTime permet de calculer des isochrones de 10 à 30mn à partir d'un point au choix dans le monde et de visualiser la zone parcourable à pied, en vélo ou en voiture à partir de ce point.

OSRM
OSRM (Open Source Routing Machine) permet, sur les fonds routiers d'OpenStreetMap, de calculer avec une grande rapidité d’exécution des distances et temps de trajet optimaux en voiture, à pied ou en vélo.

Calculateur d'itinéraire fluvial
Voies navigables de France (VNF) propose un calculateur d'itinéraire avec de nombreux paramètres (canaux, types de bateaux, étapes choisies...)
http://www.vnf.fr/calculitinerairefluvial/app/Main.html

Yéti CamptoCamp
Yéti est une application web destinée à améliorer la gestion du risque d’avalanche. Il permet de mieux préparer une course (bulletin nivologique, cartes des pentes, méthodes de réduction du risque).
http://www.camptocamp.org/yeti

Routitude
Routitude fournit un service pour aider les voyageurs à explorer les conditions météorologiques pour n’importe quelle période de l’année et à trouver des vols directs vers les aéroports sélectionnés.
http://www.routitude.com/
 
Dans mon rayon
Cette application en ligne proposée par Géovélo permet de calculer une boucle faisable à vélo à partir de la commune de son choix (boucles à vélo de 15 mn à 3h).
http://dansmonrayon.fr/
 
Trailer router
L'application permet de trouver des itinéraires sans voiture à partir d'un point. L'algorithme donne la priorité aux itinéraires traversant des parcs, des forêts ou au bord de l'eau, et évite autant que possible les routes très fréquentées.
http://trailrouter.com/

SuperRoute
Ce site permet de comparer des itinéraires calculés par Google Maps, Apple Mapkit, Here, Mapquest, Mapbox, ESRI Arcgis, Azur Map, Openrouteservice. Les résultats donnent parfois des résultats surprenants pour un même itinéraire.
http://superroute.evergreen-labs.com/

Routeshuffle
Il suffit d'entrer un point de départ, une durée et un mode de déplacement (course, marche ou vélo) et ce générateur d'itinéraire aléatoire vous propose un parcours à faire.
http://routeshuffle.com
 
Calcul de son aire de déplacement autorisée en période de confinement-déconfinement
On peut calculer son aire de mobilité autorisée en utilisant différents sites de cartographie numérique (Géoportail, Arcgis ou Carte-sortie-confinement.fr) : une manière concrète de s'initier à l'analyse spatiale en faisant des zones tampons autour de chez soi (calcul d'isodistance de  1 à 20 km autour de son lieu de confinement). Deux jeunes informaticiens de Grenoble ont mis au point CoviRadius, un outil qui permet de calculer à la rue près jusqu’où il est possible de s’aérer sans risquer une amende. Pierre Ripoll propose également une application en ligne permettant de simuler sa bulle de confinement en variant la distance.

Morphocode Explorer 
Morphocode Explorer est un outil de cartographie interactif utile pour visualiser les données spatiales et démographiques à New York. En définissant un cercle, on peut explorer plusieurs ensembles de données différents en même temps. L'application ne fonctionne qu'avec New York, mais il est prévu de créer des outils Morphocode Explorer pour d'autres villes d'Amérique du Nord, d'Europe et d'Australie.

Skyvector
Un planificateur de vol avec une cartographie à l'échelle mondiale et des outils de navigation spécialisés pour l'aviation.
http://skyvector.com/
 
Drone-Spot
Drone-Spot rassemble les données de différents portails de cartographie dans le monde de manière à indiquer les lieux où l'on a le droit ou non de faire voler son drone.
Wikimap 
Wikimap est une carte interactive de tous les articles de Wikipédia géolocalisés. Le géoréférencement est réalisé à partir des données de Wikidata.

Wikimaps
A ne pas confondre avec le précédent. Il s'agit également de tous les articles géolocalisés de Wikipedia, mais en vue d'en faire un atlas thématique permettant de mettre en évidence l'inégale couverture géographique de "l'encyclopédie mondiale  des savoirs" ainsi que ses frontières linguistiques invisibles. Le projet est piloté par une équipe de recherche de l'université de Lausanne dirigée par Boris Beaude
http://www.wikimaps.io/
 
Wiki Atlas 
Ce site référence tous les lieux qui font l'objet d'articles sur Wikipédia. Il les classe par thématiques et par langues et permet de sélectionner en fonction du taux de popularité des articles.
http://wiki-atlas.org/
 
Wikimapia 
Wikimapia est un site de découverte de lieux remarquables dans le monde à partir de notices renseignées dans une base de données wiki.
http://wikimapia.org/
 
Mapping Maps in the Wild
Cette application permet de relever des observations cartographiques dans des situations du monde réel. "Une carte dans la nature" est une carte dans un contexte réel, un signe, une affiche, un objet, qui peut être décalé ou inattendu.
http://mappery.org/mapping-maps-in-the-wild/

Wiki atlas 
Ce site référence tous les lieux qui font l'objet d'articles sur Wikipédia. Plus la barre est élevée sur la carte, plus cela correspond à des articles visités sur Wikipédia.
http://wiki-atlas.org/

Geopedia
Comme Wiki Atlas, Geopedia peut être utilisé pour trouver et lire des entrées Wikipedia sur des points d’intérêt autour de n’importe quel lieu. Geopedia utilise l'API Wikipedia pour charger toutes les entrées Wikipedia des lieux situés à proximité d'un emplacement à partir d'une carte basée sur OpenStreetMap.
http://www.geopedia.de 

Figure-ground Posters
Ce site permet d'élaborer des posters en noir et blanc à partir des formes urbaines ou du parcellaire telles qu'elles se dessinent au sol. L'utilisateur choisit un lieu dans OpenStreetMap et imprime son poster personnalisé. Effet esthétique garanti.
http://hanshack.com/figuregrounder/

Manga Map
Manga Map est une application qui transforme vos vues aériennes en images de type bande dessinée (lire ce billet)
http://steveattewell.com/manga-map/

Geoguessr
GeoGuessr est un jeu gratuit où l'on doit reconnaître des emplacements dans Google Street View. L'application est utilisée aussi avec l'intelligence artificielle pour reconnaître des photos de lieux. D'autres outils d'IA gratuits permettent d'identifer un lieu à partir d'une photographie (voir ce billet).

Geostatic
Geostatic est une adaptation du jeu GeoGuessr. Le principe est simple : le joueur se trouve projeté dans Google Street View dans une localité qu'il ignore. Il doit identifier l'endroit où il se trouve en se promenant dans la rue. Le jeu est limité aux pays germanophones : Allemagne, Autriche et Suisse. Voir le projet pédagogique imaginé par Leyla Duranton et Stephanie Macaigne du lycée C de Gaulle de Poissy.

World Map Practice
Ce jeu amusant permet d'identifier des pays sur une carte et utilise la répétition espacée pour vous aider à apprendre où ils se trouvent.

Saute-Canton
Le jeu « Saute Canton » est tout simple. En partant d'une commune définie de façon totalement aléatoire, on choisit vers quel autre village ou ville limitrophe on se déplace, à l'Est, au Nord, au Sud ou à l'Ouest, et ainsi de suite. Le but est d'arriver en le moins d'étapes possibles à une ville de 30 000, 40 000 ou 50 000 habitants, selon la difficulté que l'on choisit.

Quizzity 
Un nom de ville s'affiche. Il faut pointer sur la carte du monde où elle se trouve, en essayant d'être le plus proche de la bonne localisation.
http://david-peter.de/quizzity/

Derive
Dérive est un jeu de devinette géographique. A partir de plans de rues, il faut deviner à quelles villes ils correspondent. 
http://derive.city/

Click that 'hood ! 
Il s'agit de deviner des régions et des villes dans le monde

GeoGreeting
GeoGreeting est un mashup réalisé à partir de Google Maps. Ce site permet d'envoyer n'importe quel message avec des lettres de l'alphabet composées à partir de vues aériennes de bâtiments. Voir également cette sélection d'images montrant l'alphabet.

ExtendNY
ExtendNY est une application qui permet d'étendre le plan orthogonal de New York à l'échelle de la planète (lire ce billet).
http://extendny.com/
 
Snake
Google Maps a ressuscité Snake, l'un des jeux les plus célèbres du XXe siècle. Il s'agit de déplacer non plus un serpent, mais un train pour récupérer des passagers et passer par des monuments en n'utilisant que les touches du clavier. Une manière de s'initier à la carte et au déplacement pour les plus jeunes.

PDF Map Maker
Un petit utilitaire pour produire rapidement une carte en PDF à partir de couches OSM. Avec possibilité d'y ajouter un fichier Geojson importé à partir d'un autre outil gratuit en ligne.
http://pdfmapmaker.com/

MyOSMatic
MyOSMatic permet de générer des cartes de villes avec noms de rues à partir des données OpenStreetMap. Les cartes générées en 6 étapes sont disponibles dans plusieurs formats et sont prêtes à être imprimées.

BBBike
L'application BBBike permet d'extraire des zones de Planet.osm aux formats OSM, PBF, o5m, Garmin, Navit, Osmand, Mapsforge, SVG, Maps.me, Llibosmium OPL, GeoJSON, SQLite, Text ou ESRI Shapefile. La taille maximale de la zone est de 24 000 000 km carrés, soit la taille d’un fichier de 512 Mo. Il faut compter 2-7 minutes pour extraire une zone. Vous serez averti par email lorsque votre extrait sera disponible pour le téléchargement.

Pl@ntNet
Pl@ntNet est une application mobile qui permet d'identifier une plante ou un arbre à partir de son téléphone en envoyant une simple photographie sur le site Plantnet.org. On peut aussi utiliser l'application en ligne GeoPl@ntNet pour localiser les espèces végétales sur un territoire de son choix (voir ce billet).
https://plantnet.org/