A propos

CONTRIBUTEURS DU SITE :
(liste provisoire)

Julien BACHMANN
Cyrille CHOPIN
Sylvain GENEVOIS
Jean-Christophe FICHET
Mathieu MERLET
Philippe REKACEWICZ
Cédric RIDEL
Philippe RIVIERE

Conçu comme un blog contributif, notre site est ouvert à vos propositions de contributions, vos réflexions, vos analyses critiques...


OBJECTIFS :

Nous vivons dans un monde géonumérique caractérisé par la profusion des données. Le site Cartographie(s) numérique(s) vise à comprendre et maîtriser la construction des cartes, à donner accès à l'information géographique, à ses traitements, à ses sources.

Nous poursuivons trois objectifs en un :
- une éducation à la carte
- une éducation à l’information
- une éducation au numérique
Il s’agit aujourd’hui d'acquérir les éléments d’une culture (géo)numérique.

Pour cela il convient de sortir de la "carte à voir" et de permettre d'aller vers la "carte à faire" en fournissant les outils matériels et intellectuels pour construire ses propres cartes.

Dans l'optique d'une éducation à une citoyenneté géospatiale, c'est bien la "fabrique de la carte" et ses usages en terme de contre-pouvoir qui nous intéressent. Le focus porte moins sur le plan des choix sémiologiques (même s'ils sont importants) que sur le plan du choix des données, de leur sélection, de leur traitement et de leur mode d'analyse.

Il y a également toutes les données proposées aujourd'hui par le géoweb (cf enjeux autour de l'open data et du big data). Notre objectif est de proposer à la fois des données et des outils mais aussi des démarches de construction à travers des scénarios d'usage.

Il s'agit de pouvoir mettre à disposition des jeux de données utilisables de différentes manières avec des logiciels de cartographie thématique, des SIG, des globes virtuels, des outils de géolocalisation (de la simple géovisualisation de données géolocalisées à des traitements plus complexes sous forme de requêtes spatiales ou attributaires), en fonction du degré de maîtrise des utilisateurs et dans une optique à la fois de partage et de mutualisation.


Pourquoi avoir choisi une projection Fuller en page d'accueil du blog Cartographie(s) numérique(s) ? Réponse dans ce billet : Pouquoi les projections icosaèdriques ont tendance à nous fasciner