Cartographier le parcours d'un migrant avec Google Maps

"L'idée c'était d'avoir une vision concrète du parcours d'un migrant". Au collège Val d'Oudon du Lion d'Angers, Pierre Ramon, professeur d'histoire-géographie, a adopté une double démarche. D'abord faire rencontrer par les élèves Alex, un migrant érythréen. Ensuite, avec des outils Google Maps, observer et cartographier son parcours. Au final, une découverte humaine où la géographie et ses outils sont au service d'une réflexion citoyenne... Pierre Ramon se défend de pratiquer une géographie engagée et il a raison. En fait il pratique une géographie citoyenne, celle qui donne aux futurs citoyens les moyens de devenir des acteurs de la gestion de leur espace.

Voir l'interview complète de Pierre Ramon pour le Café pédagogique.

Consulter les cartes produites par les élèves sur le site du Collège du Val d'Oudon


Trajet d'Alex, migrant érythréen pour rejoindre l'Europe 
 (reconstitué par un élève, Jules en classe de 4e E)

 

 
Ce serait intéressant de tester des scénarios de cartographie collaborative permettant de travailler avec des groupes d'élèves sur une même carte. D'autres outils que Google Maps permettent également de faire ce travail tels Umap ou Framacarte, même si les outils fournis par OpenStreetMap sont pour l'instant moins connus et moins usuels que Google Maps.
 
 
Pour prolonger la réflexion sur la cartographie des récits de migrants :
  • Sébastien CAQUARD et Thierry JOLIVEAU (2016). Penser et activer les relations entre cartes et récits, M@ppemonde n°123.
  • Romain LIAGRE (2008). De la difficulté de cartographier les itinéraires migratoires clandestins, Espace populations sociétés, 2008/3, 453-461.
  • Camille RENARD (2015). Où vont les migrants européens ? Migrants : trois cartes pour comprendre, France Culture, 3 juillet 2015.
  • Maëline LE LAY (2015). Cartographier les récits de migrants : Autour de The Mapping Journey Project de Bouchra Khalili, LAMenparle, 12 octobre 2015.