Le monde vu par les étudiants de Sfax


La méthode de cartographie originale qui a été développée dans le projet EuroBroadMap pour visualiser les deux dimensions de connaissance et d’attractivité est appliquée ici au cas de la Tunisie. Elle se fonde sur une anamorphose de la surface des pays proportionnelle au nombre d’étudiants les ayant cités, combinée avec une cartographie choroplèthe de l’indice d’attraction-répulsion selon une double gamme allant du rouge (pays systématiquement attractifs) au vert (pays systématiquement répulsifs) en passant par les teintes claires pour les rares pays faisant l’objet d’un jugement plus partagé (pays jugés attractifs par certains étudiants et répulsifs par d’autres).

Mongi Belarem, Ali Benasr, Claude Grasland, Walid Chouari (Mappemonde n°117, 2015)
Le monde vu par les étudiants de Sfax

Pour compléter, lire notre billet concernant l'intérêt et les limites des cartes par anamorphose.