Où trouver des informations statistiques sur le tourisme ?


Le tourisme constitue un secteur d’activité en pleine expansion. L'étude des acteurs et des espaces du tourisme  figure dans les programmes de géographie scolaire, au sein des filières professionnelles et dans le cadre de la nouvelle question de géographie au CAPES et à l'Agrégation. Les données sur ce secteur sont nombreuses et produites à l’échelle de différents organismes nationaux et internationaux. Voici quelques repères permettant une approche critique des sources.

1) L’OMT et les statistiques sur le tourisme international

Mathis Stock (Le tourisme : Acteurs, lieux et enjeux. Belin sup, 2003) s’est attaché à montrer les problèmes de définition du tourisme en particulier la confusion entre touristes et visiteurs, confusion entretenue par l’OMT qui recueille ses statistiques principalement aux frontières des Etats. Depuis les Recommandations internationales de 2008 sur les statistiques du tourisme, l’OMT s’est efforcé de faire évoluer ses définitions dans le but d’unifier et d’améliorer les statistiques, à la demande de l’ONU qui lui a attribué cette mission de coordonner les instruments de mesure entre pays afin de pouvoir mieux mesurer l’impact et l’évolution du tourisme à l’échelle mondiale. Il convient d’avoir en tête ces problèmes de définition lorsqu’on manipule les données de l‘OMT. Tout d’abord le fait que la notion de visiteurs reste première avec un double critère qui concerne la durée (moins d’un an) et le motif de la visite (affaires, loisirs ou autre motif personnel). Le tourisme interne (ou national) doit être distingué du tourisme intérieur qui comprend également les visiteurs non résidents (voir schéma ci-dessous). Quand une personne se rend dans un même pays plusieurs fois par an ou dans plusieurs pays lors d’un même déplacement, chacun de ses voyages est comptabilisé comme une arrivée. L’OMT distingue entre tourisme récepteur (visiteur non résident par rapport au pays de référence) et tourisme émetteur (visiteur résident hors du pays de référence + visiteur interne) :



Pour plus de détails sur les définitions et les indicateurs proposés, consulter les Notes méthodologiques de la base de données des statistiques du tourisme – Edition 2017

Il convient de noter que l’annuaire détaillé des statistiques par pays publié par l’OMT est payant. Cependant l’organisme publie chaque année une brochure gratuite donnant les faits saillants des années précédentes (consulter l’édition 2018). Cette brochure synthétise les données concernant les arrivées et les recettes financières du tourisme international par pays et par continent.

Evolution du tourisme mondial et prévisions (1950-2030) selon l'OMT


Le World Travel & Tourism Council (WTTC) est l’organisme qui représente le secteur privé du tourisme et des voyages à l’échelle mondiale. Cet organisme publie des rapports annuels par pays et par régions permettant de mesurer les impacts économiques et les principales tendances dans ce secteur.

2) Les autres sources internationales : Banque mondiale et Eurostat

La Banque mondiale donne accès à des données ouvertes consultables directement en ligne sous forme de tableaux, de graphiques et de cartes ou téléchargeables sous forme de fichiers (au format txt, csv, xls). Les statistiques sur le tourisme figurent parmi les indicateurs du développement du monde. Saisir « tourisme » comme mot-clé dans le champs « série », puis sélectionner éventuellement par date et par pays. Il est possible de remonter à des dates anciennes de manière à saisir des évolutions. La Banque mondiale renseigne sur 4 grands domaines : les arrivés, les départs, les dépenses et les rentrées financières du tourisme international.

Données ouvertes de la Banque mondiale

Eurostat fournit des statistiques annuelles et mensuelles sur le tourisme à l’échelle de l’Union européenne, par pays et par régions. Un outil de visualisation permet de consulter des cartes thématiques à partir d’un tableau de bord donnant les principaux indicateurs. Une autre interface cartographique permet aussi de construire des cartes thématiques. Par ailleurs un portail des statistiques sur le tourisme rassemble tous les tableaux téléchargeables par thèmes et sous-thèmes concernant les séjours et nuitées des résidents de l’UE, les établissements d’hébergement, l’emploi et les « industries touristiques » (le terme, bien que discutable, renvoie à l’idée que le tourisme constitue un secteur d’activité à part entière). Il est possible de réaliser une étude du tourisme rural et urbain à l’échelles des régions européennes (NUTS niveau 2). Un Observatoire virtuel du tourisme a été créé afin de suivre les évolutions à court terme du tourisme et fournir des informations utiles pour les acteurs engagés dans ce secteur.


Nombre moyen de nuitées par régions (NUTS 2) selon Eurostats


3) Pour la France : l’INSEE et la DGE

L’INSEE publie chaque année ses Tableaux de l’économie française, dont une partie concerne le secteur touristique (consulter l’édition 2017). Des données complémentaires sont téléchargeables sous forme de tableaux statistiques concernant les voyages et nuitées en France et à l’étranger, la fréquentation des hôtels et campings, les campings classés et les dépenses des touristes étrangers en France. Les données sur les résidences secondaires sont recensées dans le recensement de la population (catégorie logements et résidences). La capacité d’accueil des communes en 2018 est également téléchargeable sous forme d’un fichier détaillant les hôtels les chambres par catégories, les campings par classement, les villages vacances et les auberges de jeunesse. A partir de ces données INSEE, le site BFM-TV propose une carte interactive des communes françaises où la population est multipliée par 2 fois, voire par 20 ou plus en pleine saison touristique ainsi qu’une carte interactive des résidences secondaires (d’après le recensement de 2014).

Communes touristiques en France (Recensement INSEE 2014)


La Direction générale des entreprises (DGE) publie un mémento du tourisme qui repend les chiffres clés du tourisme de l’OMT en donnant une synthèse de l’évolution sur plusieurs décennies et en intégrant les données détaillées du compte satellite du tourisme pour la France (consulter l’édition 2016). Les statistiques sur l'offre d'hébergements sont établies en relation avec les comités régionaux de tourisme (CRT) et la direction générale des entreprises (DGE). Elles sont proposées au niveau communal pour la France (hors Mayotte). La DGE conduit des enquêtes assez détaillées sur les pratiques des touristes (en particulier le déplacement à vélo) ainsi que sur les hébergements en hôtel ou en plein air. La DGE et le réseau Tourisme & Territoires ont mis en ligne la plateforme nationale Datatourisme afin de donner accès à des éléments fiables et de qualité pour les citoyens.

Emplois touristiques par régions en France en 2015 selon la DGE

Les régions commencent également à fournir leurs jeux de données en open data. C'est le cas par exemple de la région Bretagne ou de départements comme la Côte d'Or ou le Nord-Pas de Calais.


En attente : élaboration d'un jeu de données SIG sur le tourisme à l'échelle mondiale, européenne et française (utilisable à travers différents outils cartographiques)



La mise en scène cartographique

Sur son blog Néocarto, Nicolas Lambert qui a coécrit un manuel de cartographie avec Christine Zanin, nous livre sa réflexion sur ce qu'il appelle "la mise en scène cartographique". Il revient sur ce qu'il appelle le making off d'une carte intitulée "Le nouveau rideau de fer" de l'Europe, montrant les inégalités entre l'Europe de l'Ouest et l'Europe de l'Est.

Nous retenons de ce billet qu'il ne suffit pas d'indiquer le titre, l'orientation, la légende, l'échelle de la carte (la fameuse règle d'or du T.O.L.E que l'on répète en formation)... il ne faut pas oublier également la source. Mais au-delà  de ces éléments formels, comme le souligne l'auteur, "il n’y a pas de bonne carte sans bonne histoire à raconter. Et une bonne carte, c’est une carte qui sait « raconter » graphiquement une histoire grâce à la richesse du langage cartographique." On peut se demander finalement si ce qui fait la mise en scène de la carte proposée n'est pas le rideau de fer tracé en 3D sur la carte qui l'apparente davantage à une infographie.

Blog Néocarto
https://neocarto.hypotheses.org/3239